entreprise web site internet corse
Vivre de ses investissements : 5 conseils pour se lancer grâce au web

Le moyen le plus efficace pour augmenter le nombre de clients de son entreprise est d’utiliser internet à son avantage. Toutefois, pour se lancer grâce au web, il est important de maîtriser un certain nombre d’éléments clefs, de méthodes et de stratégies marketing en ligne. Le domaine de l’e-marketing et de l’e-commerce se développe de manière fulgurante et les nouveaux moyens découverts pour optimiser les ventes et le nombre de clients sont nombreux. Il est ainsi crucial de maîtriser les techniques et stratégies de base pour réussir son business en se servant d’internet. Voici 5 conseils utiles pour se lancer grâce au web…

1.    ATTIRER LES CLIENTS ET FAIRE CONNAITRE SON ENTREPRISE

Lorsque l’on crée un site internet pour son entreprise, qu’il s’agisse de vente de produits ou de services, il est important d’adopter une stratégie efficace pour attirer les clients. L’augmentation du trafic sur le site internet d’une société améliore les chances de séduire de nouveaux clients. Pour ce faire, plusieurs moyens peuvent être mobilisés.

La recrudescence de l’utilisation des réseaux sociaux sur le web permet de manière efficace et rapide de faire connaitre une entreprise et ses produits ou services. Avec plus de 2 milliards de personnes actives sur les différentes plateformes, c’est également un excellent moyen de renforcer la relation avec le client.

Le recours au(x) blog(s) et la création de contenus régulièrement actualisés est également un excellent moyen pour obtenir plus de trafic. Pour améliorer la visibilité, il est fortement conseillé de s’en remettre à une stratégie de référencement performante. Enfin, l’investissement dans les publicités en ligne et le partenariat avec les influenceurs peut être d’une grande aide pour ceux qui en ont les moyens.

2.    INCITER LES VISITEURS DE VOTRE SITE À L’ACTION

Une fois qu’un site internet obtient un trafic relativement conséquent, on peut se rendre compte que très peu de visiteurs finissent par acheter les produits ou services proposés.

En effet avant de pouvoir convertir les visiteurs en clients, une étape importante s’impose : l’appel à l’action. Il existe également plusieurs moyens de faire réagir les visiteurs de votre site internet. Certaines pages de vente en ligne mettent à la disposition des internautes des boutons d’appel à action ou call-To-action. Cela permet de mesurer de manière plus précise le nombre de clients potentiels que l’on peut recenser parmi les visiteurs du site.

D’autres méthodes consistent à permettre aux visiteurs de laisser des commentaires ou des témoignages et de les mettre en avant sur une page du site web. Il est également commun d’avoir recours aux « formulaires Opt-in » ou aux « landing pages » (avec des contenus premium à forte valeur ajoutée et à moindres coûts) pour transformer le plus grand nombre de visiteurs en acteurs (leads).

3.    CONVERTIR LES LEADS EN CLIENTS

Une fois qu’une partie du trafic est transformé en leads, l’entreprise possède désormais un certain nombre d’informations sur les clients potentiels. Il s’agit maintenant de les convertir en acheteurs.

La stratégie marketing la plus efficace pour le faire est d’investir dans l’emailing. Il s’agit de créer des Emailing en correspondance avec les attentes des prospects pour les inciter à acheter un produit ou un service qui les intéresse. Cibler les leads par type de produit est possible grâce aux informations obtenues lors de l’étape précédente.

Aussi, il est crucial de créer un nombre suffisant de contenus divers pour convaincre le client (vidéos, présentations, tutoriels, etc.). Afin de ne pas passer à côté des opportunités, il est recommandé d’opter pour une stratégie de « marketing automation » qui aidera à gérer les outils marketing de manière automatique.

Le dernier point à considérer consiste à surveiller l’impact des actions marketing réalisées à l’aide des différents outils présents sur internet (ex. : Google Analytics).

4.    FIDÉLISER LES CLIENTS

Augmenter le nombre de clients et d’acheteurs ou d’abonnés est une chose, mais faire en sorte de les satisfaire et les amener à revenir sur votre site ou à votre magasin en est une autre. Les méthodes de fidélisation des clients sont nombreuses et il s’agit d’opter pour la solution la plus adaptée à la situation de votre compagnie.

Ainsi, allant de la création de communautés sur les réseaux sociaux à la communication de manière personnalisée avec le client en passant par la collecte d’avis et de témoignages, il y a beaucoup à faire.

Il peut être très utile de pouvoir mesurer le niveau de satisfaction des clients pour s’assurer de leur fidélité. Pour les séduire encore plus, certaines entreprises offrent des récompenses aux clients les plus fidèles.

5.    RÉALISER UNE ÉTUDE DU MARCHÉ ET DES INVESTISSEMENTS

Il faut savoir que le fait de se lancer sur le web nécessite également une étude avancée sur l’offre du marché. Il faut pouvoir mesurer les coûts des investissements par rapport à leur rentabilité avant de pouvoir opter pour telle ou telle stratégie d’e-marketing.

Pour résumé, il y a plusieurs compétences et critères à remplir avant de se lancer tête baissée dans le plus gros secteur d’investissement d’avenir qu’est l’internet. C’est pour ça que nous développons votre projet en étroite collaboration avec vous à travers une vision long terme.

N’hésitez pas à nous parler de votre projet !

Les projets les plus fous et les plus originaux sont les bienvenus !

Source: Webmarketing-com

Transformation numérique : les TPE françaises au pied du mur…

La pandémie et le confinement ont démontré de manière très concrète l’importance du digital dans l’économie actuelle. Pour les TPE françaises, dont la moitié ne dispose même pas de site web, la prise de conscience a parfois été rude…

Dès​ l’annonce de la mise en place du confinement et de la fermeture des commerces, les TPE-PME, qui représentent plus de 99 % du tissu économique français, ont inévitablement dû faire face à des défis inédits pour maintenir leur activité.

Si la pandémie a accéléré la transition digitale des organisations, une étude Vistaprint et OnePoll démontre que seulement 44 % des TPE bénéficiaient d’un site Internet, outil pourtant crucial dans la reprise d’activité.
Mi-mai, 91 % des dirigeants de TPE-PME ont confirmé leur inquiétude vis-à-vis de leur chiffre d’affaires pour l’année 2020.

L’étude menée par Vistaprint s’est donc intéressée aux solutions mises en place par les entreprises afin de continuer à faire vivre leur activité pendant cette période, à leur vision sur le long terme et à ce que cette crise a changé dans leur vision du digital.

Site web : un levier de croissance encore peu exploité par les TPE

79 % des consommateurs considèrent qu’il est important que les TPE disposent d’un site Internet. Parmi celles qui en possèdent, 41 % des dirigeants estiment que cela les a aidé pendant la pandémie.

Pourtant, l’étude de Vistaprint dévoile que seulement​ 44 % des chefs entreprises disposent d’un site web spécifique à leur activité​.

Parmi ceux qui n’en ont jamais créé, plus de la moitié (57 %) n’en ressentent pas le besoin pour leur activité.

Cependant, le fait d’avoir un site Internet joue un rôle crucial : 80% des chefs d’entreprise qui possèdent un site web affirment que celui-ci permet à leurs clients de les contacter directement, de trouver leurs coordonnées ou encore leur localisation.

De plus, ils ajoutent que depuis l’apparition du COVID-19, environ 21 % de leurs revenus mensuels proviennent de leur site web. Ils estiment que ce chiffre pourrait atteindre 25 % une fois les restrictions complètement levées.

Sabine Leveiller, Directrice générale Vistaprint France, analyse :

“​Les brusques changements qui ont vu le jour depuis l’apparition du Covid-19 nous poussent à accélérer le processus de digitalisation. Même si les entreprises rouvrent et que l’économie reprend, le numérique sera fondamental pour les entreprises que nous accompagnons.

La France compte aujourd’hui 3,7 millions de TPE pour 2,4 millions de salariés, et les données que nous avons recueillies montrent que les entreprises n’ont pas suffisamment considéré leur présence en ligne, alors que cela représente de réelles opportunités de développement commercial, comme de diversifier leur clientèle, de fidéliser leurs clients via leurs réseaux sociaux, ou encore d’augmenter leurs ventes E-commerce.”

Une tendance marquée vers la digitalisation

Depuis le début du confinement, plus de la moitié (54 %) des entreprises déclarent que leurs ventes ont diminué.

Face à ce constat, 36 % des dirigeants reconnaissent que l’épidémie les a poussés à passer plus de temps à prendre soin de leur site web, 43 % disent avoir utilisé​ les réseaux sociaux pour continuer à faire leur promotion et un quart des chefs d’entreprise a donné la priorité au renforcement de leur présence en ligne.

Il est cependant nécessaire d’intégrer le numérique dans une logique de marketing mix global, afin de ne pas délaisser le marketing physique, essentiel dans la communication des entreprises.
Ainsi, même si ces initiatives n’ont pas été unanimes, on note une véritable prise de conscience des dirigeants quant à l’importance du numérique.

En effet, même si 37 % d’entre eux pensent qu’ils continueront très probablement à vendre en magasin après la crise, 22 % estiment qu’ils auront un volume égal de commerce en ligne et hors ligne, 30% vont renforcer leur présence en ligne dans les mois à venir et 39 % pensent qu’ils pourraient gérer efficacement leur activité de manière entièrement virtuelle.

Source: Comarketing-News

transformation digital covid19
Le Covid-19 a fait faire un bond de 6 ans aux entreprises dans leur transformation digitale

Selon la dernière étude Twilio, la crise a accéléré de 6,7 années la stratégie de communication digitale des entreprises françaises

Twilio a dévoilé aujourd’hui les résultats d’une enquête mondiale mesurant l’impact de la pandémie COVID-19 sur la transformation numérique des entreprises et leurs stratégies d’engagement client.

Afin de mieux comprendre l’ampleur du COVID-19 et l’effet durable qu’il aura sur l’engagement des entreprises et de ses clients, Twilio a interrogé plus de 2 500 décideurs dans le monde entier dont 300 en France.

Cette étude a permis d’évaluer l’impact concret sur la feuille de route de leur structure en matière de transformation et de communication numériques.

“Ces temps inédits ont mis à rude épreuve les entreprises, accélérant leurs stratégies de transformation numérique.

La communication digitale omnicanale s’est révélée être essentielle pour garder le contact avec les clients, et la migration vers de nouveaux canaux a dû se faire rapidement mais pour une meilleure expérience.

Ce qui représentait le futur de l’expérience client est aujourd’hui devenu une réalité avec 6,7 ans d’avance en France. Une révolution numérique sans précédent ! ”

COMMENTE JÉRÉMY GRINBAUM, DIRECTEUR FRANCE DE TWILIO.

Le moteur numérique de la décennie.

Cette crise a accéléré la stratégie de communication digitale des entreprises de 6 ans en moyenne et en France de 6,7 ans.

Mondialement, ce sont 97 % des dirigeants d’entreprise qui estiment que la pandémie a précipité la transformation numérique de leur entreprise.

La communication numérique est le nouvel élément vital des entreprises.

Pour faire face au COVID-19, à travers le monde, presque toutes les entreprises (95 %) recherchent de nouvelles façons d’impliquer leurs clients.

Ainsi, 92 % déclarent que la transformation des communications numériques est extrêmement ou très importante pour relever les défis commerciaux actuels.

Les anciens obstacles à l’innovation ont été éliminés.

En conséquence de la crise, près d’une 1 entreprise sur 3 en France annonce avoir augmenté son budget consacré à la transformation numérique de manière considérable.
Les entreprises françaises ont constaté la levée de certains freins à la transformation digitale tels que :

  • le manque de budget (39 %),
  • l’obtention de l’approbation de la direction (38 %),
  • l’absence de stratégie claire (37 %),
  • le manque de temps (37 %) ou le manque de support de l’IT (37 %).

Vous souhaitez avoir une agence de communication capable de vous accompagner efficacement tout en proposant des modalités de paiement et en respectant votre budget?

Demandez-nous conseil dès maintenant

La communication omnicanale prend tout son sens

A travers le monde, 92 % des dirigeants interrogés (97 % en France) déclarent que leur organisation est très ou assez susceptible d’étendre leurs canaux de communication numériques à mesure que le monde sort de confinement.

Plus de la moitié (54 %) affirment que le COVID-19 a propulsé les communications en omnicanal sur le devant de la scène et 53 % ont ajouté de nouveaux canaux pendant la pandémie.

Une entreprise sur trois a commencé à utiliser le chat en direct et les canaux IVR pour la première fois à la suite de la COVID-19.

“Ces derniers mois, nous avons vu les projets de transformation numérique des entreprises qui devaient s’étaler sur plusieurs  années être réduits à quelques semaines voire quelques jours, et ce afin de s’adapter à la nouvelle norme résultant de la COVID-19.

Dans presque tous les secteurs, nos clients ont dû identifier de nouvelles façons de communiquer avec leurs clients et leurs parties prenantes : des patients aux étudiants, en passant par les acheteurs et même les employés. Et ce, du jour au lendemain”,a déclaré Glenn Weinstein, Chief Customer Officer chez Twilio.

“L’envergure du cloud, la vitesse et l’agilité permettent aux organisations d’innover plus rapidement que jamais. Nous sommes convaincus que les solutions élaborées aujourd’hui seront la norme pour l’engagement numérique de demain”.

Consulter le rapport complet de Twilio

Source: Comarketing-news.fr