Bientôt les SMS remplacés par les RCS

Serait-ce bientôt le début de la fin des SMS ? La norme SMS va bientôt être remplacée par la messagerie RCS, récemment mise à jour sur Google Messages…

Google a mis à jour son application Messages pour les utilisateurs du monde entier, achevant le déploiement de la messagerie RCS (Rich Communication Services). Il a déjà commencé à tester le chiffrement de bout en bout au cours des dernières années dans des conversations individuelles.

La messagerie RCS, que Google déploie progressivement depuis le milieu de l’année dernière, est la prochaine génération de messagerie SMS. Chaque utilisateur sur Android disposant de l’application Messages a désormais accès à la messagerie RCS via son opérateur ou directement depuis Google.

GOOGLE AMÉLIORE L’EXPÉRIENCE MESSAGES

Cette mise à jour offre une expérience utilisateur plus interactive, moderne, universelle et interconnectée, avec des images haute résolution, des vidéos, de l’audio, la possibilité de discuter via Wi-Fi ou des données.

Grâce au chiffrement de bout en bout, les seules personnes capables de voir le contenu d’une conversation sont les deux personnes qui se parlent via l’application Messages, pour protéger ses informations personnelles et sa vie privée.

Cette nouvelle fonctionnalité sera déployée pour les bêta-testeurs à partir de ce mois de novembre et continuera l’année prochaine.

Source : Google & Webmarketing.com

 

Soutien aux entreprises insulaires

Soucieux de faire prospérer votre activité et de vous accompagner une seconde fois dans cette période difficile, nous vous proposons une solution adaptée à cette situation :

La création d’un site internet pour promouvoir votre activité avec -30% sur votre projet !
Avec l’annonce du Président, nous sommes reparti pour minimum un mois de confinement : la limitation des déplacements, la fermeture des établissements physiques … Plusieurs entreprises se demandent comment maintenir leurs activités face à cette crise sanitaire et continuer de vendre leurs services/produits à leur nombreuse clientèle.

> Parlez-nous de votre projet dès maintenant <

En effet, il est question de digitaliser votre entreprise pour la rendre plus accessible et plus rentable. De ce fait, nous mettons tout en œuvre pour vous accompagner et vous soutenir du mieux que nous pouvons grâce à cette offre.

Que vous soyez une entreprise, une association ou un particulier, le reconfinement incite tout le monde à être encore plus connecté sur internet, y compris vos clients et prospects.

Alors, site internet vitrine ou site e-commerce?

Mockup site web RCL logo

Un site vitrine est un site internet qui vous offre la possibilité de présenter les offres et services de votre activité, sans possibilité de vendre en ligne. Son objectif est d’apporter une présence en ligne afin d’acquérir des contacts, prospects et clients via internet. En d’autres termes, ce type de conception de site internet s’adresse aux entreprises dont l’objectif est d’optimiser sa présence sur les moteurs de recherche (Google, Yahoo…) mais sans vente de produits en ligne.

Selon le secteur d’activité de l’entreprise, un site internet vitrine sera idéal avec pour but d’obtenir des demandes de devis, de contact, des appels téléphoniques etc.

Notre prestation comprend:

  • La création d’un site internet dans la langue de votre choix et développé à l’aide d’un CMS performant WordPress.
  • La création d’une page d’accueil, des pages internes, une page de contact avec un formulaire de contact et une carte interactive Google Map ainsi qu’une page de mentions légales.
  • La personnalisation de la charte graphique du site selon votre image et votre logo. (Vous n’avez pas de réel logo?)
  • Une maintenance qui va de paire avec votre site internet. Elle prend en tout ce qui relate du bon fonctionnement de votre vitrine: domaine, hébergement, base de données, référencement naturel (SEO) et modifications mineures.

Coût de la prestation:  L’investissement varie en fonction des besoins et exigences du client en terme d’architecture et de fonctionnalités.

Profitez de 30% de réduction sur l’ensemble de votre projet !
Parlez-nous de votre projet dès maintenant

 

Et si je veux vendre en ligne?

Creation site web Le Clemenceau Calvi corse mockup

La création d’un site e-commerce, ou appelé plus vulgairement “boutique en ligne, à pour objectifs de mettre en avant, de vendre et de promouvoir des produits sur le web à une clientèle plus large avec des moyens de livraisons et modes de paiements sécurisés.

En cette période ou la plupart des magasins physiques ont été fermés, un site e-commerce vous aidera à vendre vos produits rapidement. Ses avantages sont nombreux : il vous permet non seulement de toucher un public plus large contrairement à la boutique physique qui est située dans une zone géographique donnée mais aussi et surtout de multiplier votre chiffre d’affaires.

Vous voulez certainement continuer à vendre vos produits malgré cette crise sanitaire. E-Dev Multimedia vous offre une prestation en création de site e-commerce clé en main.

Notre prestation comprend:

  • La création d’un site internet au design responsive avec le CMS WordPress/Woocommerce.
  • La personnalisation de la charte graphique du site selon votre image et votre logo. (Vous n’avez pas de réel logo?)
  • L’implémentation de solutions de paiements sécurisé en ligne.
  • La mise en place des modes de livraisons.
  • Un document d’administration et une formation en ligne qui vous indique comment gérer les clients, les commandes, les produits et bien d’autres selon vos activités.
  • Une maintenance qui va de paire avec votre site internet. Elle prend en tout ce qui relate du bon fonctionnement de votre boutique en ligne: domaine, hébergement, base de données, référencement naturel (SEO), ajouts de produits et modifications mineures.

Coût de la prestation: Ce coût varie en fonction des besoins et exigences du client en terme d’architecture et de fonctionnalités.

Profitez de 30% de réduction sur l’ensemble de votre projet !
Parlez-nous de votre projet dès maintenant
Strategies et outils webmarketing en Corse
4 web stratégies à connaître absolument en webmarketing !

Aujourd’hui, faire la promotion d’une entreprise ou d’un produit passe par différentes étapes et utilise divers moyens. En effet, posséder un site web est loin d’être suffisant pour vendre et s’affirmer en ligne.

Il vous faudra beaucoup plus qu’un site web peu importe à quel point le vôtre est unique, design ou fonctionnel. Pour compléter la création de votre site web, il existe le webmarketing. Fonctionner sans stratégie webmarketing adéquate, c’est tout simplement vous rendre à l’évidence que personne ne parlera jamais de vous et d’accepter l’anonymat pour vous et votre entreprise.

Le webmarketing se base sur l’utilisation de différentes stratégies et outils afin de vous offrir la visibilité que vous recherchez surement. Il existe une pléthore de stratégies et d’outils utilisables dans le domaine du webmarketing. Découvrez-les ici.

WEBMARKETING : 4 STRATÉGIES POSSIBLES À METTRE EN ŒUVRE

La stratégie webmarketing peut se définir comme un élément faisant partie de la stratégie générale d’une entreprise. Elle a pour but de mettre en accord la stratégie marketing de votre entreprise avec les spécificités et les nouveaux défis ou outils du monde numérique. L’offre, le blog, le référencement naturel (SEO) et les réseaux sociaux sont quelques stratégies que nous découvrirons sans plus tarder.

DÉFINIR CLAIREMENT UNE OFFRE

Définir une offre peut paraître simple et évident, mais il n’en est rien. En effet, plusieurs entreprises sont incapables de passer un message clair définissant sans détour l’offre qu’elles proposent. Il est important que le client puisse comprendre le service ou le bien que vous lui proposez, et cela sans avoir à trop chercher. Pour proposer à votre clientèle des biens et services auxquels ils adhèreront sans réfléchir, il est important de bien les connaître : tranche d’âge, attentes, goûts, etc. Pour se faire, il est important de communiquer adéquatement avec vos clients et vos futurs clients dans le but de proposer des offres taillées sur mesure pour chaque type de profil.

LA CRÉATION DE BLOGS

Décider d’investir dans la création d’un blog pour votre entreprise est un moyen sûr d’améliorer l’ensemble de votre stratégie marketing. Créer un blog et le maintenir actif surtout pour un site de vente demande énormément de temps, mais apporte un retour sur investissement de taille. Le blog est indispensable pour créer une communauté autour de votre entreprise. Il est fait à moindre coût et est un excellent moyen de créer des liens qui auront pour rôle d’assurer un bon positionnement de certaines pages de votre boutique en ligne. Enfin avec un blog, vous pourrez gagner la confiance des internautes plus facilement étant donné que tout le monde a besoin d’être rassuré avant tout achat. À votre plume donc pour rédiger des articles intéressants et dignes d’un détour !

LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Également appelé « SEO », le référencement naturel est composé d’un ensemble de techniques dont le but est d’augmenter votre visibilité sur les principaux moteurs de recherche. Comment fonctionne le référencement naturel ? Eh bien, notez que le SEO se déploie à deux différents niveaux : sur votre boutique en ligne et en dehors de celle-ci.

En interne, l’adéquation des contenus de votre page aux recherches faites par les internautes est le facteur principal qui permettra de vous positionner en tête de liste lors d’un résultat de recherche sur Google. En externe, Google par le biais des enquêtes de popularité se fera une image de votre entreprise et décidera de vous accorder ou non sa confiance. Ainsi, plus vous serez connu et mentionné à partir de liens sur d’autres pages et plus vous inspirerez la confiance pour plus de chance d’être positionné en tête de liste des résultats de recherche sur Google. Une technique infaillible pour améliorer le référencement naturel de votre entreprise est de positionner des mots clés en rapport avec votre activité et les besoins des internautes. Une agence comme E-Dev Multimedia peut par exemple vous aider à optimiser votre stratégie SEO.

PROFITER DES RÉSEAUX SOCIAUX

Les réseaux sociaux représentent une véritable manne à exploiter le mieux possible. Ils représentent un moyen sûr d’augmenter le nombre de personnes qui s’intéressent à votre affaire et à votre offre. La seule règle est de bien réfléchir avant de vous y lancer vu qu’il est important pour votre image et celle de votre entreprise de bien prendre soin de toutes vos pages. Ici, la règle qui prévaut est celle du tout ou rien. Ou vous n’y êtes pas, ou vous y êtes à fond. Notez que chaque réseau social possède sa particularité qu’il est indispensable de connaître avant de s’y aventurer. Voici pour vous quelques exemples des réseaux les plus connus :

  • Instagram : il est le réseau par excellence de l’image. Grâce à Instagram, vous pourrez partager avec votre communauté les plus petits détails de votre entreprise en images. Créez des hashtags, postez des souvenirs et surtout faites-vous plaisir !
  • YouTube : vous aimez surement passer des heures sur ce réseau à visiter des chaînes, découvrir des astuces et autres, mais saviez-vous que YouTube représente un véritable trésor pour vous en tant que professionnel ? Eh oui, grâce à YouTube vous pourrez partager des vidéos qui seront vues dans le monde entier. Il faudra juste les rendre attrayantes et utiles afin qu’elle puisse intéresser le plus grand nombre ;
  • Facebook : utilisé aux quatre coins du monde, Facebook est l’un des réseaux les plus connus et fréquentés. Toutes les tranches d’âge s’y retrouvent et vous pourrez y faire de la publicité en images, par vidéo ou par textes. À vous de voir !

COMMENT CHOISIR LA STRATÉGIE WEBMARKETING QUI VOUS CONVIENT LE PLUS ?

Afin de définir efficacement la stratégie webmarketing qui vous convient le plus, il est important de commencer en définissant des objectifs clairs et de faire une liste exhaustive des moyens dont vous disposez pour les atteindre. Il s’agit ici de faire le point de vos disponibilités financières, des ressources humaines et aussi du temps dont vous disposez. Une fois cela réalisé, identifiez les stratégies adoptées par la concurrence et assurez-vous de mieux faire en matière de qualité, de moyens utilisés et surtout de fréquence dans l’utilisation de ces moyens.

WEBMARKETING : QUELQUES OUTILS GRATUITS À CONNAÎTRE

Pour mettre en œuvre toutes les stratégies webmarketing à votre disposition, il existe des outils gratuits que vous pourrez utiliser de façon simple pour des résultats à la hauteur de vos attentes. Découvrez ici quelques-uns de ces outils :

  • Google Analytics : cet outil gratuit de Google est conçu pour vous permettre d’analyser les différents passages des internautes sur votre site. Vous pourrez disposer de toutes les informations relatives à leurs visites : jour, heure, temps passé, langue de consultation et autres.
  • Google Keyword Planner : comme son nom l’indique, cet outil a pour rôle de vous faire connaître les mots clés les plus en vogue dans votre secteur d’activité. Il vous sera donc plus facile de les intégrer sur votre site ou dans vos articles pour un meilleur SEO.
  • Google My Business : Google vous permet avec cet outil de localiser votre entreprise sur Google Maps et Google web. Les internautes pourront donc plus facilement vous retrouver lors de leurs recherches, cet outil améliorera aussi votre SEO.
  • Google Page Speed Insights : grâce à cet outil, vous pourrez connaître la rapidité de réponse de votre page web sur téléphone mobile et ordinateur.

Dans tous les cas, nous avons conscience que s’y retrouver dans cette jungle d’informations numériques n’est pas facile pour tout le monde. C’est pour cela que nous accompagnons les entreprises corses depuis une dizaine d’années dans leur stratégie webmarketing mais également à travers une stratégie globale mise en place avec chacun de nos clients.

Vous ne vous engager à rien à en discuter !

Source: Webmarketing-com

Conseils astuces vente en ligne corse
Augmenter votre taux de conversion de votre site e-commerce est primordial

Le taux de conversion est un des nombreux aspects à travailler sur un site e-commerce. C’est l’un des points les plus importants dans la réussite d’une boutique en ligne. Néanmoins, il existe encore beaucoup d’e-commerçants qui négligent cette partie-là. De nombreuses boutiques en ligne ferment chaque jour à cause d’un manque de résultats…

Pourquoi ? Car un certain nombre d’entre eux se concentrent seulement sur l’acquisition de trafic. C’est une erreur qui peut vous coûter très cher sur le long terme. Si vous vous focalisez seulement sur l’obtention de trafic, sur le SEO et sur le référencement, vous aurez certes des résultats au niveau du trafic, mais le nombre de vos ventes ne risque pas d’être avantageux pour vous.

Il est donc primordial si vous souhaitez optimiser le taux de conversion de travailler différents aspects de votre site, c’est-à-dire :

  • L’ergonomie ;
  • L’expérience client ;
  • L’expérience utilisateur ;
  • La communication ;
  • La publicité ;
  • La rédaction.

Nous allons voir juste après comment optimiser tous ces points. Mais avant, voyons ensemble les bases du taux de conversion en e-commerce.

QU’EST-CE QUE LE TAUX DE CONVERSION D’UN E-COMMERCE ?

Le taux de conversion d’un e-commerce est le pourcentage de visiteurs étant passé à l’action sur un événement défini. Dans le cadre d’une boutique en ligne, cette action en question s’apparente à une vente réalisée.

Après, on peut parler de taux de conversion pour une inscription à une newsletter, une demande de devis ou à l’envoi d’un formulaire. Plus les visiteurs passeront à l’action sur une page en particulier, plus cette page aura un taux de transformation/ conversion élevé.

COMMENT CALCULER LE TAUX DE CONVERSION ?

Pour calculer le taux de conversion d’un site ou d’une page, c’est très simple : taux de conversion d’un e-commerce = nombre d’acheteurs / le nombre de visiteurs*100.

Par exemple, si aujourd’hui votre boutique en ligne a généré 8 000 visiteurs et que vous avez généré 400 ventes, (8 000/400)*100 = 5%.

Je vous invite à utiliser Google Analytics pour suivre plus simplement votre taux de conversion et d’autres données concernant votre e-commerce. Couplé à d’autres outils, cela vous permettra de mettre en place un tracking de vos visiteurs efficace afin de suivre au mieux les statistiques de votre site de vente en ligne.

POURQUOI TRAVAILLER SON TAUX DE CONVERSION ?

Pour vendre plus, tout simplement. Comme je l’ai dit plus haut, beaucoup négligent la conversion pour se concentrer sur l’acquisition. Pour moi, c’est une mauvaise stratégie. Je vous conseillerais plus d’être sur du 50/50, voire du 60/40 avec un tout petit peu plus de travail sur l’acquisition. Surtout que l’investissement que vous allez mettre dans l’acquisition va être gâché si vous avez des failles et des erreurs d’optimisation sur votre e-commerce.

De plus, sachant que beaucoup d’e-commerces se concentrent majoritairement sur le trafic, il peut être judicieux de se différencier en ayant une stratégie de conversion optimale et travaillée à 100%.

Alors, concentrez-vous sur l’essentiel : convertir vos visiteurs et faire de votre plateforme un lien où il est facile d’acheter.

Tout ça étant dit, venons-en au vif du sujet.

COMMENT AUGMENTER LE TAUX DE CONVERSION DE SON E-COMMERCE ?

Il existe de nombreuses techniques et points à travailler pour augmenter ses résultats et notamment le taux de conversion de son site marchand. Certains points sont faciles à mettre en place. D’autres demandent déjà une plus grande expérience.

Nous allons voir maintenant comment concrètement optimiser sa boutique en ligne pour augmenter ses conversions.

OPTIMISER LA VITESSE DE CHARGEMENT

52% des acheteurs en ligne affirment que la vitesse de chargement des pages influe sur leur fidélité à un site. Vous l’aurez compris, la vitesse de chargement de votre site est extrêmement importante.

Même une modification de 1 seconde peut avoir de l’impact sur la perception de votre e-commerce aux yeux des clients. Nous sommes dans une aire où les acheteurs veulent aller vite dans leur consommation. Les gens s’attendent de plus en plus à voir des sites charger instantanément. Même un court délai de chargement peut faire fuir un visiteur.

Veillez donc à optimiser la vitesse de chargement de vos pages. Pour cela, il y a plusieurs solutions qui s’offrent à vous :

  • Alléger votre code HTML, CSS, JS… ;
  • Réduire le poids de vos images ;
  • Avoir un hébergement web professionnel ;
  • Alléger vos animations ;
  • Diminuer la taille de vos pages.

En travaillant la vitesse de chargement général de votre site, vous aurez une meilleure expérience utilisateur et donc une meilleure conversion.

Pour savoir si votre site est optimisé au niveau de sa vitesse, Google propose un outil gratuit : Google Speed Insight

CRÉER UN E-COMMERCE ADAPTÉ POUR TÉLÉPHONE ET TABLETTE

74% des utilisateurs sont susceptibles de revenir sur un e-commerce s’il est optimisé pour le mobile. Beaucoup des acheteurs en ligne sont sur téléphone. Si vous n’avez pas un site responsive, c’est-à-dire adapté à tous les formats d’écrans, vous passerez à côté de beaucoup d’argent.

Beaucoup de sites de vente en ligne, encore aujourd’hui, ont des problèmes d’adaptation sur téléphone.

  • Des photos mal redimensionnées ;
  • Des boutons qui ne s’affichent pas correctement ;
  • Un menu mal optimisé ;
  • Des difficultés à mentionner certaines informations.

Votre site e-commerce doit être aussi bien adapté sur ordinateur que sur téléphone. C’est une obligation si vous souhaitez maximiser vos chances de faire plus de ventes.

Pour créer un site e-commerce parfaitement responsive, il vous faut travailler tous les aspects de votre site :

  • Les photos ;
  • Le menu ;
  • La taille du texte ;
  • Le parcours d’achat ;
  • Les moyens de contact ;
  • Le paiement ;
  • Les animations.

Tout doit être retravaillé pour fournir une expérience sur téléphone et tablette parfaite.

SIMPLIFIER ET OPTIMISER LE PARCOURS D’ACHAT

Sur votre site e-commerce, le tunnel d’achat désigne le parcours où le visiteur passe pour accéder à l’étape finale : le paiement. Plus votre tunnel d’achat est simple, court et clair, plus le visiteur ira jusqu’au bout du tunnel. Pour optimiser le taux de conversion de votre parcours d’achat, il va falloir le rendre le plus efficace possible.

Par exemple, n’allez pas obliger votre utilisateur à se créer un compte pour acheter sur votre boutique en ligne. Le mieux est de proposer un accès libre ou au pire des cas lui proposer une connexion rapide via Google ou Facebook.

Comme je l’ai dit précédemment, les acheteurs ont tendance à vouloir aller très vite sur un site. Ils n’ont pas forcément envie de passer par 5 étapes de connexion et de formulaire pour passer à l’action.

De plus, évitez les formulaires à rallonge, cela peut vite faire fuir vos utilisateurs. Allez à l’essentiel, demandez seulement les informations nécessaires pour la facturation (nom, prénom, adresse, mail, coordonnées bancaires…).

Enfin, veillez à ce que vos utilisateurs sachent bien où ils se trouvent à chaque étape de votre tunnel. Pour qu’il voit la fin du tunnel et pour les guider correctement, il est important de ne rien leur cacher de les informer concernant le parcours.

Pour cela, travaillez correctement l’arborescence de votre site, les catégories, les sous-catégories… Placez un fil d’Ariane sur votre e-commerce pour aider vos utilisateurs à mieux se positionner sur votre site et de revenir en arrière plus facilement dans votre parcours d’achat.

En ayant un tunnel d’achat clair et optimisé, vous diminuez le risque qu’un utilisateur parte sans avoir acheté.

PROPOSER DES APPELS À L’ACTION EFFICACES

Cela permettra d’avoir un bon taux de conversion sur votre e-commerce. Il va falloir faire passer à l’action vos visiteurs et les faire sortir de leur zone de spectateur de votre site. Pour cela, quoi de mieux que des Call To Action.

Les boutons d’appels à l’action sur votre e-commerce vont être des solutions que vous allez proposer à vos utilisateurs pour faire une action. Ces boutons peuvent avoir plusieurs formes :

  • Ajouter au panier ;
  • Me contacter ;
  • Accéder à un code promo ;
  • S’inscrire à la newsletter ;
  • Commander ;
  • S’inscrire ;
  • Se connecter ;
  • Passer à la commande ;
  • Télécharger l’e-book.

Tous ces appels à l’action ont pour objectif final de vendre vos produits. Bien évidemment, les appels à l’action les plus importants pour votre e-commerce vont être les « ajouter au panier », « accéder au paiement » ou encore le « passer à la commande ».

Pour créer des appels à l’action efficaces, plusieurs paramètres sont à prendre en considération :

  • Le contraste entre le bouton et le fond : c’est le moment pour utiliser les couleurs, n’hésitez pas utiliser les dégradés. L’objectif ici est de faire ressortir le CTA de votre page sans pour autant agresser vos utilisateurs ;
  • La taille : essayez de proposer une taille qui ressorte du reste de votre page. Il faut que l’on capte le plus rapidement possible que c’est un appel à l’action ;
  • Le wording : faites attention aux mots que vous utilisez. Certaines entreprises arrivent à augmenter leur chiffre d’affaires en changeant un seul mot. C’est le cas d’une grande entreprise qui a augmenté ses ventes de 300 millions de dollars en changeant le texte de son bouton de  »enregistrer » à  »continuer » (source : https://articles.uie.com/three_hund_million_button/). Vous devez tester sur le long terme quels sont les mots qui fonctionnent le mieux ;
  • L’emplacement : choisir où placer son bouton d’appel à l’action n’est pas facile. Tout en haut ? Sur le côté ? En bas de page ? Tout dépend de l’appel à l’action. Néanmoins pour une vente, le bouton d’appel à l’action est plus efficace quand il est directement visible à côté du produit, cela me paraît logique.

Il n’y a pas d’appels à l’action magique. L’objectif est de tester différents CTA pour établir celui qui va fonctionner le mieux pour votre e-commerce.

CRÉER DE LA CONFIANCE

Pour certains acheteurs, c’est le critère numéro 1 qui pousse à l’achat. Il est primordial si vous souhaitez booster votre taux de conversion de créer un climat de confiance sur votre site de vente en ligne.

Pour rassurer vos visiteurs et leur faire comprendre que votre site est professionnel, plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • Créer une FAQ : vous avez la possibilité de créer une FAQ pour répondre à un maximum de questions que peuvent se poser vos potentiels clients. De ce fait, vous aurez plus de chances d’avoir des acheteurs qui vous font confiance, car vous aurez répondu à leurs questions déjà au préalable. Pas besoin de vous contacter. Donc pour avoir une information, tout est déjà mentionné dans votre FAQ ;
  • Établir un design professionnel : créez un design esthétique qui dégage une réelle image de marque. Veillez à développer une charte graphique unique afin de proposer sur votre site une identité visuelle qui soit unique et qui vous démarque de la concurrence ;
  • Soigner vos mentions légales : veillez à être parfaitement en règle sur votre site. Mentionnez bien la confidentialité de leurs données, les cookies, les certificats, les mentions de paiements, etc. ;
  • Mentionner les informations de paiement et de livraison : soyez le plus transparent possible concernant le paiement et la livraison. De plus, mettez en place des garanties avec des visuels forts sans pour autant en abuser ;
  • Afficher les avis clients : c’est peut-être le facteur numéro 1. Les avis clients sont un indispensable sur les sites e-commerce. Plus vous aurez des avis clients, plus vos utilisateurs auront confiance en votre activité et passeront à l’action. Pour ce qui est des avis négatifs, c’est à vous de les gérer, faites en sorte de ne pas en avoir en délivrant vos produits de la meilleure manière qu’il soit ;
  • Humaniser votre site : évitez le plus possible de vous cacher derrière un logo. Le mieux est de paraître authentique et de montrer le côté humain de votre site e-commerce. Cela passe par des photos de votre activité, de votre équipe, de vos bureaux, de votre communication sur les réseaux sociaux, etc.

Prenez donc conscience de l’importance de la confiance sur un site e-commerce dès maintenant. Plus vos visiteurs seront rassurés sur votre site, plus votre taux de conversion augmentera.

METTRE VOS PROMOTIONS ET OFFRES EN VALEUR

Les acheteurs cherchent les promotions, les prix moins chers et les offres uniques. Si vous les mettez en avant sur votre site, vous verrez que vous aurez un bon taux de clics.

Par exemple, si vous mettez en place un carrousel d’une offre avec une date limite, vous allez pouvoir créer un sentiment d’urgence.

Et même au-delà des promotions, il peut être avantageux pour votre conversion de mettre en avant des offres que vous proposez. Cela peut être des garanties, des livraisons gratuites, des packs, des réductions, des suivis, etc.

Jouez sur vos points forts et mettez-les en avant. En vous appuyant sur vos offres, vous vous démarquez de la concurrence à coup sûr.

OPTIMISER SES FICHES PRODUITS

Pour améliorer votre SEO, votre taux de conversion et donc vos ventes, vos fiches produits doivent être entièrement travaillées. Il est important de ne pas commettre d’erreurs.

Il y a de nombreuses bonnes pratiques à respecter sur ses fiches produit pour un taux de conversion optimale.

Une offre une pages, c’est la base, ne mettez surtout pas plusieurs produits sur une seule fiche produit. Bien sûr vous pouvez mettre d’autres produits en prévisualisation en bas de page. Mais gardez en tête que chaque produit doit avoir sa propre page dédiée.

Aussi, créez des urls optimisées, que ce soit pour votre référencement naturel ou pour l’arborescence de votre site, les urls ne sont pas à négliger. Inscrivez bien la catégorie, le nom du produit dans l’url. Évitez les surplus de lettres et de chiffres qui ne servent à rien.

Mettez en place également des photos de qualité. Les photos provenant des banques d’images sont à bannir. Votre site ne paraîtra pas professionnel si vos photos ressemblent à toutes les images des autres sites. Veillez donc à choisir des images bien spécifiques ou à prendre vos photos par vous-même, tout simplement.

De plus, soignez les descriptions de vos produits, placez vos mots-clés principaux, travaillez la sémantique et le champ lexical de vos textes. En inscrivant le plus de détails possible concernant la conception, la provenance, les matières, etc., vous aurez un meilleur taux de conversion.

Évitez à tout prix les contenus dupliqués. Si vous avez deux produits qui se ressemblent, ajoutez leur différenciation, même si elle est minime. Ne mettez pas exactement la même description mot pour mot, c’est très mauvais pour votre référencement et pour la structure de votre site.

Enfin, il peut être judicieux pour vous sur vos pages produits d’insérer des liens pour accéder à d’autres produits. Néanmoins, attention aux produits complémentaires que vous voulez montrer.

Par exemple, imaginez que vous avez un e-commerce concernant les animaux. Sur votre page produit où vous vendez des croquettes pour chat, il va être plus judicieux de mettre en avant en bas de page des produits du genre  »balle pour chat » que  »panier pour chien ». Vous comprenez, il est important de bien personnaliser chaque page pour avoir une cohérence en fonction du comportement de vos utilisateurs.

FAIRE DU RETARGETING

Le retargeting ou remarketing en e-commerce vous permet de cibler et de relancer des visiteurs qui ont visité votre site, mais qui ne sont pas passés à l’achat par exemple.

Grâce aux cookies, vous avez la possibilité de tracker et de suivre les comportements de vos internautes. Grâce à cela, vous pourrez donc relancer à l’aide de publicités ciblées des anciens utilisateurs sur Facebook ou Instagram par exemple.

L’objectif ici n’est pas de spammer tous les utilisateurs qui sont passés sur votre site. Par exemple, si un de vos utilisateurs a visionné trois différentes pages produit de montre sur votre site.

A ce moment-là, il peut être intelligent de placer une pub ciblée sur ce type de comportement en proposant une pub avec une promotion sur les montres que l’utilisateur a vue. Il aura donc plus de chances de revenir par la suite sur le site est de passer à l’action.

METTRE EN PLACE UNE NEWSLETTER OU UN BLOG

Certains de vos utilisateurs ne seront peut-être pas intéressés par vos produits au départ. Seulement, ils peuvent être plus facilement intéressés par le contenu que vous proposez. C’est gratuit et cela apporte de la valeur.

En mettant en place un blog, vous démontrez votre expertise sur le sujet tout en améliorant votre référencement naturel dans les moteurs de recherche. Si vos utilisateurs voient que vous maîtrisez correctement votre sujet, ils auront plus confiance en vous et en votre site e-commerce. Ils sauront qu’ils ont à faire à un expert et à un professionnel.

Pareil pour la newsletter, en élargissant votre liste d’email, vous allez pouvoir proposer du contenu par mails régulièrement. En faisant cela, vous fidélisez votre audience et vous pourrez par la suite leur proposer vos offres.

Grâce à la stratégie de contenu (inbound marketing), vous attirez plus de clients et démontrez votre expertise. Au pire des cas, vous n’aurez pas converti une vente, mais vous aurez gagné un lead et donc un potentiel acheteur.

UTILISER L’A/B TESTING

L’A/B testing est tout particulièrement efficace en e-commerce. L’AB testing consiste à tester deux pages A et B pour ainsi voir quelle page convertit le mieux.

Ces deux pages peuvent avoir une différence au niveau du design, du texte ou de la structure par exemple. L’A/B testing est un excellent moyen de comprendre en profondeur quels sont les différents comportements de vos utilisateurs.

Par exemple, vous pouvez mener une campagne d’A/B testing sur une page produit. La différence entre ces deux pages va être la position du bouton. Ainsi vous allez envoyer le même nombre de visiteurs dans ces deux pages et voir quelle est celle qui convertit le mieux. Vous aurez donc la position de bouton la plus efficace pour vous.

Attention néanmoins, l’AB testing est une technique assez complexe qui demande des compétences et un volume de visiteurs assez conséquent.

CONCLUSION

Augmenter son taux de conversion peut se faire très rapidement si vous n’avez pas un site optimisé de base.

Seulement si vous avez déjà un gros e-commerce de développé, une expertise et des techniques plus avancés doivent être déployés pour augmenter votre taux de conversion.

L’optimisation de l’UX, du contenu, du design, des pages produits, d’arborescence, du cocon sémantique, etc. demande un travail sur le long terme qui va vous permettre d’optimiser votre conversion de manière pérenne.

Source: Webmarketing-com

Comment bien se lancer sur Instagram?

Aujourd’hui, de nombreux entrepreneurs sont présents sur les réseaux sociaux, notamment avec une page Facebook et un compte Linkedin. La plupart d’entre eux y sont très actifs et donnent toute leur énergie pour développer une stratégie. Pourtant, ils pourraient obtenir de bien meilleurs résultats sur d’autres réseaux sociaux comme Instagram compte tenu de leur secteur d’activité ou de leur cible. Utiliser Instagram peut être bien plus avantageux que vous ne le croyez…

QUELQUES RAISONS D’UTILISER INSTAGRAM POUR VOTRE ENTREPRISE

S’il y a quelques années, il n’y avait que des comptes personnels sur Insta, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les entreprises se sont toutes ruées sur la plateforme à la vue de son fort potentiel marketing. Voici quelques raisons qui poussent justement les entreprises à se lancer sur cette plateforme.

LE GRAND SUCCÈS D’INSTAGRAM

Instagram compte aujourd’hui plusieurs millions d’internautes actifs chaque mois et quotidiennement, près de 60% d’entre eux sont connectés. Prenant conscience du potentiel de la plateforme, les entreprises s’y sont installées à leur tour. Aujourd’hui, Instagram compte plus de huit millions d’entreprises.

LE RÉSEAU SUR LEQUEL RÈGNE L’ENGAGEMENT

Si auparavant, vous aviez du mal à gagner l’engagement de votre communauté, sachez que ce ne sera plus le cas avec Instagram. C’est le réseau sur lequel les internautes sont le plus actifs et engagés. Il suffit de quelques astuces pour rentrer en contact rapidement.

UN PUBLIC JEUNE ET FÉMININ

Si votre activité s’adresse principalement aux jeunes et en particulier à la catégorie féminine, dépêchez-vous de créer votre compte Instagram. La plateforme compte près de 65% de femmes et 76% de ceux qui l’utilisent ont moins de 34 ans ;

SE SERVIR DES IMAGES POUR S’ILLUSTRER

Instagram a gagné sa popularité en permettant de partager facilement photos et vidéos. Votre objectif à vous doit être de présenter l’histoire de votre entreprise, de vos produits et services, et vos équipes en images. Et pour cela, vous devez vous montrer créatifs.

INSTAGRAM, UN MARKETING D’INFLUENCE

Si vous désirez collaborer avec des influenceurs, le réseau social Instagram peut être nécessaire à votre stratégie. Le fait est que tous les grands influenceurs y sont présents, aussi bien les youtubeurs, que les blogueurs. Ceux qui ont gagné leur popularité grâce à ce réseau sont appelés les instagrammers. Monter un partenariat avec eux dans le cadre de campagnes de communication peut rapidement avoir des effets.

QUELQUES ÉTAPES POUR SE LANCER SUR INSTAGRAM

Pour réussir à booster son chiffre d’affaires sur Instagram, vous devez vous démarquer. Voici les étapes à suivre pour vous lancer sur Instagram.

CRÉEZ UN COMPTE PROFESSIONNEL

Pour votre entreprise, qu’elle soit B2B ou B2C, vous devez utiliser un compte professionnel. Ce compte vous permet de faire de la publicité Instagram, ce qui n’est pas évident avec les comptes personnels. Il est équipé d’outils d’analyse très efficaces, qui vous permettront de déterminer à quel moment publier un contenu afin de toucher au maximum votre audience.

ECRIVEZ UNE BIOGRAPHIE UNIQUE ET INTÉRESSANTE

La biographie est l’une des premières armes pour impressionner les utilisateurs et montrer qui vous êtes sur Instagram. Elle doit donc être soignée. Votre bio doit donner des éléments sur votre personne, décrire votre activité, contenir des liens renvoyant vers votre boutique, votre blog… Pour résumer, à travers votre bio, on doit savoir qui vous êtes, ce que vous faites et ce que vous avez déjà réalisé. Il est également important d’indiquer à ce moment-là votre site internet.

DÉFINISSEZ VOS OBJECTIFS

Avant de vous lancer sur un réseau social, la première chose à faire est de se fixer des objectifs. La plupart du temps, les objectifs que visent les entreprises sur Instagram sont : Promouvoir leur entreprise, développer sa communauté, élargir leur audience, faire de la publicité, présenter leurs produits et services, se construire une communauté… Une fois les objectifs connus, concentrez-vous en particulier sur l’un ou deux d’entre eux et mettez en places les ressources nécessaires pour les réaliser.

PUBLIEZ SUR VOTRE COMPTE DE FAÇON RÉGULIÈRE

Pour que vos abonnés ne vous oublient pas, vous devez poster régulièrement du contenu. Par contre, vous vous demandez surement quel contenu vous allez pouvoir y mettre et à quelle fréquence. Sur Instagram, vous pouvez publier de belles photos, des vidéos, des collages de photos ou encore des stories. En ce qui concerne la fréquence, elle importe peu. Le plus important est la qualité de ce que vous publiez. Si vous avez la possibilité de publier plusieurs fois par jour, faites-le. Néanmoins, veillez à ne pas ennuyer vos abonnés.

FAITES DES STORIES

Les stories Instagram sont particulièrement bénéfiques aux entreprises. Elles leur permettent de rendre plus humaine la marque, de présenter un événement, de montrer une démo d’un produit, d’annoncer une nouvelle collaboration…

Analysez vos résultats et collaborez avec des influenceurs pour plus de visibilité et de buzz.

DES ASTUCES POUR OBTENIR PLUS D’ABONNÉS

Une fois installé sur Instagram, vous devez réfléchir à comment obtenir plus d’abonnés sur votre comptent comment engager la communauté.  A cet effet, voici quelques astuces :

  • Personnalisez votre profil de manière à captiver vos abonnés et à leur donner envie de vous suivre ;
  • Ajoutez une belle photo de profil (avatar) qui va attirer l’oeil de vos followers ;
  • Choisissez une ou deux personnes qui maitrisent la plateforme et ses fonctionnalités pour gérer votre compte Instagram. Elles peuvent être des membres de votre équipe ;
  • Maitrisez la prise de vue et la retouche photo ;
  • N’oubliez pas d’utiliser l’option hashtag dans vos publications. Je recommande en général à mes clients d’utiliser entre 10 et 15 hashtags par post. Cette technique va vous permettre de gagner des abonnés sur votre ou vos comptes Instagram ;
  • Faites la collection de contenus à publier et rédigez des légendes qui marquent et impressionnent, pour amener vos abonnés à partager vos posts. Ainsi vous gagnerez un temps considérable ;
  • Soyez en interaction avec vos abonnés et avec les autres utilisateurs. Il ne faut pas hésiter à répondre aux commentaires (même si vous recevez un commentaire fake), mais également aux messages que vous pourriez recevoir dans votre boite de réception ;
  • Faites des vidéos en direct régulièrement et partagez des stories Instagram. C’est une stratégie marketing qui va vous permettre d’augmenter votre taux d’engagement mais également de gagner des followers ;
  • Rendez votre profil accessible. En tant qu’entreprise, vous ne devez pas le rendre privé.

Instagram est un social media qui va vous permettre de toucher une audience plus large. Avec la publication de contenus visuels et d’une bonne stratégie SEO, vous aurez la possibilité d’attirer de nouveaux clients potentiels.

Source: WebMarketing-Com

Comment bien optimiser sa prospection digitale?
J’écris ces lignes en plein confinement pour cause de COVID19. Et ce confinement nous interdit de prospecter le moindre nouveau client de manière traditionnelle.
Cette crise a un premier effet secondaire inattendu. Depuis quelques temps, nous sommes régulièrement contactés par des entreprises qui, jusqu’ici, ne voyaient pas vraiment les avantages à organiser leur prospection commerciale via les moyens numériques.
Mais les choses changent.

Soit parce qu’ils en ont le temps, soit parce que leur chiffre d’affaire s’affaisse, soit parce que la prospection téléphonique a ses limites, de nombreux chefs d’entreprises cherchent un moyen de faire perdurer leur activité pendant et au-delà de la crise. Alors ils se souviennent de leur site Web, de leurs réseaux sociaux et commencent à se poser les bonnes questions.

Mais leurs entreprises, pour la grande majorité, sont loin d’être prêtes.

Cet article a pour ambition de les aider à structurer la mise en place d’une prospection commerciale numérique efficace, donc rentable. Je n’entrerai pas dans les détails techniques, mais sur ce site vous pourrez les trouver afin de pouvoir les mettre en œuvre.

VENDRE SANS CONTACT HUMAIN

L’acquisition de prospects via les canaux numériques est une pratique commerciale qui s’effectue essentiellement sans intervention humaine directe avec le prospect. Du moins pas dans les premières phases du parcours d’achat.

A cause de l’absence d’un être humain à l’initiation de la relation commerciale, la prospection commerciale virtuelle est une pratique exigeante qui ne s’improvise pas. Elle demande un certain nombre de préalables avant de pouvoir être activée efficacement.

1 – CONNAÎTRE SES OFFRES COMMERCIALES

Pour commencer, il est indispensable de parfaitement connaître ce qu’on vend. Aussi trivial que cela puisse paraître, dès qu’on commence à poser des questions précises à ce sujet, les réponses sont souvent évasives. Pourquoi telle offre commerciale ? Quels en sont les paniers moyens ? Quelles marges sont-elles dégagées ? Pour quel coût d’acquisition maximal admissible ?

Un état des lieux de l’activité commerciale doit donc être entrepris, ce sera la première étape du processus de numérisation de la stratégie d’acquisition de nouveaux clients.

On s’entourera avantageusement de son responsable commercial et de son comptable pour cette première réflexion.

2 – CONNAÎTRE SES CLIENTS ET COMPRENDRE SON MARCHÉ

Ensuite, il conviendra de s’intéresser au profil de ses clients connus et comprendre pourquoi ils sont devenus des clients. Ce n’est probablement pas un hasard, et il est indispensable de comprendre la raison de leur engagement pour en dupliquer la démarche.

Cette bonne compréhension des clients existants, permettra de mieux comprendre le marché et d’adapter les offres commerciales en conséquence. Mais surtout, elle apportera de précieuses informations pour reproduire le processus qui a incité les actuels clients à le devenir.

On parle ici de buyer personas ou profils clients.

IDENTIFIER LES INTENTIONS DES PROSPECTS

Au-delà de leur seul profil, le plan de prospection devra aussi s’intéresser aux besoins des prospects, à leurs intentions (on parle d’intent marketing).

Nous devrons répondre à la question : que veulent-ils vraiment ? Pourquoi le veulent-ils ?

3 – CONSTRUIRE UN ARGUMENTAIRE « STANDALONE »

Lorsqu’un internaute est seul devant son écran, il n’y a pas de commercial dopé aux techniques de vente pour le convaincre de faire confiance à une entreprise en particulier. Il est seul.

Les moyens numériques devront compenser cette solitude en apportant la bonne réponse au bon moment au prospect.

Il conviendra de construire un argumentaire progressif, centré sur le prospect et ses intentions, plutôt que sur l’offre et l’entreprise.

Avec une excellente connaissance de leur parcours d’achat, les prospects deviendront plus souvent de réels clients potentiels.

4 – AUDITER SA PRÉSENCE NUMÉRIQUE

En troisième lieu, il sera nécessaire de procéder à un état des lieux de la présence numérique de l’entreprise. Quid de son site Web ? De ses réseaux sociaux ? De ses listes de courriels disponibles ?

A une époque où 78% des acheteurs B2B affirment commencer leur recherche d’un nouveau fournisseur par le site Web des candidats possibles (source : LE PROCESSUS D’ACHAT BTOB SUR INTERNET, EUROPAGES, 2018), être présent sur le Web n’est plus une question de choix, mais une question de survie !

SITE WEB

Un audit du site de l’entreprise est un premier travail qu’il est important de mener. A l’heure où l’AFNIC nous dit que seulement 37% des sites des TPE/PME françaises sont bien positionnés dans Google (source : AFNIC, LES CHIFFRES CLÉS SUR LA PRÉSENCE SUR INTERNET DES TPE/PME EN 2019), l’évidence de cette action est manifeste.

L’audit devra s’intéresser à quatre aspects importants :

  1. La qualité technique du site : hébergement et code informatique ;
  2. La qualité éditoriale du site : son contenu est-il pertinent ? Assez volumineux ? Répond-il aux intentions des prospects ?
  3. La notoriété du site : son « Indice de confiance » est-il suffisant aux yeux de Google ? Le site est-il intégré dans un maillage Internet pertinent ?
  4. Les internautes : le trafic du site est-il correct ? Le comportement des visiteurs est-il satisfaisant ? Le site génère-t-il des demandes de devis ?

La refonte du site est peut-être indispensable. Surtout si celui-ci ne répond pas correctement aux exigences techniques de Google. Pour s’en assurer : CHROME > F12 > audit.

De nombreux professionnels du Web pourront aider les entreprises à ce stade, je conseille fortement de leur confier cette tâche qui servira de socle aux futures prospections numériques. Il est impératif d’éviter les « bricoleurs du dimanche » ou « les copains qui savent » encore trop nombreux dans notre domaine.

A cette étape, il sera également fort judicieux de procéder à une analyse concurrentielle. Savoir ce que les autres font de bien est toujours une information précieuse, surtout si on cherche à les dépasser !

RÉSEAUX SOCIAUX

En BTOB, la présence sur les réseaux sociaux est devenue également incontournable. Avant de lancer une stratégie numérique il est important de faire le point sur la présence de l’entreprise sur chacune de ces plateformes.

Quels réseaux sont-ils activés ? Lesquels sont-ils réellement utiles au business ? Qui s’en charge ? Comment ? Est-ce efficace ?

EMAIL MARKETING

Une lacune que nous rencontrons régulièrement est le manque de communication régulière par email. Que ce soit sous forme de newsletters destinées aux clients ou prospects, ou sous forme de cold-emailing destinés aux suspects, il faut faire le point sur cette stratégie menée (ou pas) par l’entreprise.

Quelles listes sont-elles disponibles ? Sont-elles à jour ? Comment sont gérés les envois ? A quelles fréquences ? Avec quels outils ? Quelles en sont les statistiques ?

5 – IDENTIFIER, CLASSER ET CHOISIR LES OPPORTUNITÉS

A ce stade, un premier tri pourra être opéré : quelles offres, pour quels prospects via quels canaux d’acquisition et avec quels budgets ? C’est le point de départ d’une stratégie d’acquisition commerciale performante.

Le choix des canaux à activer ne doit pas être « pifométrique », il doit éviter le « vanity metric » au maximum ! Ce choix doit résulter d’un travail sur la rentabilité, donc se concentrer sur le retour sur investissement qui devra être estimé à priori.

Le résultat de ce travail apportera un choix stratégique réellement objectif.

Lorsque ce tri sera effectué, il faudra lancer les opérations avec méthode.

6 – METTRE EN ŒUVRE LES CANAUX D’ACQUISITION RETENUS

Au cours de ce travail, c’est l’opérationnel qui compte. On met les mains dans le cambouis !

WEB

En fonction des études économiques réalisées en amont, on choisira d’activer le référencement naturel ou payant. Sachant que les deux sont complémentaires et devraient souvent être activés ensemble.

RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Il faut définir une ligne éditoriale qui répond aux intentions des suspects ciblés. Et un calendrier éditorial qui définira la fréquence de publication. On répondra aux questions : qui écrira quoi, pourquoi, pour qui, quand et comment ?

Il pourra être également nécessaire de mettre en place une politique de netlinking raisonnée mais performante.

RÉFÉRENCEMENT PAYANT

Il sera utile de se concentrer sur les requêtes difficiles à atteindre en référencement naturel. Ici, on pourra, par exemple, construire des landing pages captivantes destinées à obtenir les premières informations des prospects.

Même si Google Ads reste le roi dans ce domaine, on ne négligera pas Bing Ads !

RÉSEAUX SOCIAUX

La première règle en la matière est simple : ne faite que ce que vous pouvez correctement faire. Cela signifie qu’il faudra éviter la dilution sur tous les réseaux sans vraiment les travailler à fond.

Il est plus important d’en choisir un seul sur lequel se concentrer plutôt que de s’éparpiller sur tous.

On évitera soigneusement les idées reçues du type « Facebook n’est pas fait pour le BTOB, il vaut mieux être sur LinkedIn ».

On choisira aussi les réseaux sociaux à travailler en fonction du contenu disponible, notamment de sa forme (textes, photos, vidéos, etc…).

Idéalement, on croisera l’analyse des profils clients avec les audiences qui peuvent être atteintes via les réseaux et on pratiquera des tests de publicités payantes.

Une fois les tests réalisés, on pourra choisir le « bon » réseau et s’y consacrer sérieusement.

Gérer un réseau social sérieusement est chronophage, sachez-le. Alors autant bien le choisir.

EMAIL MARKETING

Bien que ce canal soit toujours le plus rentable (si, si), il est souvent délaissé ou mal géré par les TPE/PME.

LA NEWSLETTER

C’est le meilleur moyen de rester en contact avec des personnes qui ont déjà manifesté un intérêt pour l’entreprise. On parle de fidélisation.

Destiné aux clients et aux prospects, ce moyen de communication favorisera les informations liées à l’entreprises et à ses offres. Il sera graphiquement attractif et incitera au clic vers des pages du site.

La newsletter sera envoyée régulièrement, pas forcément à une fréquence élevée. Cette fréquence sera fonction de la qualité des informations qui y seront intégrées.

Il est préférable d’envoyer quatre newsletters par an avec un contenu utile plutôt qu’une par semaine qui ne sert à rien !

LE COLD-EMAILING

Dans d’autres pays que le nôtre, ce cold-emailing peut être assimilé à du SPAM. En France, la législation autorise l’envoi d’emails non-sollicités à condition que les cibles soient professionnelles et qu’elles présentent un intérêt commercial pour l’expéditeur et le destinataire.

A la différence de la newsletter, le message sera simple et direct, sans fioriture et avec un call-to-action (un lien qui pointe vers une page).

Il sera envoyé cinq fois aux mêmes destinataires avec un intervalle d’une dizaine de jours en prenant bien soin de retirer les ouvreurs du shoot précédent à chaque fois.

Les cibles seront segmentées de façons à leur envoyer le bon message.

LE MARKETING AUTOMATION

La prospection digitale est pleinement efficace lorsque certaines de ses étapes sont automatisées. C’est ce qu’offrent les plateformes de marketing automation en suivant des flux automatiques de relances afin de multiplier les points de contacts avec les prospects.

On peut alors imaginer des séquences différentes en fonction des interactions que lesdits prospects ont avec vos contenus, comme par exemple renvoyer un message à ceux qui cliquent sur tel lien de tel e-mail spécifique au cours d’une campagne de cold-emailing.

TECHNIQUES AVANCÉES

En parcourant le Web, on constate qu’il existe différentes pratiques pour acquérir des nouveaux prospects.

Parmi ces techniques dites avancées, on trouve l’inbound-marketing, le data-marketing, le growth-marketing ou, plus opérationnel, le remarketing (ou retargeting pour certains). Il s’agit le plus souvent de techniques de prospection pour trouver de nouveaux clients avec encore plus d’efficacité.

Certaines sont regroupées sous l’anglicisme « growth-hacking ». On parle, en français, de croissance astucieuse. Il s’agit souvent d’un mix futé, mais néanmoins efficace, des techniques décrites ci-dessus.

Mais dans ce domaine, il convient d’être prudent, car les gourous poussent comme les champignons un jour de pluie. Il faut juste retenir que le marketing digital n’a rien de magique et qu’il ne nécessite absolument pas la présence de magiciens pour être mis en œuvre.

7 – ANALYSER ET OPTIMISER LES RÉSULTATS

Les premiers résultats recueillis permettront de mesurer l’efficacité des campagnes entreprises. Il sera utile de faire des choix : continuer tel quel, optimiser ce qui peut l’être ou stopper la machine.

LE TRACKING

Pour analyser les actions mises en œuvre et en évaluer l’efficacité commerciale, il est indispensable de mettre en place des outils de mesures. On parle de trackers.

Ces sondes ont pour objectif d’identifier le comportement des internautes, voire de les repérer, afin d’en comprendre les réactions vis-à-vis des offres auxquelles ils sont exposés.

Ils permettent aussi de connaître la progression d’un client au cours de son processus d’achat. Cette information permettra d’optimiser le taux de conversion plus facilement.

CALCUL DU ROI

Connaître le retour sur investissement des actions d’acquisition entreprises est la base du succès ! Le ROI sera donc suivi en permanence afin d’être optimisé. Aucune action non-rentable ne devra être poursuivie. N’oublions pas que la raison d’être du marketing digital est de trouver des clients et de générer du chiffre d’affaires !

L’ALIGNEMENT MARKETING-COMMERCIAL

La mise en place d’une politique d’acquisition numérique a un effet non-négligeable sur l’organisation de l’entreprise. C’est souvent vécu comme une révolution, tant technique qu’organisationnelle et pas seulement par les commerciaux.

La mise en place de la prospection commerciale digitale relève de la transition numérique.

Les outils (CRM) et les collaborateurs doivent s’adapter à ces nouvelles méthodes de travail et ce n’est probablement pas l’aspect le plus simple à gérer pour un chef d’entreprise. Mais c’est une autre histoire…

Source: Webmarketing-com

Comment adapter sa communication d’entreprise face au coronavirus?

Les indépendants et les entreprises de façon générale ont la vie dure depuis les mesures de confinement liées au coronavirus. Annulation, report, l’activité va être en berne ces prochains mois. Afin de surmonter ce passage à vide, voici quelques conseils pour adapter sa communication et son activité…

GARDER SON OPTIMISME

Durant cette période qui touche durement toute la population, il est important de garder son optimisme !

Profitez de ce temps de confinement pour remettre votre stratégie de communication à plat et préparer les mois à venir. Après cette forte baisse d’activité obligée par le coronavirus, il sera important de repartir à fond pour rattraper les mois perdus.

Soyez positif et préparez-vous dès maintenant à cette reprise !

GAGNER EN PROXIMITÉ AVEC SES PROSPECTS ET CLIENTS

Si la période n’est pas à la vente, les budgets étant pour la plupart gelés, c’est le bon moment pour gagner en proximité avec ses prospects et fidéliser ses clients.

Communiquez régulièrement avec eux, proposez-leur une adaptation de vos prestations, commencez à prévoir avec eux les prochains mois.

Il est important d’avoir un bon suivi. Comme nous, avec nos formations webmarketing et formateurs, vous avez surement dû annuler certaines de vos prestations. Essayez, dans la mesure du possible, de proposer différentes options pour maximiser les reports et minimiser les annulations.

Si votre activité le permet, pensez à proposer des services spécifiques. Un bel exemple avec de nombreuses entreprises insulaires dans le secteur de l’alimentaire qui ont mis en place des horaires réservé aux personnes dans le besoin.

L’entraide doit être une valeur à développer, que cela soit avec vos collègues, clients, partenaires.

Chacun doit se serrer les coudes pour passer cette crise du coronavirus.

RÉFLÉCHIR DÈS MAINTENANT À ADAPTER SON OFFRE

Adapter son offre est indispensable, la date de retour à la normale reste encore très floue, il est important de réfléchir à adapter son offre dès maintenant pour être prêt en cas de prolongation.

Cela prend du temps… mais… bonne nouvelle… le temps ne va pas manquer ces prochaines semaines !

Si vous avez un commerce ou une entreprise et ne faites pas encore de vente en ligne ou n’avez pas encore de présence en ligne, c’est le moment de vous y mettre.

Créer votre site vitrine, de vente en ligne ou même faire réaliser un refonte de votre site existant permettra d’optimiser votre temps et d’enclencher d’autres potentielles ventes à la sortie de cette période difficile.

Ce sont quelques exemples, mais de façon générale servez-vous de ces nouvelles contraintes pour proposer de nouveaux services adaptés.

L’OPTION DE L’OFFRE GRATUITE PENDANT LE CONFINEMENT LIÉ AU COVID 19

Beaucoup de médias ont mis en place des offres gratuites notamment canal+. C’est une excellente stratégie, l’offre peut ainsi être testée de façon massive. C’est également une belle façon de faire parler de sa marque.

Bien sûr, cela ne s’applique pas à toutes les activités, mais pourquoi pas réfléchir à proposer une offre gratuite limitée dans le temps afin de faire découvrir tout ou partie de votre offre.

EN PROFITER POUR TRAVAILLER SUR LES SUJETS DE FOND

Ces prochaines semaines vont être l’occasion de travailler sur vos sujets de fond.

Vous réfléchissez depuis plusieurs mois à lancer une nouvelle offre, remettre à plat votre communication, mettre à jour votre site…

Profitez-en pour travailler sur ces sujets qui sont sans cesse reportés faute de temps ! Soyez créatif : créez de nouvelles offres et services.

Dans cette démarche, nous pouvons vous accompagner et ainsi obtenir des résultats efficaces.

ADAPTER SA COMMUNICATION

Malgré la baisse d’activité, il est indispensable de maintenir une communication régulière. L’inbound marketing, le référencement naturel / SEO, l’email marketing et les réseaux sociaux seront vos meilleurs alliés.

TRAVAILLER SON SEO

Travailler son référencement sur Google prend du temps : création de contenus, de liens, optimisation du site… Profitez de cette période pour vous pencher sur ce sujet. Dans quelques mois, les résultats arriveront pour vous aider à relancer votre activité.

S’il y-a une action à la portée de tous et qui peux avoir un impact sur votre référencement c’est bien la création de contenus originaux et optimisés sur les termes générateurs de business.

COMMUNIQUER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Même si les réseaux sociaux sont actuellement submergés d’informations liées au COVID-19, à un moment donné les personnes vont avoir besoin de passer à autre chose.

Profitez-en pour communiquer de façon régulière sur l’ensemble de vos réseaux sociaux. Les gens chez eux vont avoir tendance à se connecter beaucoup plus régulièrement.

NE PAS OUBLIER L’EMAIL MARKETING

Communiquez également régulièrement avec votre base d’inscrits. Et si vous n’avez pas encore de stratégie d’email marketing en place, c’est le bon moment d’en lancer une. Nous pouvons également vous accompagner dans cette démarche.

SURFER SUR LES FORMATS DE VIDÉOS EN DIRECT

Webinaire, Facebook live ou autre, c’est le bon moment de mettre en place des communications en direct. Lancez-vous !

ADAPTER SES BUDGETS PUBLICITAIRES

Selon vos activités, adaptez vos budgets publicitaires. Pour certaines activités devenus impossibles avec le confinement mieux vaut ralentir vos budgets. Si les campagnes Google Ads peuvent être coupées facilement sans impact, privilégiez le ralentissement pour vos campagnes Facebook Ads, l’algorithme de Facebook n’aimant pas trop les arrêts et reprises de campagnes.

Inversement si votre activité en ligne vous permet de rebondir face à la situation, profitez-en pour maximiser vos budgets. La concurrence va diminuer et les tarifs aussi, la plupart des plateformes publicitaires étant basées sur un modèle d’enchères.

LES AIDES MISES EN PLACE PAR LE GOUVERNEMENT POUR LES ENTREPRENEURS ET INDÉPENDANTS

Pour finir sur le sujet, voici quelques aides mises en place par le gouvernement pour répondre à la situation du coronavirus.

Plusieurs aides ont été annoncées, l’URSSAF a par exemple automatiquement annulé l’échéance du mois de mars, elle sera reportée progressivement sur les prochains mois.

Les crédits en cours peuvent être échelonnés, un fond de solidarité des indépendants et petites entreprises est également en cours de mise en place. Il sera destiné aux entreprises ayant vu leur chiffre d’affaires baissé de plus de 70% et réservé aux entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 1 million d’euros.

Les factures d’eau, de gaz et d’électricité ainsi que les loyers peuvent être suspendus.

D’autres aides sont également en cours de déploiement, à ce sujet, je vous conseille de lire le dossier complet publié par le site “Monter son business” : Les aides pour entrepreneurs suite au Coronavirus.

Bon courage dans cette période compliquée, n’hésitez pas à partager vos bonnes pratiques via les commentaires de notre page Facebook !

Source: Webmarketing-com

 

Comment se démarquer sur un marché ?

Quand on débute en freelance, il est souvent difficile de savoir comment s’imposer dans son secteur d’activité face aux nombreux concurrents déjà présents. Pour vous démarquer, il peut être intéressant de trouver un marché de niche rentable grâce auquel vous pourrez obtenir des missions de qualité et maintenir votre compétitivité sur le long terme…

1- ANALYSEZ VOS ATOUTS

La taille de votre structure vous permet de mettre en avant votre flexibilité. Le fait de gérer vous-même votre planning et de travailler sans contraintes horaires est un gain de temps indéniable dans l’avancement des projets. En effet, votre réactivité vous donne l’avantage d’offrir des délais de réalisation plus courts que certaines agences obligées de passer par des étapes de validation en interne et de hiérarchie. 

Avec vous, les modifications peuvent être faites rapidement et vous restez le seul et unique interlocuteur, ce qui facilite le bon suivi du dossier. De même, votre indépendance d’esprit, votre capacité à innover et à être force de propositions sont perçues comme de véritables valeurs ajoutées pour les entreprises en quête de nouvelles visions et qui souhaitent sortir des sentiers battus. 

Petit conseil, aidez-vous de la méthode IKIGAI pour définir vos talents et vos faiblesses. Au travers de vos expériences, répertoriez les mots-clés qui définissent le plus justement votre profil professionnel. De cette manière, vous pourrez en savoir plus sur votre savoir-être et savoir-faire et identifier les éléments de différenciation à apporter à votre offre.

« Là où vos talents et les besoins du monde se rencontrent, là se trouve votre vocation. »

– Aristote

2- DÉTERMINEZ VOTRE SPÉCIFICITÉ

Pour détecter une niche où percer, posez-vous deux questions essentielles : quelle est votre spécialité (votre proposition de valeur unique) et quelle est la problématique liée à cette spécialité (les besoins et les attentes de votre cible) ? Évitez d’être trop généraliste et de présenter des prestations n’importe comment à n’importe qui.

Vous risquez en effet de vous vendre à bas prix et de travailler sur des missions qui ne vous apportent aucune plus-value, qui ne sont pas cohérentes et alignées avec vos valeurs professionnelles. Choisissez une spécialité qui vous plaît vraiment, pour laquelle vous serez identifié clairement par vos clients potentiels et qui vous permettra de vous rendre indispensable.

Si vous avez peur de passer à côté d’opportunités en vous positionnant sur une niche stratégique, notez qu’avec une offre globale, non seulement vous ne développerez aucune expertise mais aucune réputation. Cette dernière dépend en effet de compétences spécifiques permettant d’attirer une clientèle qui recherche précisément cette expertise !

« La rareté fait le prix des choses. »

– Pétrone

En misant sur cette notion de rareté, vous pourrez également valoriser le montant de vos prestations. N’oubliez pas que vos prospects sont là pour une expertise qui répond à un de leurs besoins en particulier et qu’ils auront peut-être du mal à trouver ailleurs.

En vous plaçant sur un créneau expert, vous avez donc plus de chances de mieux négocier vos tarifs. De plus, en tant que professionnel confirmé, votre expérience devient un facteur de crédibilité et donc de rémunération. Pensez à demander des recommandations pour appuyer la valeur de votre travail. Vos meilleurs ambassadeurs sont des clients satisfaits de vos services et le bouche-à-oreille reste la preuve irréfutable de votre efficacité et de votre légitimité.

3- SOIGNEZ VOTRE COMMUNICATION

Diffusez de l’information utile et pertinente, par exemple en rédigeant des articles de conseils, en partageant vos idées sur les dernières tendances du secteur ou encore en créant un site internet pour montrer vos dernières réalisations. Pensez également à devenir contributeur dans des médias spécialisés pour illustrer votre expertise. Engagez-vous en tant que professionnel spécialisé !

Enfin, prenez soin de votre présence sur les réseaux sociaux et entretenez des échanges réguliers avec votre communauté. C’est ainsi que vous pourrez gagner en visibilité et développer votre notoriété.

Rappelons également que votre personnalité, votre style, votre histoire sont autant de critères qui viendront différencier votre entreprise et marquer l’esprit de vos cibles. Soyez vous-même, les autres sont déjà pris, comme le disait à juste titre Oscar Wilde… vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Source : Webmarketing-Com

annonce marketing internet pour commerces locaux
Comment attirer votre clientèle dans vos points de vente grâce à une meilleure présence en ligne ?

Les magasins et boutiques physiques doivent tirer profit d’internet car 62 % des consommateurs s’appuient sur un vaste écosystème numérique de services cartographiques, de moteurs de recherche et d’autres plateformes pour rechercher en ligne des magasins physiques.

Cette nouvelle tendance est appelée Research Online, Purchase Offline (ROPO) et le Marketing Digital Local consiste à utiliser efficacement la présence en ligne de vos établissements commerciaux comme canal de promotion…

MARKETING DE PROXIMITÉ ET RETAIL : UN LEVIER EFFICACE POUR LE RÉFÉRENCEMENT LOCAL

Que ce soit dans les supermarchés, les pharmacies, chez les opticiens, dans les magasins d’électronique ou n’importe quel autre type de détaillant, le succès du marketing local dépend de l’optimisation et de la mise à jour continue des profils des établissements d’une enseigne.

Il s’agit tout simplement d’assurer une visibilité maximale de son réseau sur les moteurs de recherche, annuaires et plateformes tels que Google, Facebook, TripAdvisor ou Yelp. En d’autres termes, c’est optimiser son référencement local.

Le SEO local a pour but de placer vos points de vente en haut des résultats lorsque les utilisateurs recherchent des produits ou des services autour d’eux. Pour ce faire, vous devez disposer de profils complets et précis pour chacun de vos sites commerciaux sur Google My Business (GMB), Apple Maps et autres services de recherche et de cartographie.

Toutefois vos informations sur Facebook, Foursquare, Yelp… ne doivent pas être négligées pour autant. Non seulement parce que les clients peuvent y trouver des informations sur votre offre, mais aussi car plus vos profils sont soignés, plus les moteurs de recherche tels que Google vous feront confiance et vous privilégieront dans les résultats de recherche. Plus vous êtes présent dans les annuaires professionnels, plus votre classement est élevé dans les résultats de recherche.

LA CONQUÊTE DU MARKETING LOCAL

Malgré tous ces avantages, le marketing local peut avoir un inconvénient : dans un écosystème digital regroupant plus de 50 plateformes toutes aussi importantes les unes que les autres (et qui ne cessent de croître), l’effort requis pour garder le contrôle de sa propre présence s’est considérablement accru ces dernières années.

Imaginez que vous deviez saisir de nouveaux horaires d’ouverture pour 500 magasins dans plus de 50 annuaires. Il s’agit d’une tâche chronophage et donc sujette aux erreurs. C’est pourquoi il peut être utile de faire appel à une solution adaptée à vos besoins vous permettant de gérer votre présence en ligne de manière efficace, cohérente et sans effort : le Local Marketing Cloud. Cette solution est simple, mais efficace : si toutes les données de votre enseigne étaient gérées et regroupées dans un seul service de votre entreprise, celui-ci pourrait s’affairer à transmettre ces informations à différentes plateformes et en assurer l’exactitude.

C’est le principe du Local Marketing Cloud d’Uberall. Il s’agit d’un Hub centralisé qui communique avec toutes les plateformes clés du World Wide Web afin de garantir la bonne visibilité en ligne de tous vos commerces. Par conséquent, vous n’avez besoin de mettre à jour les informations de l’entreprise qu’une seule fois pour avoir des données cohérentes et à jour sur l’ensemble des annuaires en ligne.

Des droits d’utilisateur vous permettent également de déterminer qui gère vos informations au niveau local. En fonction de vos besoins et de la structure de votre organisation, vous êtes en mesure de donner à votre équipe marketing, à l’équipe commerciale régionale ou aux différentes filiales des droits d’accès individuels et personnalisables.

Étant donné que les notations sur les différentes plateformes jouent un rôle particulièrement important dans le parcours du client, le Local Marketing Cloud est également le centre de contrôle pour la gestion de la réputation : lorsqu’un client évalue votre entreprise, votre équipe ou la direction de votre établissement reçoit une notification et peut y réagir immédiatement. Vous pouvez également intensifier la communication avec vos clients potentiels en publiant des messages sociaux (par exemple sur Facebook ou Google) à partir du Local Marketing Cloud et en créant des pages d’atterrissage pour chacune de vos agences.

DOMINEZ LES RÉSULTATS GOOGLE

Les entreprises qui intègrent le référencement local dans leur stratégie marketing bénéficient d’une visibilité nettement améliorée auprès de leurs clients. Par exemple, la chaîne de supermarchés biologiques BIO COMPANY utilise le Local Marketing Cloud pour gérer de manière centralisée les informations de ses sites commerciaux et pour créer des pages d’atterrissage pour chacun d’entre eux. En 1 an, BIO COMPANY a pu générer 56 % de clics en plus et 350 % de vues supplémentaires sur ses pages. Le spécialiste des produits bio a également gagné 8 places dans les résultats Google, s’assurant une solide position sur la première page.

Pour améliorer durablement votre visibilité en ligne et attirer de nouveaux clients dans vos établissements, déployez une stratégie de marketing local au sein de votre réseau de points de vente. Et pour simplifier les processus sous-jacents et accroître vos ventes de manière efficace, munissez-vous d’une solution à la pointe de la technologie.

Source : Webmarketing-Com