entreprise web site internet corse
Vivre de ses investissements : 5 conseils pour se lancer grâce au web

Le moyen le plus efficace pour augmenter le nombre de clients de son entreprise est d’utiliser internet à son avantage. Toutefois, pour se lancer grâce au web, il est important de maîtriser un certain nombre d’éléments clefs, de méthodes et de stratégies marketing en ligne. Le domaine de l’e-marketing et de l’e-commerce se développe de manière fulgurante et les nouveaux moyens découverts pour optimiser les ventes et le nombre de clients sont nombreux. Il est ainsi crucial de maîtriser les techniques et stratégies de base pour réussir son business en se servant d’internet. Voici 5 conseils utiles pour se lancer grâce au web…

1.    ATTIRER LES CLIENTS ET FAIRE CONNAITRE SON ENTREPRISE

Lorsque l’on crée un site internet pour son entreprise, qu’il s’agisse de vente de produits ou de services, il est important d’adopter une stratégie efficace pour attirer les clients. L’augmentation du trafic sur le site internet d’une société améliore les chances de séduire de nouveaux clients. Pour ce faire, plusieurs moyens peuvent être mobilisés.

La recrudescence de l’utilisation des réseaux sociaux sur le web permet de manière efficace et rapide de faire connaitre une entreprise et ses produits ou services. Avec plus de 2 milliards de personnes actives sur les différentes plateformes, c’est également un excellent moyen de renforcer la relation avec le client.

Le recours au(x) blog(s) et la création de contenus régulièrement actualisés est également un excellent moyen pour obtenir plus de trafic. Pour améliorer la visibilité, il est fortement conseillé de s’en remettre à une stratégie de référencement performante. Enfin, l’investissement dans les publicités en ligne et le partenariat avec les influenceurs peut être d’une grande aide pour ceux qui en ont les moyens.

2.    INCITER LES VISITEURS DE VOTRE SITE À L’ACTION

Une fois qu’un site internet obtient un trafic relativement conséquent, on peut se rendre compte que très peu de visiteurs finissent par acheter les produits ou services proposés.

En effet avant de pouvoir convertir les visiteurs en clients, une étape importante s’impose : l’appel à l’action. Il existe également plusieurs moyens de faire réagir les visiteurs de votre site internet. Certaines pages de vente en ligne mettent à la disposition des internautes des boutons d’appel à action ou call-To-action. Cela permet de mesurer de manière plus précise le nombre de clients potentiels que l’on peut recenser parmi les visiteurs du site.

D’autres méthodes consistent à permettre aux visiteurs de laisser des commentaires ou des témoignages et de les mettre en avant sur une page du site web. Il est également commun d’avoir recours aux « formulaires Opt-in » ou aux « landing pages » (avec des contenus premium à forte valeur ajoutée et à moindres coûts) pour transformer le plus grand nombre de visiteurs en acteurs (leads).

3.    CONVERTIR LES LEADS EN CLIENTS

Une fois qu’une partie du trafic est transformé en leads, l’entreprise possède désormais un certain nombre d’informations sur les clients potentiels. Il s’agit maintenant de les convertir en acheteurs.

La stratégie marketing la plus efficace pour le faire est d’investir dans l’emailing. Il s’agit de créer des Emailing en correspondance avec les attentes des prospects pour les inciter à acheter un produit ou un service qui les intéresse. Cibler les leads par type de produit est possible grâce aux informations obtenues lors de l’étape précédente.

Aussi, il est crucial de créer un nombre suffisant de contenus divers pour convaincre le client (vidéos, présentations, tutoriels, etc.). Afin de ne pas passer à côté des opportunités, il est recommandé d’opter pour une stratégie de « marketing automation » qui aidera à gérer les outils marketing de manière automatique.

Le dernier point à considérer consiste à surveiller l’impact des actions marketing réalisées à l’aide des différents outils présents sur internet (ex. : Google Analytics).

4.    FIDÉLISER LES CLIENTS

Augmenter le nombre de clients et d’acheteurs ou d’abonnés est une chose, mais faire en sorte de les satisfaire et les amener à revenir sur votre site ou à votre magasin en est une autre. Les méthodes de fidélisation des clients sont nombreuses et il s’agit d’opter pour la solution la plus adaptée à la situation de votre compagnie.

Ainsi, allant de la création de communautés sur les réseaux sociaux à la communication de manière personnalisée avec le client en passant par la collecte d’avis et de témoignages, il y a beaucoup à faire.

Il peut être très utile de pouvoir mesurer le niveau de satisfaction des clients pour s’assurer de leur fidélité. Pour les séduire encore plus, certaines entreprises offrent des récompenses aux clients les plus fidèles.

5.    RÉALISER UNE ÉTUDE DU MARCHÉ ET DES INVESTISSEMENTS

Il faut savoir que le fait de se lancer sur le web nécessite également une étude avancée sur l’offre du marché. Il faut pouvoir mesurer les coûts des investissements par rapport à leur rentabilité avant de pouvoir opter pour telle ou telle stratégie d’e-marketing.

Pour résumé, il y a plusieurs compétences et critères à remplir avant de se lancer tête baissée dans le plus gros secteur d’investissement d’avenir qu’est l’internet. C’est pour ça que nous développons votre projet en étroite collaboration avec vous à travers une vision long terme.

N’hésitez pas à nous parler de votre projet !

Les projets les plus fous et les plus originaux sont les bienvenus !

Source: Webmarketing-com

Transformation numérique : les TPE françaises au pied du mur…

La pandémie et le confinement ont démontré de manière très concrète l’importance du digital dans l’économie actuelle. Pour les TPE françaises, dont la moitié ne dispose même pas de site web, la prise de conscience a parfois été rude…

Dès​ l’annonce de la mise en place du confinement et de la fermeture des commerces, les TPE-PME, qui représentent plus de 99 % du tissu économique français, ont inévitablement dû faire face à des défis inédits pour maintenir leur activité.

Si la pandémie a accéléré la transition digitale des organisations, une étude Vistaprint et OnePoll démontre que seulement 44 % des TPE bénéficiaient d’un site Internet, outil pourtant crucial dans la reprise d’activité.
Mi-mai, 91 % des dirigeants de TPE-PME ont confirmé leur inquiétude vis-à-vis de leur chiffre d’affaires pour l’année 2020.

L’étude menée par Vistaprint s’est donc intéressée aux solutions mises en place par les entreprises afin de continuer à faire vivre leur activité pendant cette période, à leur vision sur le long terme et à ce que cette crise a changé dans leur vision du digital.

Site web : un levier de croissance encore peu exploité par les TPE

79 % des consommateurs considèrent qu’il est important que les TPE disposent d’un site Internet. Parmi celles qui en possèdent, 41 % des dirigeants estiment que cela les a aidé pendant la pandémie.

Pourtant, l’étude de Vistaprint dévoile que seulement​ 44 % des chefs entreprises disposent d’un site web spécifique à leur activité​.

Parmi ceux qui n’en ont jamais créé, plus de la moitié (57 %) n’en ressentent pas le besoin pour leur activité.

Cependant, le fait d’avoir un site Internet joue un rôle crucial : 80% des chefs d’entreprise qui possèdent un site web affirment que celui-ci permet à leurs clients de les contacter directement, de trouver leurs coordonnées ou encore leur localisation.

De plus, ils ajoutent que depuis l’apparition du COVID-19, environ 21 % de leurs revenus mensuels proviennent de leur site web. Ils estiment que ce chiffre pourrait atteindre 25 % une fois les restrictions complètement levées.

Sabine Leveiller, Directrice générale Vistaprint France, analyse :

“​Les brusques changements qui ont vu le jour depuis l’apparition du Covid-19 nous poussent à accélérer le processus de digitalisation. Même si les entreprises rouvrent et que l’économie reprend, le numérique sera fondamental pour les entreprises que nous accompagnons.

La France compte aujourd’hui 3,7 millions de TPE pour 2,4 millions de salariés, et les données que nous avons recueillies montrent que les entreprises n’ont pas suffisamment considéré leur présence en ligne, alors que cela représente de réelles opportunités de développement commercial, comme de diversifier leur clientèle, de fidéliser leurs clients via leurs réseaux sociaux, ou encore d’augmenter leurs ventes E-commerce.”

Une tendance marquée vers la digitalisation

Depuis le début du confinement, plus de la moitié (54 %) des entreprises déclarent que leurs ventes ont diminué.

Face à ce constat, 36 % des dirigeants reconnaissent que l’épidémie les a poussés à passer plus de temps à prendre soin de leur site web, 43 % disent avoir utilisé​ les réseaux sociaux pour continuer à faire leur promotion et un quart des chefs d’entreprise a donné la priorité au renforcement de leur présence en ligne.

Il est cependant nécessaire d’intégrer le numérique dans une logique de marketing mix global, afin de ne pas délaisser le marketing physique, essentiel dans la communication des entreprises.
Ainsi, même si ces initiatives n’ont pas été unanimes, on note une véritable prise de conscience des dirigeants quant à l’importance du numérique.

En effet, même si 37 % d’entre eux pensent qu’ils continueront très probablement à vendre en magasin après la crise, 22 % estiment qu’ils auront un volume égal de commerce en ligne et hors ligne, 30% vont renforcer leur présence en ligne dans les mois à venir et 39 % pensent qu’ils pourraient gérer efficacement leur activité de manière entièrement virtuelle.

Source: Comarketing-News

Strategies et outils webmarketing en Corse
4 web stratégies à connaître absolument en webmarketing !

Aujourd’hui, faire la promotion d’une entreprise ou d’un produit passe par différentes étapes et utilise divers moyens. En effet, posséder un site web est loin d’être suffisant pour vendre et s’affirmer en ligne.

Il vous faudra beaucoup plus qu’un site web peu importe à quel point le vôtre est unique, design ou fonctionnel. Pour compléter la création de votre site web, il existe le webmarketing. Fonctionner sans stratégie webmarketing adéquate, c’est tout simplement vous rendre à l’évidence que personne ne parlera jamais de vous et d’accepter l’anonymat pour vous et votre entreprise.

Le webmarketing se base sur l’utilisation de différentes stratégies et outils afin de vous offrir la visibilité que vous recherchez surement. Il existe une pléthore de stratégies et d’outils utilisables dans le domaine du webmarketing. Découvrez-les ici.

WEBMARKETING : 4 STRATÉGIES POSSIBLES À METTRE EN ŒUVRE

La stratégie webmarketing peut se définir comme un élément faisant partie de la stratégie générale d’une entreprise. Elle a pour but de mettre en accord la stratégie marketing de votre entreprise avec les spécificités et les nouveaux défis ou outils du monde numérique. L’offre, le blog, le référencement naturel (SEO) et les réseaux sociaux sont quelques stratégies que nous découvrirons sans plus tarder.

DÉFINIR CLAIREMENT UNE OFFRE

Définir une offre peut paraître simple et évident, mais il n’en est rien. En effet, plusieurs entreprises sont incapables de passer un message clair définissant sans détour l’offre qu’elles proposent. Il est important que le client puisse comprendre le service ou le bien que vous lui proposez, et cela sans avoir à trop chercher. Pour proposer à votre clientèle des biens et services auxquels ils adhèreront sans réfléchir, il est important de bien les connaître : tranche d’âge, attentes, goûts, etc. Pour se faire, il est important de communiquer adéquatement avec vos clients et vos futurs clients dans le but de proposer des offres taillées sur mesure pour chaque type de profil.

LA CRÉATION DE BLOGS

Décider d’investir dans la création d’un blog pour votre entreprise est un moyen sûr d’améliorer l’ensemble de votre stratégie marketing. Créer un blog et le maintenir actif surtout pour un site de vente demande énormément de temps, mais apporte un retour sur investissement de taille. Le blog est indispensable pour créer une communauté autour de votre entreprise. Il est fait à moindre coût et est un excellent moyen de créer des liens qui auront pour rôle d’assurer un bon positionnement de certaines pages de votre boutique en ligne. Enfin avec un blog, vous pourrez gagner la confiance des internautes plus facilement étant donné que tout le monde a besoin d’être rassuré avant tout achat. À votre plume donc pour rédiger des articles intéressants et dignes d’un détour !

LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Également appelé « SEO », le référencement naturel est composé d’un ensemble de techniques dont le but est d’augmenter votre visibilité sur les principaux moteurs de recherche. Comment fonctionne le référencement naturel ? Eh bien, notez que le SEO se déploie à deux différents niveaux : sur votre boutique en ligne et en dehors de celle-ci.

En interne, l’adéquation des contenus de votre page aux recherches faites par les internautes est le facteur principal qui permettra de vous positionner en tête de liste lors d’un résultat de recherche sur Google. En externe, Google par le biais des enquêtes de popularité se fera une image de votre entreprise et décidera de vous accorder ou non sa confiance. Ainsi, plus vous serez connu et mentionné à partir de liens sur d’autres pages et plus vous inspirerez la confiance pour plus de chance d’être positionné en tête de liste des résultats de recherche sur Google. Une technique infaillible pour améliorer le référencement naturel de votre entreprise est de positionner des mots clés en rapport avec votre activité et les besoins des internautes. Une agence comme E-Dev Multimedia peut par exemple vous aider à optimiser votre stratégie SEO.

PROFITER DES RÉSEAUX SOCIAUX

Les réseaux sociaux représentent une véritable manne à exploiter le mieux possible. Ils représentent un moyen sûr d’augmenter le nombre de personnes qui s’intéressent à votre affaire et à votre offre. La seule règle est de bien réfléchir avant de vous y lancer vu qu’il est important pour votre image et celle de votre entreprise de bien prendre soin de toutes vos pages. Ici, la règle qui prévaut est celle du tout ou rien. Ou vous n’y êtes pas, ou vous y êtes à fond. Notez que chaque réseau social possède sa particularité qu’il est indispensable de connaître avant de s’y aventurer. Voici pour vous quelques exemples des réseaux les plus connus :

  • Instagram : il est le réseau par excellence de l’image. Grâce à Instagram, vous pourrez partager avec votre communauté les plus petits détails de votre entreprise en images. Créez des hashtags, postez des souvenirs et surtout faites-vous plaisir !
  • YouTube : vous aimez surement passer des heures sur ce réseau à visiter des chaînes, découvrir des astuces et autres, mais saviez-vous que YouTube représente un véritable trésor pour vous en tant que professionnel ? Eh oui, grâce à YouTube vous pourrez partager des vidéos qui seront vues dans le monde entier. Il faudra juste les rendre attrayantes et utiles afin qu’elle puisse intéresser le plus grand nombre ;
  • Facebook : utilisé aux quatre coins du monde, Facebook est l’un des réseaux les plus connus et fréquentés. Toutes les tranches d’âge s’y retrouvent et vous pourrez y faire de la publicité en images, par vidéo ou par textes. À vous de voir !

COMMENT CHOISIR LA STRATÉGIE WEBMARKETING QUI VOUS CONVIENT LE PLUS ?

Afin de définir efficacement la stratégie webmarketing qui vous convient le plus, il est important de commencer en définissant des objectifs clairs et de faire une liste exhaustive des moyens dont vous disposez pour les atteindre. Il s’agit ici de faire le point de vos disponibilités financières, des ressources humaines et aussi du temps dont vous disposez. Une fois cela réalisé, identifiez les stratégies adoptées par la concurrence et assurez-vous de mieux faire en matière de qualité, de moyens utilisés et surtout de fréquence dans l’utilisation de ces moyens.

WEBMARKETING : QUELQUES OUTILS GRATUITS À CONNAÎTRE

Pour mettre en œuvre toutes les stratégies webmarketing à votre disposition, il existe des outils gratuits que vous pourrez utiliser de façon simple pour des résultats à la hauteur de vos attentes. Découvrez ici quelques-uns de ces outils :

  • Google Analytics : cet outil gratuit de Google est conçu pour vous permettre d’analyser les différents passages des internautes sur votre site. Vous pourrez disposer de toutes les informations relatives à leurs visites : jour, heure, temps passé, langue de consultation et autres.
  • Google Keyword Planner : comme son nom l’indique, cet outil a pour rôle de vous faire connaître les mots clés les plus en vogue dans votre secteur d’activité. Il vous sera donc plus facile de les intégrer sur votre site ou dans vos articles pour un meilleur SEO.
  • Google My Business : Google vous permet avec cet outil de localiser votre entreprise sur Google Maps et Google web. Les internautes pourront donc plus facilement vous retrouver lors de leurs recherches, cet outil améliorera aussi votre SEO.
  • Google Page Speed Insights : grâce à cet outil, vous pourrez connaître la rapidité de réponse de votre page web sur téléphone mobile et ordinateur.

Dans tous les cas, nous avons conscience que s’y retrouver dans cette jungle d’informations numériques n’est pas facile pour tout le monde. C’est pour cela que nous accompagnons les entreprises corses depuis une dizaine d’années dans leur stratégie webmarketing mais également à travers une stratégie globale mise en place avec chacun de nos clients.

Vous ne vous engager à rien à en discuter !

Source: Webmarketing-com

Comment bien se lancer sur Instagram?

Aujourd’hui, de nombreux entrepreneurs sont présents sur les réseaux sociaux, notamment avec une page Facebook et un compte Linkedin. La plupart d’entre eux y sont très actifs et donnent toute leur énergie pour développer une stratégie. Pourtant, ils pourraient obtenir de bien meilleurs résultats sur d’autres réseaux sociaux comme Instagram compte tenu de leur secteur d’activité ou de leur cible. Utiliser Instagram peut être bien plus avantageux que vous ne le croyez…

QUELQUES RAISONS D’UTILISER INSTAGRAM POUR VOTRE ENTREPRISE

S’il y a quelques années, il n’y avait que des comptes personnels sur Insta, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les entreprises se sont toutes ruées sur la plateforme à la vue de son fort potentiel marketing. Voici quelques raisons qui poussent justement les entreprises à se lancer sur cette plateforme.

LE GRAND SUCCÈS D’INSTAGRAM

Instagram compte aujourd’hui plusieurs millions d’internautes actifs chaque mois et quotidiennement, près de 60% d’entre eux sont connectés. Prenant conscience du potentiel de la plateforme, les entreprises s’y sont installées à leur tour. Aujourd’hui, Instagram compte plus de huit millions d’entreprises.

LE RÉSEAU SUR LEQUEL RÈGNE L’ENGAGEMENT

Si auparavant, vous aviez du mal à gagner l’engagement de votre communauté, sachez que ce ne sera plus le cas avec Instagram. C’est le réseau sur lequel les internautes sont le plus actifs et engagés. Il suffit de quelques astuces pour rentrer en contact rapidement.

UN PUBLIC JEUNE ET FÉMININ

Si votre activité s’adresse principalement aux jeunes et en particulier à la catégorie féminine, dépêchez-vous de créer votre compte Instagram. La plateforme compte près de 65% de femmes et 76% de ceux qui l’utilisent ont moins de 34 ans ;

SE SERVIR DES IMAGES POUR S’ILLUSTRER

Instagram a gagné sa popularité en permettant de partager facilement photos et vidéos. Votre objectif à vous doit être de présenter l’histoire de votre entreprise, de vos produits et services, et vos équipes en images. Et pour cela, vous devez vous montrer créatifs.

INSTAGRAM, UN MARKETING D’INFLUENCE

Si vous désirez collaborer avec des influenceurs, le réseau social Instagram peut être nécessaire à votre stratégie. Le fait est que tous les grands influenceurs y sont présents, aussi bien les youtubeurs, que les blogueurs. Ceux qui ont gagné leur popularité grâce à ce réseau sont appelés les instagrammers. Monter un partenariat avec eux dans le cadre de campagnes de communication peut rapidement avoir des effets.

QUELQUES ÉTAPES POUR SE LANCER SUR INSTAGRAM

Pour réussir à booster son chiffre d’affaires sur Instagram, vous devez vous démarquer. Voici les étapes à suivre pour vous lancer sur Instagram.

CRÉEZ UN COMPTE PROFESSIONNEL

Pour votre entreprise, qu’elle soit B2B ou B2C, vous devez utiliser un compte professionnel. Ce compte vous permet de faire de la publicité Instagram, ce qui n’est pas évident avec les comptes personnels. Il est équipé d’outils d’analyse très efficaces, qui vous permettront de déterminer à quel moment publier un contenu afin de toucher au maximum votre audience.

ECRIVEZ UNE BIOGRAPHIE UNIQUE ET INTÉRESSANTE

La biographie est l’une des premières armes pour impressionner les utilisateurs et montrer qui vous êtes sur Instagram. Elle doit donc être soignée. Votre bio doit donner des éléments sur votre personne, décrire votre activité, contenir des liens renvoyant vers votre boutique, votre blog… Pour résumer, à travers votre bio, on doit savoir qui vous êtes, ce que vous faites et ce que vous avez déjà réalisé. Il est également important d’indiquer à ce moment-là votre site internet.

DÉFINISSEZ VOS OBJECTIFS

Avant de vous lancer sur un réseau social, la première chose à faire est de se fixer des objectifs. La plupart du temps, les objectifs que visent les entreprises sur Instagram sont : Promouvoir leur entreprise, développer sa communauté, élargir leur audience, faire de la publicité, présenter leurs produits et services, se construire une communauté… Une fois les objectifs connus, concentrez-vous en particulier sur l’un ou deux d’entre eux et mettez en places les ressources nécessaires pour les réaliser.

PUBLIEZ SUR VOTRE COMPTE DE FAÇON RÉGULIÈRE

Pour que vos abonnés ne vous oublient pas, vous devez poster régulièrement du contenu. Par contre, vous vous demandez surement quel contenu vous allez pouvoir y mettre et à quelle fréquence. Sur Instagram, vous pouvez publier de belles photos, des vidéos, des collages de photos ou encore des stories. En ce qui concerne la fréquence, elle importe peu. Le plus important est la qualité de ce que vous publiez. Si vous avez la possibilité de publier plusieurs fois par jour, faites-le. Néanmoins, veillez à ne pas ennuyer vos abonnés.

FAITES DES STORIES

Les stories Instagram sont particulièrement bénéfiques aux entreprises. Elles leur permettent de rendre plus humaine la marque, de présenter un événement, de montrer une démo d’un produit, d’annoncer une nouvelle collaboration…

Analysez vos résultats et collaborez avec des influenceurs pour plus de visibilité et de buzz.

DES ASTUCES POUR OBTENIR PLUS D’ABONNÉS

Une fois installé sur Instagram, vous devez réfléchir à comment obtenir plus d’abonnés sur votre comptent comment engager la communauté.  A cet effet, voici quelques astuces :

  • Personnalisez votre profil de manière à captiver vos abonnés et à leur donner envie de vous suivre ;
  • Ajoutez une belle photo de profil (avatar) qui va attirer l’oeil de vos followers ;
  • Choisissez une ou deux personnes qui maitrisent la plateforme et ses fonctionnalités pour gérer votre compte Instagram. Elles peuvent être des membres de votre équipe ;
  • Maitrisez la prise de vue et la retouche photo ;
  • N’oubliez pas d’utiliser l’option hashtag dans vos publications. Je recommande en général à mes clients d’utiliser entre 10 et 15 hashtags par post. Cette technique va vous permettre de gagner des abonnés sur votre ou vos comptes Instagram ;
  • Faites la collection de contenus à publier et rédigez des légendes qui marquent et impressionnent, pour amener vos abonnés à partager vos posts. Ainsi vous gagnerez un temps considérable ;
  • Soyez en interaction avec vos abonnés et avec les autres utilisateurs. Il ne faut pas hésiter à répondre aux commentaires (même si vous recevez un commentaire fake), mais également aux messages que vous pourriez recevoir dans votre boite de réception ;
  • Faites des vidéos en direct régulièrement et partagez des stories Instagram. C’est une stratégie marketing qui va vous permettre d’augmenter votre taux d’engagement mais également de gagner des followers ;
  • Rendez votre profil accessible. En tant qu’entreprise, vous ne devez pas le rendre privé.

Instagram est un social media qui va vous permettre de toucher une audience plus large. Avec la publication de contenus visuels et d’une bonne stratégie SEO, vous aurez la possibilité d’attirer de nouveaux clients potentiels.

Source: WebMarketing-Com

Comment adapter sa communication d’entreprise face au coronavirus?

Les indépendants et les entreprises de façon générale ont la vie dure depuis les mesures de confinement liées au coronavirus. Annulation, report, l’activité va être en berne ces prochains mois. Afin de surmonter ce passage à vide, voici quelques conseils pour adapter sa communication et son activité…

GARDER SON OPTIMISME

Durant cette période qui touche durement toute la population, il est important de garder son optimisme !

Profitez de ce temps de confinement pour remettre votre stratégie de communication à plat et préparer les mois à venir. Après cette forte baisse d’activité obligée par le coronavirus, il sera important de repartir à fond pour rattraper les mois perdus.

Soyez positif et préparez-vous dès maintenant à cette reprise !

GAGNER EN PROXIMITÉ AVEC SES PROSPECTS ET CLIENTS

Si la période n’est pas à la vente, les budgets étant pour la plupart gelés, c’est le bon moment pour gagner en proximité avec ses prospects et fidéliser ses clients.

Communiquez régulièrement avec eux, proposez-leur une adaptation de vos prestations, commencez à prévoir avec eux les prochains mois.

Il est important d’avoir un bon suivi. Comme nous, avec nos formations webmarketing et formateurs, vous avez surement dû annuler certaines de vos prestations. Essayez, dans la mesure du possible, de proposer différentes options pour maximiser les reports et minimiser les annulations.

Si votre activité le permet, pensez à proposer des services spécifiques. Un bel exemple avec de nombreuses entreprises insulaires dans le secteur de l’alimentaire qui ont mis en place des horaires réservé aux personnes dans le besoin.

L’entraide doit être une valeur à développer, que cela soit avec vos collègues, clients, partenaires.

Chacun doit se serrer les coudes pour passer cette crise du coronavirus.

RÉFLÉCHIR DÈS MAINTENANT À ADAPTER SON OFFRE

Adapter son offre est indispensable, la date de retour à la normale reste encore très floue, il est important de réfléchir à adapter son offre dès maintenant pour être prêt en cas de prolongation.

Cela prend du temps… mais… bonne nouvelle… le temps ne va pas manquer ces prochaines semaines !

Si vous avez un commerce ou une entreprise et ne faites pas encore de vente en ligne ou n’avez pas encore de présence en ligne, c’est le moment de vous y mettre.

Créer votre site vitrine, de vente en ligne ou même faire réaliser un refonte de votre site existant permettra d’optimiser votre temps et d’enclencher d’autres potentielles ventes à la sortie de cette période difficile.

Ce sont quelques exemples, mais de façon générale servez-vous de ces nouvelles contraintes pour proposer de nouveaux services adaptés.

L’OPTION DE L’OFFRE GRATUITE PENDANT LE CONFINEMENT LIÉ AU COVID 19

Beaucoup de médias ont mis en place des offres gratuites notamment canal+. C’est une excellente stratégie, l’offre peut ainsi être testée de façon massive. C’est également une belle façon de faire parler de sa marque.

Bien sûr, cela ne s’applique pas à toutes les activités, mais pourquoi pas réfléchir à proposer une offre gratuite limitée dans le temps afin de faire découvrir tout ou partie de votre offre.

EN PROFITER POUR TRAVAILLER SUR LES SUJETS DE FOND

Ces prochaines semaines vont être l’occasion de travailler sur vos sujets de fond.

Vous réfléchissez depuis plusieurs mois à lancer une nouvelle offre, remettre à plat votre communication, mettre à jour votre site…

Profitez-en pour travailler sur ces sujets qui sont sans cesse reportés faute de temps ! Soyez créatif : créez de nouvelles offres et services.

Dans cette démarche, nous pouvons vous accompagner et ainsi obtenir des résultats efficaces.

ADAPTER SA COMMUNICATION

Malgré la baisse d’activité, il est indispensable de maintenir une communication régulière. L’inbound marketing, le référencement naturel / SEO, l’email marketing et les réseaux sociaux seront vos meilleurs alliés.

TRAVAILLER SON SEO

Travailler son référencement sur Google prend du temps : création de contenus, de liens, optimisation du site… Profitez de cette période pour vous pencher sur ce sujet. Dans quelques mois, les résultats arriveront pour vous aider à relancer votre activité.

S’il y-a une action à la portée de tous et qui peux avoir un impact sur votre référencement c’est bien la création de contenus originaux et optimisés sur les termes générateurs de business.

COMMUNIQUER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Même si les réseaux sociaux sont actuellement submergés d’informations liées au COVID-19, à un moment donné les personnes vont avoir besoin de passer à autre chose.

Profitez-en pour communiquer de façon régulière sur l’ensemble de vos réseaux sociaux. Les gens chez eux vont avoir tendance à se connecter beaucoup plus régulièrement.

NE PAS OUBLIER L’EMAIL MARKETING

Communiquez également régulièrement avec votre base d’inscrits. Et si vous n’avez pas encore de stratégie d’email marketing en place, c’est le bon moment d’en lancer une. Nous pouvons également vous accompagner dans cette démarche.

SURFER SUR LES FORMATS DE VIDÉOS EN DIRECT

Webinaire, Facebook live ou autre, c’est le bon moment de mettre en place des communications en direct. Lancez-vous !

ADAPTER SES BUDGETS PUBLICITAIRES

Selon vos activités, adaptez vos budgets publicitaires. Pour certaines activités devenus impossibles avec le confinement mieux vaut ralentir vos budgets. Si les campagnes Google Ads peuvent être coupées facilement sans impact, privilégiez le ralentissement pour vos campagnes Facebook Ads, l’algorithme de Facebook n’aimant pas trop les arrêts et reprises de campagnes.

Inversement si votre activité en ligne vous permet de rebondir face à la situation, profitez-en pour maximiser vos budgets. La concurrence va diminuer et les tarifs aussi, la plupart des plateformes publicitaires étant basées sur un modèle d’enchères.

LES AIDES MISES EN PLACE PAR LE GOUVERNEMENT POUR LES ENTREPRENEURS ET INDÉPENDANTS

Pour finir sur le sujet, voici quelques aides mises en place par le gouvernement pour répondre à la situation du coronavirus.

Plusieurs aides ont été annoncées, l’URSSAF a par exemple automatiquement annulé l’échéance du mois de mars, elle sera reportée progressivement sur les prochains mois.

Les crédits en cours peuvent être échelonnés, un fond de solidarité des indépendants et petites entreprises est également en cours de mise en place. Il sera destiné aux entreprises ayant vu leur chiffre d’affaires baissé de plus de 70% et réservé aux entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 1 million d’euros.

Les factures d’eau, de gaz et d’électricité ainsi que les loyers peuvent être suspendus.

D’autres aides sont également en cours de déploiement, à ce sujet, je vous conseille de lire le dossier complet publié par le site “Monter son business” : Les aides pour entrepreneurs suite au Coronavirus.

Bon courage dans cette période compliquée, n’hésitez pas à partager vos bonnes pratiques via les commentaires de notre page Facebook !

Source: Webmarketing-com

 

9 conseils pour créer un tunnel de vente qui cartonne

Créer un tunnel de vente qui fait tomber les ventes, chaque jour, en automatique. Ce serait le rêve non ? Il suffirait de créer du contenu régulier pour injecter du trafic dans cette machine à vendre et basta… On peut compter les ventes. Ou mieux, investir ses gains en publicité avec Youtube Ads et n’avoir (presque) plus rien à faire à part compter ses bénéfices. Je sais, ça laisse rêveur…

Transformer son trafic web directement en euros sur son compte, tout en se dorant la pilule sur une plage de Phuket un cocktail à la main… Qui n’en a jamais rêvé ? Avouez, ca changerait des plages de La Marana…

Pourtant, la plupart des entrepreneurs du web qui se lancent dans la création de leur tunnel de vente sont loin de ce genre de résultat.

Souvent, ils sont à la tête d’une véritable usine à gaz. Et les ventes automatiques qui tombent à flow ressemblent plus à un pourboire qu’on peut laisser au resto du coin.

Car bien souvent, avant de pouvoir profiter de ventes en automatiques, il faut travailler dur et avec méthode. Et c’est ce dont je souhaite vous parler dans cet article.

Je vais vous livrer 9 conseils pour créer un tunnel de vente automatique qui cartonne vraiment.

1. SAVOIR PRÉCISÉMENT À QUI S’ADRESSE VOTRE TUNNEL DE VENTE

Il n’y a pas de secret là dedans, c’est l’une des bases du marketing. Pour que votre message passe bien auprès de votre audience, vous devez déjà savoir qu’elle est votre audience cible.

Car vous vous doutez bien qu’on ne va pas communiquer de la même façon si on s’adresse à une jeune fille de 20 ans ou à un cinquantenaire. Je vais vous donner un exemple.

Admettons que vous vendiez des sites internet. Aujourd’hui tous les professionnels indépendants ont besoin d’un site internet. Vous pourriez donc créer un tunnel de vente généraliste pour vendre vos sites internet directement en ligne.

Et votre tunnel de vente vous rapportera sûrement autant qu’un dimanche pluvieux dans un vide-grenier.

Il serait plus judicieux de cibler précisément votre audience en créant un ou des personas. Par exemple, créer un tunnel de vente spécifique pour la vente de site internet pour les restaurateurs. Puis de créer un autre tunnel spécifique pour les garagistes.

En ciblant précisément votre client idéal, vous utiliserez des expressions et parlerez des besoins précis de votre client type. Et votre tunnel de vente sera bien plus rentable.

2. S’INSPIRER DE CE QUE FAIT LA CONCURRENCE

J’espère que vous aimez l’aventure, car il est temps pour vous de devenir un véritable espion et de faire de l’infiltration chez la concurrence. Mais attention tout de même, s’inspirer n’est pas plagier sinon vous repartirez les poches vides une fois de plus. Suivez plutôt ce plan d’action que je vous conseille ci-dessous :

  1. Lister les principaux concurrents de votre thématique (au moins 4 ou 5) ;
  2. Analysez les portes d’entrées de leurs tunnels de vente (articles, vidéos, pubs…) ;
  3. Étudiez comment ils captent les emails et inscrivez-vous à leurs listes
  4. Analysez leurs séquences emails (Quelle fréquence ? De quoi parle-t-il ? Quand vendent-ils… ?) ;
  5. Inspirez-vous de ce qui vous a le plus convaincu et faites mieux sur votre propre tunnel de vente.

3. POUR TROUVER LE TRÉSOR, IL SUFFIT DE LIRE LA CARTE

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous souhaitez créer un tunnel de vente qui vous permette de vendre vos produits ou services. C’est l’objectif final de votre tunnel de vente.

Mais avant d’arriver à la vente, votre prospect va devoir passer par différentes étapes qu’il va falloir planifier pour :

  1. Vous simplifier la tâche ;
  2. Créer un cheminement cohérent ;
  3. Ne rien oublier.

Vous allez donc dessiner votre tunnel de vente, comme dans l’exemple ci-dessous réalisé avec Funnelytics .

Cette étape vous semble anecdotique ?

Pour la création de tunnel de vente à plus de 3 étapes, pas vraiment. Il suffit d’oublier un seul élément (comme un email ou un lien) et la fabuleuse machine à vendre en automatique se transforme en un broyeur de crédibilité automatique.

4. LES BONS OUTILS FONT LES BONS OUVRIERS

Beaucoup de web-entrepreneurs qui créent leurs business en ligne sont indépendants. Peut-être que vous aussi ? Si c’est le cas, vous vous êtes sûrement cassé la tête dans le choix de vos outils pour créer votre site internet, puis votre tunnel de vente ?

Car, même si ce ne sont pas vos outils qui rendront un tunnel de vente médiocre en machine à cash, ils pourront quand même vous faciliter la tâche et simplifier votre organisation.

S’il y a encore quelques années, pour vendre sur Internet, il fallait un outil différent pour avoir un site web, un autorépondeur, un système de paiement, héberger son produit… Aujourd’hui il y a des outils puissants tout-en-un spécialisés dans la création des tunnels de vente comme :

Utiliser ce genre d’outils, c’est se simplifier la vie dans la création de ses tunnels, mais ça vous permettra également de mettre en place facilement les conseils que je m’apprête à vous livrer dans les points suivants.

5. NE PAS SE PERDRE DANS LA CRÉATION DE SON TUNNEL DE VENTE

L’essor sur Internet, de la création de la machine à vendre en automatique, a fait tourner la tête de nombreuses personnes et a rempli les poches de certains.

Tout le monde veut apprendre à créer son tunnel, tout le monde veut le dernier outil à la mode, tout le monde veut le template de tunnel qui convertit…

Et tout le monde oublie la base : le contenu.

Car l’important, ce n’est pas temps le nombre d’étapes à franchir avant de passer à l’achat. Ni le nombre d’email à envoyer. Ni s’il faut faire des O.T.O (j’en reparlerais plus tard) ou s’il faut utiliser Clickfunnels ou Systeme.io. Au final tout ça on s’en fou pas mal !

L’important, c’est de savoir quoi mettre et quoi dire à chacune des étapes de son tunnel pour qu’au final, le prospect soit conquis et passe à l’achat. Il faut donc que votre tunnel :

  • Rappelle à votre prospect qu’il a un problème ;
  • Montre à votre prospect que vous avez la solution à ce problème ;
  • Prouve à votre prospect que vous êtes compétent pour l’aider ;
  • Permette de gagner la confiance de votre prospect ;
  • Attise le désir de votre prospect pour votre solution ;
  • Pousse à l’action d’achat votre prospect.

Si vous créez un tunnel de vente qui répond à ces 6 points, je peux vous garantir que vous allez tout cartonner avec. Et ce conseil amène logiquement à mon conseil numéro 6.

6. SIMPLIFIER CE N’EST PAS FAIRE SIMPLE

Quand on se lance sur Internet et qu’on entend parler de la création de système de vente en automatique, on découvre qu’il faut :

    • Segmenter ;
    • Automatiser ;
    • Split/tester.

Bref, un travail qui relève plus de l’architecture que de l’artisanat. Mais quand on n’a pas de résultat avec son tunnel de vente, on est persuadé que la clé se trouve là-dedans.

On se retrouve donc à créer un tunnel de vente de plus en plus complexe. Pour enfin finir par comprendre que la clé se trouve dans la simplicité. Car soyons honnêtes, la segmentation à outrance et le split testing servent ils vraiment à quelques choses quand on peine à réunir 100 visiteurs quotidiens ?

7. CRÉER UN TUNNEL DE VENTE COMME UN GUIDE TOURISTIQUE

Ce conseil, qui peut sembler fantaisiste, à toute son importance. Il faut concevoir son tunnel de vente, comme un guide touristique conçoit son excursion. Le guide construit son trajet en fonction des monuments à voir en ville et fait en sorte de garder le meilleur pour la fin.

Si vous avez un catalogue de produits avec différentes gammes, faites la même chose. Arrangez-vous pour que vos prospects voient votre catalogue de produit.

Faites passer vos prospects dans le tunnel de vente de vos petits produits (moins de 100 €) et quand ils deviennent clients, faites-les passer dans votre tunnel de vente de vos produits intermédiaires (entre 100 et 500€) et s’ils continuent d’être conquis par vos produits, faites-les passer dans le tunnel de vos méga produits (plus de 500€).

C’est une excellente façon de faire monter en gamme vos clients satisfaits et d’exploser votre chiffre d’affaires. Si vous voulez aller plus loin, lisez cet article où j’analyse mon propre tunnel de vente qui utilise cette méthode.

8. UTILISER LES O.T.O SANS FAIRE LE BOURIN

C’est un conseil rabâché sur la toile par les marketeurs, car il permet d’augmenter facilement le panier moyen de ses clients. Une O.T.O, c’est quoi ? Eh bien, c’est une One Time Offer, c’est-à-dire une offre unique proposée uniquement aux clients à un certain moment.

Order bump, Upsells, Downsells, … Ce genre d’offres limitées, démocratisées par les outils comme Clickfunnels ou Systeme.io.

Si ce genre d’offre est bien utilisé, cela peut être intéressant autant pour vous que pour le client. Proposez par exemple un produit complémentaire à celui que votre client vient d’acheter non disponible habituellement sur votre catalogue.

À l’inverse, ce genre d’offre mal utilisé peut transformer votre tunnel de vente en pressoir à audience en envoyant le signal que vous êtes prêt à tout pour vendre toujours plus de produits.

Attention, n’oubliez pas que vous créez un tunnel de vente pour vendre, mais également pour asseoir votre autorité dans votre thématique, pas pour vous décrédibiliser et passer pour un vendeur de tapis.

9. TUNNEL DE VENTE : LE LABORATOIRE À TEST ET À OPTIMISATION

L’intérêt principal de la création de tunnel de vente est la possibilité d’analyser, tester et optimiser chaque étape du processus de vente.

En suivant les statistiques de chacune des étapes de votre tunnel de vente, vous pourrez identifier les points de frictions, c’est-à-dire à quels moments vos prospects quittent votre tunnel.

C’est un atout majeur dans le processus de vente, car il suffit alors de tester de nouvelles choses pour optimiser son tunnel de vente et amener toujours plus de prospects sur ses offres sans pour autant augmenter son trafic.

Vous pourriez tester, par exemple :

  • Votre copywriting (où l’art de vendre plus avec les mots) ;
  • Votre parcours (laps de temps avant de faire une offre, ordre des offres…) ;
  • Vos angles de présentation ;
  • Votre design.

À VOUS DE JOUER

La clé de votre indépendance financière se trouve peut-être derrière votre tunnel de vente, mais on ne va pas se mentir : il va falloir taffer dur.

Avant de pouvoir vraiment profiter de vente en total automatique, il va falloir mettre en place vos offres, vos mailings, l’automatisation… Et systématiquement tout analyser pour ensuite pouvoir l’optimiser.

Une fois que cela sera fait, si vos produits sont bons (car oui, ça reste le strict minimum pour faire des ventes), il n’y aura plus qu’à injecter du trafic à l’entrer de votre tunnel et à réserver votre billet d’avion pour Phuket.

Mais combien de web-entrepreneurs sont vraiment prêts à fournir tous ces efforts ?

Sinon, vous pouvez toujours demander l’aide d’une agence de communication en Corse pour vous accompagner à travers votre projet ! 🙂

Source: Web-Marketing

10 bonnes résolutions pour une stratégie d’email marketing réussie en 2020

Les bonnes résolutions pour la nouvelle année appartiennent à la Saint-Sylvestre comme les feux d’artifice, mais la plupart du temps elles restent ce qu’elles sont, juste des résolutions  et ne sont jamais systématiquement mises en pratique. La Certified Senders Alliance (CSA) a résumé 10 bonnes résolutions pour l’année 2020, auxquelles vous devriez absolument vous tenir, au moins si vous voulez mener des campagnes d’email marketing réussies dans l’année à venir et compter sur une relation de confiance avec vos clients actuels et futurs.

UN ATOUT PRÉCIEUX : DES ADRESSES DE QUALITÉ

N’incluez dans votre liste de diffusion que les adresses de personnes que vous avez générées légalement, dont vous savez que vous voulez leurs informations et dont vous pouvez toujours prouver le consentement. Cela vous donne non seulement une sécurité juridique, mais protège également votre réputation et établit la confiance avec vos clients.

Une petite liste de diffusion avec des adresses de haute qualité est préférable à une grande liste de diffusion avec des adresses provenant de sources au moins douteuses. Dans tous les cas, utilisez la procédure de Double-Opt-In. En cas de doute, vous devez pouvoir prouver clairement à tout moment que vous avez le consentement de chaque personne à qui vous avez envoyé un e-mail. Et avec Double-Opt-In (DOI), vous êtes du bon côté.

PARLEZ CLAIREMENT

Soyez honnête, même lorsqu’il s’agit d’attirer de nouveaux abonnés à votre newsletter. Dites ce que vous voulez avec des mots clairs et compréhensibles, ne « cachez » pas votre demande de consentement à la publicité. Le destinataire remarquera toujours lorsqu’il reçoit une newsletter qu’il n’a pas demandé consciemment. Il se désabonnera, gêné – ou pire encore – il la marquera comme spam dans sa boîte de réception.

FAITES ATTENTION AUX PIÈGES

Ne tombez pas dans le piège. Si vous envoyez un mail à un Spam-Trap (piège à spam), votre réputation d’expéditeur sérieux en souffre et vous vous retrouvez rapidement sur une liste noire. Maintenez vos listes de diffusion propres et soignez-les régulièrement. Supprimez immédiatement les adresses inactives de vos listes et n’envoyez pas à d’anciennes adresses que vous n’avez pas utilisées depuis des années.

MAINTENEZ LES LISTES DE DIFFUSION PROPRES

Si votre fournisseur de services de messagerie électronique propose le feedback loop (boucle de rétroaction de plainte spam), utilisez cette option. Vous recevrez alors un retour d’information de votre fournisseur sur les destinataires qui classent votre courrier comme spam ou courrier indésirable. Cela vous aide également à maintenir une liste propre, mais bien sûr seulement si vous supprimez immédiatement les adresses concernées.

ATTENTION AUX LOTERIES

Si vous participez en tant que co-sponsor à un concours pour générer des adresses, veillez à ce que le nombre de sponsors soit réduit (max. 8) et que vous ayez accès à tout moment à la déclaration de consentement du destinataire.

TENEZ VOTRE PAROLE

Respectez les accords. Si vous avez un accord pour envoyer une newsletter sur la mode, n’envoyez pas de publicité pour les voitures. S’il existe déjà une relation client avec le destinataire pour un produit spécifique, veillez à ne lui envoyer que des informations sur des produits identiques ou similaires.

Dans les autres cas, n’envoyez de la publicité que pour les produits ou services mentionnés dans la déclaration de consentement. Évitez d’utiliser dans la déclaration des termes  » vagues  » de l’industrie tels que  » finance et assurance  » ou  » vente par correspondance « .

LA LOI EST LA LOI

Respectez toujours le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Non seulement parce que vous êtes menacés de lourdes sanctions en cas de non-conformité, mais aussi parce qu’une infraction à la loi met en danger votre bonne réputation et la confiance de vos clients. Si vous répondez aux critères de la Certified Senders Alliance (CSA) et que vous en obtenez la certification, vous êtes toujours du bon côté, également en ce qui concerne le RGPD.

DÉFENDEZ-VOUS DU PHISHING

Protégez-vous et protégez votre marque contre l’hameçonnage. Utilisez les normes SPF, DKIM et DMARC lors de l’envoi de vos e-mails. Avec l’aide de DMARC, Sender Policy Framework (SPF) et Domain Keys Identified Mail (DKIM), vous avez la possibilité de rendre vos emails clairement reconnaissables pour un fournisseur de messagerie et en même temps de déterminer comment il doit traiter les emails qui semblent provenir de vous. Ainsi, les emails de phishing peuvent être détectés et filtrés de manière fiable avant qu’ils n’atteignent le destinataire et ne causent des dommages éventuels à votre client.

LE CONTENU COMPTE

Si vous connaissez les attentes de vos clients et que vous leur fournissez exactement le contenu qu’ils veulent lire, vous avez déjà fait un grand pas vers la conversion. À quel moment du parcours client se trouve le destinataire de ma newsletter, comment faut-il s’adresser à lui, quelles sont les informations pertinentes et intéressantes ? La pertinence crée un intérêt, lie les clients existants et en génère de nouveaux.

Si vous vous en tenez aux intentions mentionnées ci-dessus (presque) rien ne s’oppose à une stratégie d’email marketing réussie. Mais il y a encore une dixième bonne résolution :

DERNIER POINT, MAIS NON DES MOINDRES : LE SOMMET DE LA CSA SUR LE COURRIER ÉLECTRONIQUE

Visitez le Sommet 2020 de la CSA du 22 au 24 avril à Cologne, en Allemagne. Pendant trois jours, des experts en marketing, des formateurs en informatique et des cadres de plus de 15 pays discuteront des nouveaux développements dans l’industrie de l’email. Vous apprendrez ici ce qui fait un bon courriel, comment vous protéger et protéger votre marque contre les abus et comment maintenir la confiance de vos destinataires.

Source: Webmarketing-Com
Réseaux sociaux en 2020: voici 5 types de visuel pour renforcer votre stratégie marketing

Les réseaux sociaux sont rapidement devenus l’un des principaux outils permettant à n’importe quelle entreprise de développer un profil à son image.

Toutefois, leur popularité a également rendu presque impossible pour les petites entreprises de se faire une place parmi les grands sans faire appel à des influenceurs.


ETUDE : LES INFLUENCEURS ET LES MARQUES

Etude les influenceurs et les marques

Qui sont les influenceurs en 2019 ? Sur quels réseaux sociaux s’expriment-ils ? Comment informent-ils leur audience de leurs partenariats ? Quid de la réglementation ? À combien s’élèvent les rémunérations ? Les réponses dans l’étude Reech « Marques et influenceurs ». Reech imagine des campagnes de marketing d’influence et aide ses clients à faire émerger des ambassadeurs pour générer des conversations autour des produits ou services.


Pour autant, attirer l’attention ne devrait pas être une tâche difficile lorsque l’on a des choses intéressantes à partager. Il s’agit, en grande partie, d’avoir recours au bon format.

Et celui-ci a désormais besoin d’être visuel : l’énorme succès des plateformes comme Instagram, Snapchat et Pinterest ces dernières années en témoignent.

Choisir le bon type de visuel peut faire la différence quand il s’agit de développer son image de marque, fidéliser son lectorat, et même générer des leads qualifiés. Mais il reste capital de savoir ce qui vous convient.

Si vous vous demandez quels types de visuel vous devriez utiliser sur vos réseaux sociaux, nous avons regroupé pour vous 5 types à considérer pour votre stratégie.

1. LES INFOGRAPHIES

Concrètement, qu’est-ce qu’une infographie ? Laissez-moi vous expliquer. Les infographies sont un type de visuel incorporant des images, des icônes, des données et du texte.

Les infographies sont un excellent moyen de partager une grande quantité d’informations, plus ou moins complexes, de manière succincte et attrayante. C’est pourquoi elles sont devenues des visuels populaires sur les réseaux sociaux.

Dans l’infographie ci-dessous, les couleurs, les icônes et les mini blocs de texte sont harmonieusement agencés pour :

  • Donner suffisamment d’indices sur le message évoqué sous format textuel ;
  • Contribuer à une compréhension rapide du sujet proposé ;
  • Donner le ton sur les valeurs et le positionnement de la marque proposant l’infographie.
Source : Venngage

Pour les entreprises qui ont une grande quantité d’informations à partager, les infographies sont un excellent outil pour transmettre des connaissances sans avoir à s’appuyer fortement sur du texte ou des longs articles.

Les internautes étant toujours plus volatils, vous voulez vous assurer que les visuels utilisés captivent leur imagination instantanément et communiquent votre message rapidement. C’est pourquoi l’infographie est un visuel de choix pour les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de faire créer votre infographie avec E-Dev Multimedia à moindre coût !

2. LES PHOTOS DE HAUTE QUALITÉ

Quand on pense aux visuels, les photographies sont ce que l’on imagine en premier. Des photos attrayantes sont un rouage essentiel dans le développement de votre image de marque sur les réseaux sociaux.

L’utilisation de photos de haute qualité retient non seulement l’attention de votre public, mais met également en valeur votre identité de marque auprès des internautes. En utilisant des couleurs et des polices cohérentes tout au long de votre documentation photographique, vous communiqueraient les valeurs de votre entreprise auprès du public, et ce, sans même avoir à apposer votre logo sur chaque photographie.

Pour les petites et les nouvelles entreprises, il n’est pas toujours possible de se procurer des images haute résolution, auquel cas vous pouvez commencer par incorporer des images libres de droit dans votre stratégie marketing.

Cependant, bien que ce soit un bon moyen de démarrer votre stratégie de communication sur les réseaux, sachez que l’authenticité sera davantage récompensée par votre public. Vous devrez donc mettre à jour vos plans à l’avenir pour intégrer ces photos de grande qualité.

Les grandes marques utilisent des images d’excellente qualité pour partager leurs messages en ligne, ce qui leur permet de gagner en popularité et de fidéliser leur communauté. Starbucks, par exemple, utilise un style visuel distinctif qui lie sa marque aux saisons et événements pertinents. En voici un exemple avec la promotion estivale de ses produits.

Source : Starbucks

Les photographies sont un excellent moyen de renforcer votre stratégie de marketing visuel, car elles montrent votre volonté de fournir à votre public un contenu attrayant et de qualité.

3. LES CITATIONS

Que vous ayez un photographe interne ou que vous utilisiez des images obtenues en ligne, profitez de vos nouveaux visuels et servez-vous en comme base pour créer des visuels incluant une citation. Ces types de visuels simples, nets et attrayants, sont très appréciés des internautes et constituent le rendez-vous idéal avec toute marque qui a choisi ce format pour ses communications.

Source : Venngage

L’autre atout des citations est leur popularité en tant que contenu partageable. Sur Facebook en particulier, les citations sont largement partagées, ce qui augmente les chances que votre contenu devienne lui-même viral et augmente le nombre de vos abonnés.

Le compte Instagram de Square Sayings témoigne de la qualité des visuels proposés : leurs visuels obtiennent en moyenne entre 3000 et 6000 likes régulièrement.

Si vous envisagez d’intégrer les citations dans votre stratégie marketing, je vous conseille de créer un calendrier pour planifier leur publication. Utilisez des outils en ligne pour gérer vos campagnes de marketing sur les réseaux sociaux afin de pouvoir partager vos citations chaque jour et à toute heure (Agorapulse pour Instagram par exemple, Hootsuite, etc.). Votre public saura quand attendre le message et le partagera en conséquence.

4. LES DIAGRAMMES

Dans la même veine que les infographies, les diagrammes sont d’excellents outils pour condenser les données et les partager avec votre public de manière simple et lisible.

Si votre contenu est fortement dépendant de données chiffrées, vous devriez envisager d’utiliser des tableaux et des diagrammes pour l’afficher.

Les diagrammes sont également un excellent moyen d’amener les abonnés à lire davantage de contenu connexe. Si votre diagramme captive l’imagination de quelqu’un sur un réseau social, vous pouvez inclure une invitation à lire un blog post qui éclaircit davantage le contenu propulsé par le diagramme, augmentant ainsi le trafic sur votre site Web et la popularité de votre blog.

Un diagramme simple, comme celui ci-dessous, est un excellent moyen d’améliorer son image de marque tout en communiquant des statistiques ou, plus généralement, des données de manière ludique.

Parmi les types de graphiques que vous pouvez utiliser sur les réseaux sociaux, les diagrammes peuvent facilement capter l’attention de votre public tout en restant partageables.

5. LES ANIMATIONS

Pour les entreprises qui souhaitent exploiter la tendance du marketing vidéo, les animations sont une bonne ressource de départ pour dialoguer avec le public.

Si la création de vidéos peut être coûteuse, les animations ne sont pas aussi contraignantes pour votre budget. De courtes animations peuvent partager une mine d’informations avec votre public, de la même manière que les infographies.

Par exemple, Califia Farms utilise avec succès des animations colorées magnifiques pour vendre ses produits.

Source : https://www.instagram.com/p/By70V4uneQu/

Les animations ne sont pas seulement un outil utile pour les réseaux sociaux, elles sont également excellentes pour le marketing promotionnel et la promotion de votre contenu écrit.

L’intégration d’animations sur votre site Web ou dans vos newsletters augmentera également les chances que votre contenu soit vu et utilisé.

CONCLUSION

Pour une petite entreprise, il peut être intimidant de trouver des moyens d’incorporer des éléments visuels dans sa stratégie marketing. Toutefois, les visuels utilisés sur les médias sociaux représentent un investissement précieux pour votre marque. Et comme nous l’avons vu, vous n’avez pas besoin de dépenser des mille et des cents pour démarrer une stratégie de marketing visuel digne de ce nom.

Et vous, avez-vous eu du succès en utilisant des visuels sur les médias sociaux ?

Source: Webmarketing.com

“Proximité Augmentée”: comment les marques peuvent-elles se rapprocher de leurs clients ?

Dans un monde qui développe à la fois des mécanismes de masse et des individualismes exacerbés, et dans une société de consommation où le “zéro effort” éloigne un peu plus les consommateurs des lieux de vente, comment créer de la proximité entre les marques et leurs clients, chez soi et en magasin?

On le sait, le digital a fondamentalement changé le rapport entre les marques et les consommateurs. La transformation digitale des entreprises s’est opérée en premier lieu sur ce sujet du “Client-Roi”. Remettre la connaissance et les besoins client au centre de la stratégie marketing, des organisations et des process, a vraiment fait progresser les entreprises. C’était une première étape.

La performance marketing est à un autre prix : celui de servir chacun de la manière la plus juste au moment le plus opportun. Être bien servi pour un client est normal, voire dû. Ce qu’il recherche aujourd’hui c’est le reflet positif de sa propre image au travers des marques, des produits et des services dans lesquels il investit son argent et son… Moi.

Des datas….

Connaitre précisément chaque client devient incontournable. La data client est l’or noir de la performance marketing et le digital son terrain de prédilection parce qu’il permet d’être au plus proche des consommateurs: dans leurs poches ! L’algorithme semble devenir le nouveau maître du jeu pour être en capacité de prédire attentes, usages et comportements individuels, et faire en sorte que chaque client se sente connu, reconnu, compris, engagé. L’enjeu et la difficulté ultime: être juste à tout instant. Le ciblage, les push SMS, le géomarketing permettent de viser juste; la personnalisation de toucher juste; l’IA et le deep learning de prédire juste.

Si la technologie permet de tendre vers cette ultime justesse, sait-on jamais être juste à tout moment? Et d’un point de vue client, veut-on jamais être deviné à tout instant? Définir la place et le rôle de la data dans la stratégie client est un sujet encore mal abordé dans les entreprises si l’on ne veut pas confondre la fin et les moyens.

Et des hommes !

C’est en effet beaucoup demander à la data et aux algorithmes de savoir tout lire, tout dire, tout prédire. Tout, et chacun ! Dans cette quête d’une relation client ultra-personnelle, le tout technologique, majoritairement alimenté par les tendances de masse et autres “look-alike”, reste faillible. Les nouvelles méthodes de création comme le Design Thinking l’ont compris: elles s’ancrent dans le réel en se mettant à la place des consommateurs, en créant des personaes à partir d’interviews de “vrais individus”, tout en les ajustant avec des données quantitatives (études clients, segmentations…).

En proximité client, on voit donc fleurir des initiatives à contre-pied du tout digital: Kiehl’s envoie des lettres manuscrites à ses clients; Starbucks écrit ton prénom sur ton café comme Coca-Cola sur ta bouteille avec une de ses opérations les plus performantes de l’année: “Share à Coke”

Le point de vente redevient un lieu de rencontres, d’échanges et de relation. Un lieu où les vendeurs sont des atouts relationnels, un lieu d’expérience, un lieu d’expression de la confiance entre la marque et ses clients. Le service client a lui aussi un rôle central à jouer dans une stratégie de proximité client. Au contraire, il est encore trop souvent négligé en termes de moyens, délocalisé au risque de perdre de la justesse dans sa compréhension et son traitement des sujets, et de plus en plus automatisé. Il ne doit pas être seulement un centre de réponses aux réclamations – en un temps record si possible… – mais un lieu clé pour résoudre les problèmes afin de créer de la satisfaction, collecter des informations, créer des opportunités relationnelles. Zappos nous montre l’exemple: il n’y a aucun KPI de qualité client sur la durée de traitement des appels téléphoniques ou sur les notes de satisfaction… Le seul KPI qui compte, c’est de poser au moins une question sans rapport avec le business (ex : la météo, le sport…) pour créer une connexion émotionnelle.

Le but de la hotline est de créer de la valeur émotionnelle, sachant que même si 1 colis UPS sur 6 aux USA est un colis Zappos, le taux d’erreur et d’appel au support reste faible (4%). Cette start-up refuse, en toute cohérence, l’utilisation d’un chatbot et d’IA, l’humain étant sa priorité dans sa relation client.

La finesse relationnelle tient pour beaucoup des hommes et des femmes de l’entreprise, qu’ils soient en boutique, en préparation de commandes, en livraison ou en service client. Ce sont eux qui ont l’occasion de nouer un lien, capter une information qui saura faire la différence le moment venu, sentir les moments appropriés et répondre à chaque client avec une intelligence… non-artificielle.

Source: e-marketing.fr