Amazon permettra bientôt de payer avec la paume de votre main

Amazon dévoile Amazon One, une nouvelle solution de paiement sans contact, qui utilise la paume de la main…

Amazon a levé le voile sur sa toute nouvelle technologie de reconnaissance biométrique, permettant de transformer une main humaine en un moyen de paiement. La solution Amazon One utilise en effet la paume de la main pour permettre à l’utilisateur de s’identifier, en utilisant une combinaison de détails de surface, ainsi que des motifs de veines pour créer une « signature de paume ».

Un nouveau système de paiement Amazon One

En d’autres termes, à l’approche d’un terminal de paiement, plutôt que de dégainer votre carte bancaire « sans contact », votre smartphone pour régler avec Apple Pay ou Google Pay, ou encore votre smartwatch, il suffira de laisser l’appareil scanner la paume de votre main, pour aussitôt valider une transaction. Dans un premier temps, Amazon souhaite utiliser cette technologie (Amazon One) dans ses boutiques Amazon Go à Seattle.

Amazon One

Si la technologie va, dans un premier temps, être employée comme un moyen de paiement, Amazon a d’autres projets pour Amazon One. Selon Dilip Kumar, VP chez Amazon : « Nous pensons qu’Amazon One a une large applicabilité au-delà de nos magasins de détail, c’est pourquoi nous prévoyons également d’offrir le service à des tiers comme les détaillants, les stades et les immeubles de bureaux afin que davantage de personnes puissent bénéficier de cette facilité et commodité dans plus d’endroits. »

Selon le géant américain, la reconnaissance de la paume de la main se veut plus nettement plus « vie privée friendly » que la reconnaissance faciale. Impossible en effet de reconnaître une personne en regardant la paume de sa main. De même, cette technologie implique le fait de devoir, de manière délibérée, passer sa main au-dessus d’un scanner pour valider son paiement, tandis que la reconnaissance faciale peut tout à fait être utilisée à l’insu de l’utilisateur.

Amazon précise que l’on n’a même pas besoin d’un compte Amazon pour utiliser le service, qui nécessite simplement un numéro de téléphone et une carte de crédit. Les utilisateurs d’Amazon One pourront également supprimer leurs données biométriques du système s’ils ne souhaitent plus utiliser le service. Bref, le futur du paiement est peut-être déjà sur votre main…

Source: Presse-Citron

entreprise web site internet corse
Vivre de ses investissements : 5 conseils pour se lancer grâce au web

Le moyen le plus efficace pour augmenter le nombre de clients de son entreprise est d’utiliser internet à son avantage. Toutefois, pour se lancer grâce au web, il est important de maîtriser un certain nombre d’éléments clefs, de méthodes et de stratégies marketing en ligne. Le domaine de l’e-marketing et de l’e-commerce se développe de manière fulgurante et les nouveaux moyens découverts pour optimiser les ventes et le nombre de clients sont nombreux. Il est ainsi crucial de maîtriser les techniques et stratégies de base pour réussir son business en se servant d’internet. Voici 5 conseils utiles pour se lancer grâce au web…

1.    ATTIRER LES CLIENTS ET FAIRE CONNAITRE SON ENTREPRISE

Lorsque l’on crée un site internet pour son entreprise, qu’il s’agisse de vente de produits ou de services, il est important d’adopter une stratégie efficace pour attirer les clients. L’augmentation du trafic sur le site internet d’une société améliore les chances de séduire de nouveaux clients. Pour ce faire, plusieurs moyens peuvent être mobilisés.

La recrudescence de l’utilisation des réseaux sociaux sur le web permet de manière efficace et rapide de faire connaitre une entreprise et ses produits ou services. Avec plus de 2 milliards de personnes actives sur les différentes plateformes, c’est également un excellent moyen de renforcer la relation avec le client.

Le recours au(x) blog(s) et la création de contenus régulièrement actualisés est également un excellent moyen pour obtenir plus de trafic. Pour améliorer la visibilité, il est fortement conseillé de s’en remettre à une stratégie de référencement performante. Enfin, l’investissement dans les publicités en ligne et le partenariat avec les influenceurs peut être d’une grande aide pour ceux qui en ont les moyens.

2.    INCITER LES VISITEURS DE VOTRE SITE À L’ACTION

Une fois qu’un site internet obtient un trafic relativement conséquent, on peut se rendre compte que très peu de visiteurs finissent par acheter les produits ou services proposés.

En effet avant de pouvoir convertir les visiteurs en clients, une étape importante s’impose : l’appel à l’action. Il existe également plusieurs moyens de faire réagir les visiteurs de votre site internet. Certaines pages de vente en ligne mettent à la disposition des internautes des boutons d’appel à action ou call-To-action. Cela permet de mesurer de manière plus précise le nombre de clients potentiels que l’on peut recenser parmi les visiteurs du site.

D’autres méthodes consistent à permettre aux visiteurs de laisser des commentaires ou des témoignages et de les mettre en avant sur une page du site web. Il est également commun d’avoir recours aux « formulaires Opt-in » ou aux « landing pages » (avec des contenus premium à forte valeur ajoutée et à moindres coûts) pour transformer le plus grand nombre de visiteurs en acteurs (leads).

3.    CONVERTIR LES LEADS EN CLIENTS

Une fois qu’une partie du trafic est transformé en leads, l’entreprise possède désormais un certain nombre d’informations sur les clients potentiels. Il s’agit maintenant de les convertir en acheteurs.

La stratégie marketing la plus efficace pour le faire est d’investir dans l’emailing. Il s’agit de créer des Emailing en correspondance avec les attentes des prospects pour les inciter à acheter un produit ou un service qui les intéresse. Cibler les leads par type de produit est possible grâce aux informations obtenues lors de l’étape précédente.

Aussi, il est crucial de créer un nombre suffisant de contenus divers pour convaincre le client (vidéos, présentations, tutoriels, etc.). Afin de ne pas passer à côté des opportunités, il est recommandé d’opter pour une stratégie de « marketing automation » qui aidera à gérer les outils marketing de manière automatique.

Le dernier point à considérer consiste à surveiller l’impact des actions marketing réalisées à l’aide des différents outils présents sur internet (ex. : Google Analytics).

4.    FIDÉLISER LES CLIENTS

Augmenter le nombre de clients et d’acheteurs ou d’abonnés est une chose, mais faire en sorte de les satisfaire et les amener à revenir sur votre site ou à votre magasin en est une autre. Les méthodes de fidélisation des clients sont nombreuses et il s’agit d’opter pour la solution la plus adaptée à la situation de votre compagnie.

Ainsi, allant de la création de communautés sur les réseaux sociaux à la communication de manière personnalisée avec le client en passant par la collecte d’avis et de témoignages, il y a beaucoup à faire.

Il peut être très utile de pouvoir mesurer le niveau de satisfaction des clients pour s’assurer de leur fidélité. Pour les séduire encore plus, certaines entreprises offrent des récompenses aux clients les plus fidèles.

5.    RÉALISER UNE ÉTUDE DU MARCHÉ ET DES INVESTISSEMENTS

Il faut savoir que le fait de se lancer sur le web nécessite également une étude avancée sur l’offre du marché. Il faut pouvoir mesurer les coûts des investissements par rapport à leur rentabilité avant de pouvoir opter pour telle ou telle stratégie d’e-marketing.

Pour résumé, il y a plusieurs compétences et critères à remplir avant de se lancer tête baissée dans le plus gros secteur d’investissement d’avenir qu’est l’internet. C’est pour ça que nous développons votre projet en étroite collaboration avec vous à travers une vision long terme.

N’hésitez pas à nous parler de votre projet !

Les projets les plus fous et les plus originaux sont les bienvenus !

Source: Webmarketing-com

Transformation numérique : les TPE françaises au pied du mur…

La pandémie et le confinement ont démontré de manière très concrète l’importance du digital dans l’économie actuelle. Pour les TPE françaises, dont la moitié ne dispose même pas de site web, la prise de conscience a parfois été rude…

Dès​ l’annonce de la mise en place du confinement et de la fermeture des commerces, les TPE-PME, qui représentent plus de 99 % du tissu économique français, ont inévitablement dû faire face à des défis inédits pour maintenir leur activité.

Si la pandémie a accéléré la transition digitale des organisations, une étude Vistaprint et OnePoll démontre que seulement 44 % des TPE bénéficiaient d’un site Internet, outil pourtant crucial dans la reprise d’activité.
Mi-mai, 91 % des dirigeants de TPE-PME ont confirmé leur inquiétude vis-à-vis de leur chiffre d’affaires pour l’année 2020.

L’étude menée par Vistaprint s’est donc intéressée aux solutions mises en place par les entreprises afin de continuer à faire vivre leur activité pendant cette période, à leur vision sur le long terme et à ce que cette crise a changé dans leur vision du digital.

Site web : un levier de croissance encore peu exploité par les TPE

79 % des consommateurs considèrent qu’il est important que les TPE disposent d’un site Internet. Parmi celles qui en possèdent, 41 % des dirigeants estiment que cela les a aidé pendant la pandémie.

Pourtant, l’étude de Vistaprint dévoile que seulement​ 44 % des chefs entreprises disposent d’un site web spécifique à leur activité​.

Parmi ceux qui n’en ont jamais créé, plus de la moitié (57 %) n’en ressentent pas le besoin pour leur activité.

Cependant, le fait d’avoir un site Internet joue un rôle crucial : 80% des chefs d’entreprise qui possèdent un site web affirment que celui-ci permet à leurs clients de les contacter directement, de trouver leurs coordonnées ou encore leur localisation.

De plus, ils ajoutent que depuis l’apparition du COVID-19, environ 21 % de leurs revenus mensuels proviennent de leur site web. Ils estiment que ce chiffre pourrait atteindre 25 % une fois les restrictions complètement levées.

Sabine Leveiller, Directrice générale Vistaprint France, analyse :

“​Les brusques changements qui ont vu le jour depuis l’apparition du Covid-19 nous poussent à accélérer le processus de digitalisation. Même si les entreprises rouvrent et que l’économie reprend, le numérique sera fondamental pour les entreprises que nous accompagnons.

La France compte aujourd’hui 3,7 millions de TPE pour 2,4 millions de salariés, et les données que nous avons recueillies montrent que les entreprises n’ont pas suffisamment considéré leur présence en ligne, alors que cela représente de réelles opportunités de développement commercial, comme de diversifier leur clientèle, de fidéliser leurs clients via leurs réseaux sociaux, ou encore d’augmenter leurs ventes E-commerce.”

Une tendance marquée vers la digitalisation

Depuis le début du confinement, plus de la moitié (54 %) des entreprises déclarent que leurs ventes ont diminué.

Face à ce constat, 36 % des dirigeants reconnaissent que l’épidémie les a poussés à passer plus de temps à prendre soin de leur site web, 43 % disent avoir utilisé​ les réseaux sociaux pour continuer à faire leur promotion et un quart des chefs d’entreprise a donné la priorité au renforcement de leur présence en ligne.

Il est cependant nécessaire d’intégrer le numérique dans une logique de marketing mix global, afin de ne pas délaisser le marketing physique, essentiel dans la communication des entreprises.
Ainsi, même si ces initiatives n’ont pas été unanimes, on note une véritable prise de conscience des dirigeants quant à l’importance du numérique.

En effet, même si 37 % d’entre eux pensent qu’ils continueront très probablement à vendre en magasin après la crise, 22 % estiment qu’ils auront un volume égal de commerce en ligne et hors ligne, 30% vont renforcer leur présence en ligne dans les mois à venir et 39 % pensent qu’ils pourraient gérer efficacement leur activité de manière entièrement virtuelle.

Source: Comarketing-News

transformation digital covid19
Le Covid-19 a fait faire un bond de 6 ans aux entreprises dans leur transformation digitale

Selon la dernière étude Twilio, la crise a accéléré de 6,7 années la stratégie de communication digitale des entreprises françaises

Twilio a dévoilé aujourd’hui les résultats d’une enquête mondiale mesurant l’impact de la pandémie COVID-19 sur la transformation numérique des entreprises et leurs stratégies d’engagement client.

Afin de mieux comprendre l’ampleur du COVID-19 et l’effet durable qu’il aura sur l’engagement des entreprises et de ses clients, Twilio a interrogé plus de 2 500 décideurs dans le monde entier dont 300 en France.

Cette étude a permis d’évaluer l’impact concret sur la feuille de route de leur structure en matière de transformation et de communication numériques.

“Ces temps inédits ont mis à rude épreuve les entreprises, accélérant leurs stratégies de transformation numérique.

La communication digitale omnicanale s’est révélée être essentielle pour garder le contact avec les clients, et la migration vers de nouveaux canaux a dû se faire rapidement mais pour une meilleure expérience.

Ce qui représentait le futur de l’expérience client est aujourd’hui devenu une réalité avec 6,7 ans d’avance en France. Une révolution numérique sans précédent ! ”

COMMENTE JÉRÉMY GRINBAUM, DIRECTEUR FRANCE DE TWILIO.

Le moteur numérique de la décennie.

Cette crise a accéléré la stratégie de communication digitale des entreprises de 6 ans en moyenne et en France de 6,7 ans.

Mondialement, ce sont 97 % des dirigeants d’entreprise qui estiment que la pandémie a précipité la transformation numérique de leur entreprise.

La communication numérique est le nouvel élément vital des entreprises.

Pour faire face au COVID-19, à travers le monde, presque toutes les entreprises (95 %) recherchent de nouvelles façons d’impliquer leurs clients.

Ainsi, 92 % déclarent que la transformation des communications numériques est extrêmement ou très importante pour relever les défis commerciaux actuels.

Les anciens obstacles à l’innovation ont été éliminés.

En conséquence de la crise, près d’une 1 entreprise sur 3 en France annonce avoir augmenté son budget consacré à la transformation numérique de manière considérable.
Les entreprises françaises ont constaté la levée de certains freins à la transformation digitale tels que :

  • le manque de budget (39 %),
  • l’obtention de l’approbation de la direction (38 %),
  • l’absence de stratégie claire (37 %),
  • le manque de temps (37 %) ou le manque de support de l’IT (37 %).

Vous souhaitez avoir une agence de communication capable de vous accompagner efficacement tout en proposant des modalités de paiement et en respectant votre budget?

Demandez-nous conseil dès maintenant

La communication omnicanale prend tout son sens

A travers le monde, 92 % des dirigeants interrogés (97 % en France) déclarent que leur organisation est très ou assez susceptible d’étendre leurs canaux de communication numériques à mesure que le monde sort de confinement.

Plus de la moitié (54 %) affirment que le COVID-19 a propulsé les communications en omnicanal sur le devant de la scène et 53 % ont ajouté de nouveaux canaux pendant la pandémie.

Une entreprise sur trois a commencé à utiliser le chat en direct et les canaux IVR pour la première fois à la suite de la COVID-19.

“Ces derniers mois, nous avons vu les projets de transformation numérique des entreprises qui devaient s’étaler sur plusieurs  années être réduits à quelques semaines voire quelques jours, et ce afin de s’adapter à la nouvelle norme résultant de la COVID-19.

Dans presque tous les secteurs, nos clients ont dû identifier de nouvelles façons de communiquer avec leurs clients et leurs parties prenantes : des patients aux étudiants, en passant par les acheteurs et même les employés. Et ce, du jour au lendemain”,a déclaré Glenn Weinstein, Chief Customer Officer chez Twilio.

“L’envergure du cloud, la vitesse et l’agilité permettent aux organisations d’innover plus rapidement que jamais. Nous sommes convaincus que les solutions élaborées aujourd’hui seront la norme pour l’engagement numérique de demain”.

Consulter le rapport complet de Twilio

Source: Comarketing-news.fr

Metier Digital Search Google
Comment les métiers du digital sont-ils devenus dépendants de Google ?
L’épidémie de Covid-19 a eu pour effet d’accélérer plus encore la transition numérique des entreprises. Ces dernières priorisent désormais les investissements en lien avec le digital pour assurer la continuité de leur activité. Moins touchés par la crise (le télétravail étant déjà très présent sur ce secteur), les métiers du digital continuent de se déployer. Mais si leur avenir semble aujourd’hui tout tracé, ils n’en demeurent pas moins confrontés à un contexte économique et concurrentiel de plus en plus complexe.

LE DIGITAL : UN SECTEUR TOUJOURS EN PLEIN ESSOR

Le Big Data et les nouvelles technologies d’intelligence artificielle et de machine learning ont contribué à l’explosion des métiers du digital ces dernières années. Le secteur a ainsi été marqué par de profondes transformations tant au niveau structurel que stratégique.

Pour répondre à une demande de profils de plus en plus spécialisés de la part des entreprises, de nouvelles professions ont vu le jour.

Aujourd’hui, les compétences en lien avec la donnée ont la côte : Data Scientist, Architecte Big Data ou encore Business Intelligence Manager font partie des métiers les plus demandés par les recruteurs.

Même chose du côté des communautés web et de la réputation digitale auxquelles les entreprises accordent de plus en plus d’importance. Les Community Managers, Growth Hackers et Développeurs Web sont particulièrement recherchés pour développer et optimiser la présence en ligne.

D’autres acteurs comme l’agence Orixa Media valorisent leur expertise multi-leviers (SEO / SEA / Social et Shopping Ads…), auprès des professionnels pour les accompagner dans le pilotage de leur stratégie d’acquisition digitale. Preuve que cette dernière figure désormais parmi les principaux objectifs marketing des entreprises.

Comme évoqué plus haut, la crise sanitaire n’a fait que renforcer l’adoption de nouvelles formes de travail dans le secteur. Freelancing et télétravail sont de plus en plus présents pour ces professions qui ont moins de difficultés à s’adapter aux changements de contexte.

Si les métiers du digital affichent des perspectives d’avenir plus que réjouissantes, ils restent néanmoins confrontés à deux enjeux majeurs. Une concurrence de plus en plus accrue d’une part, et, d’autre part, des exigences complexes imposées par le domaine du Search Marketing.

UNE « GOOGLE DÉPENDANCE » DE PLUS EN PLUS PRONONCÉE

À l’heure actuelle, Google règne en maître sur l’univers du digital et plus particulièrement celui du Search Marketing (« marketing de la recherche »). Si l’on parle de « Google dépendance », c’est parce que le moteur de recherche Google concentre à ce jour 94% des requêtes internet et constitue, de ce fait, la principale source de trafic en France.

Une dépendance qui concerne aussi bien les petits sites e-commerce que les grands sites de presse voire les distributeurs. Tous partagent en effet des objectifs de visibilité, d’acquisition et de fidélisation qui dépendent inévitablement de l’algorithme de Google.

Le constat est sans appel : impossible de faire l’impasse sur ce leader de la recherche internet au risque de ne pas être référencé et donc, de perdre la quasi-totalité du trafic vers son site web. Une éventualité qui ne peut en être une pour la majeure partie des acteurs de la filière, qu’ils soient agence web, petit e-commerçant ou responsable SEO d’une entreprise ou d’une marque.

L’activité digitale des entreprises est devenue une nécessité, si bien que ces dernières se voient dans l’obligation d’être « Google compliant » (c’est à dire : conforme avec le cadre réglementaire de Google) si elles espèrent voir leur stratégie digitale performer.

Le moteur de recherche dont l’objectif officiel est de proposer des pages de résultat toujours plus riches et hautement qualifiées communique régulièrement sur un certain nombre d’indicateurs (bonnes pratiques en matière d’optimisations techniques et de diffusion de contenu). Pour autant, difficile pour les experts en SEO de prédire ses futures évolutions.

D’où la nécessité de faire preuve de réactivité et de flexibilité afin de pouvoir rapidement adapter son site aux exigences futures du premier des GAFA. S’ils ont mieux réussi que d’autres à traverser la crise du Coronavirus, les métiers du digital doivent maintenir le cap à l’aube d’une digitalisation de plus en plus massive.

Source: Leptitdigital.fr

Strategies et outils webmarketing en Corse
4 web stratégies à connaître absolument en webmarketing !

Aujourd’hui, faire la promotion d’une entreprise ou d’un produit passe par différentes étapes et utilise divers moyens. En effet, posséder un site web est loin d’être suffisant pour vendre et s’affirmer en ligne.

Il vous faudra beaucoup plus qu’un site web peu importe à quel point le vôtre est unique, design ou fonctionnel. Pour compléter la création de votre site web, il existe le webmarketing. Fonctionner sans stratégie webmarketing adéquate, c’est tout simplement vous rendre à l’évidence que personne ne parlera jamais de vous et d’accepter l’anonymat pour vous et votre entreprise.

Le webmarketing se base sur l’utilisation de différentes stratégies et outils afin de vous offrir la visibilité que vous recherchez surement. Il existe une pléthore de stratégies et d’outils utilisables dans le domaine du webmarketing. Découvrez-les ici.

WEBMARKETING : 4 STRATÉGIES POSSIBLES À METTRE EN ŒUVRE

La stratégie webmarketing peut se définir comme un élément faisant partie de la stratégie générale d’une entreprise. Elle a pour but de mettre en accord la stratégie marketing de votre entreprise avec les spécificités et les nouveaux défis ou outils du monde numérique. L’offre, le blog, le référencement naturel (SEO) et les réseaux sociaux sont quelques stratégies que nous découvrirons sans plus tarder.

DÉFINIR CLAIREMENT UNE OFFRE

Définir une offre peut paraître simple et évident, mais il n’en est rien. En effet, plusieurs entreprises sont incapables de passer un message clair définissant sans détour l’offre qu’elles proposent. Il est important que le client puisse comprendre le service ou le bien que vous lui proposez, et cela sans avoir à trop chercher. Pour proposer à votre clientèle des biens et services auxquels ils adhèreront sans réfléchir, il est important de bien les connaître : tranche d’âge, attentes, goûts, etc. Pour se faire, il est important de communiquer adéquatement avec vos clients et vos futurs clients dans le but de proposer des offres taillées sur mesure pour chaque type de profil.

LA CRÉATION DE BLOGS

Décider d’investir dans la création d’un blog pour votre entreprise est un moyen sûr d’améliorer l’ensemble de votre stratégie marketing. Créer un blog et le maintenir actif surtout pour un site de vente demande énormément de temps, mais apporte un retour sur investissement de taille. Le blog est indispensable pour créer une communauté autour de votre entreprise. Il est fait à moindre coût et est un excellent moyen de créer des liens qui auront pour rôle d’assurer un bon positionnement de certaines pages de votre boutique en ligne. Enfin avec un blog, vous pourrez gagner la confiance des internautes plus facilement étant donné que tout le monde a besoin d’être rassuré avant tout achat. À votre plume donc pour rédiger des articles intéressants et dignes d’un détour !

LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Également appelé « SEO », le référencement naturel est composé d’un ensemble de techniques dont le but est d’augmenter votre visibilité sur les principaux moteurs de recherche. Comment fonctionne le référencement naturel ? Eh bien, notez que le SEO se déploie à deux différents niveaux : sur votre boutique en ligne et en dehors de celle-ci.

En interne, l’adéquation des contenus de votre page aux recherches faites par les internautes est le facteur principal qui permettra de vous positionner en tête de liste lors d’un résultat de recherche sur Google. En externe, Google par le biais des enquêtes de popularité se fera une image de votre entreprise et décidera de vous accorder ou non sa confiance. Ainsi, plus vous serez connu et mentionné à partir de liens sur d’autres pages et plus vous inspirerez la confiance pour plus de chance d’être positionné en tête de liste des résultats de recherche sur Google. Une technique infaillible pour améliorer le référencement naturel de votre entreprise est de positionner des mots clés en rapport avec votre activité et les besoins des internautes. Une agence comme E-Dev Multimedia peut par exemple vous aider à optimiser votre stratégie SEO.

PROFITER DES RÉSEAUX SOCIAUX

Les réseaux sociaux représentent une véritable manne à exploiter le mieux possible. Ils représentent un moyen sûr d’augmenter le nombre de personnes qui s’intéressent à votre affaire et à votre offre. La seule règle est de bien réfléchir avant de vous y lancer vu qu’il est important pour votre image et celle de votre entreprise de bien prendre soin de toutes vos pages. Ici, la règle qui prévaut est celle du tout ou rien. Ou vous n’y êtes pas, ou vous y êtes à fond. Notez que chaque réseau social possède sa particularité qu’il est indispensable de connaître avant de s’y aventurer. Voici pour vous quelques exemples des réseaux les plus connus :

  • Instagram : il est le réseau par excellence de l’image. Grâce à Instagram, vous pourrez partager avec votre communauté les plus petits détails de votre entreprise en images. Créez des hashtags, postez des souvenirs et surtout faites-vous plaisir !
  • YouTube : vous aimez surement passer des heures sur ce réseau à visiter des chaînes, découvrir des astuces et autres, mais saviez-vous que YouTube représente un véritable trésor pour vous en tant que professionnel ? Eh oui, grâce à YouTube vous pourrez partager des vidéos qui seront vues dans le monde entier. Il faudra juste les rendre attrayantes et utiles afin qu’elle puisse intéresser le plus grand nombre ;
  • Facebook : utilisé aux quatre coins du monde, Facebook est l’un des réseaux les plus connus et fréquentés. Toutes les tranches d’âge s’y retrouvent et vous pourrez y faire de la publicité en images, par vidéo ou par textes. À vous de voir !

COMMENT CHOISIR LA STRATÉGIE WEBMARKETING QUI VOUS CONVIENT LE PLUS ?

Afin de définir efficacement la stratégie webmarketing qui vous convient le plus, il est important de commencer en définissant des objectifs clairs et de faire une liste exhaustive des moyens dont vous disposez pour les atteindre. Il s’agit ici de faire le point de vos disponibilités financières, des ressources humaines et aussi du temps dont vous disposez. Une fois cela réalisé, identifiez les stratégies adoptées par la concurrence et assurez-vous de mieux faire en matière de qualité, de moyens utilisés et surtout de fréquence dans l’utilisation de ces moyens.

WEBMARKETING : QUELQUES OUTILS GRATUITS À CONNAÎTRE

Pour mettre en œuvre toutes les stratégies webmarketing à votre disposition, il existe des outils gratuits que vous pourrez utiliser de façon simple pour des résultats à la hauteur de vos attentes. Découvrez ici quelques-uns de ces outils :

  • Google Analytics : cet outil gratuit de Google est conçu pour vous permettre d’analyser les différents passages des internautes sur votre site. Vous pourrez disposer de toutes les informations relatives à leurs visites : jour, heure, temps passé, langue de consultation et autres.
  • Google Keyword Planner : comme son nom l’indique, cet outil a pour rôle de vous faire connaître les mots clés les plus en vogue dans votre secteur d’activité. Il vous sera donc plus facile de les intégrer sur votre site ou dans vos articles pour un meilleur SEO.
  • Google My Business : Google vous permet avec cet outil de localiser votre entreprise sur Google Maps et Google web. Les internautes pourront donc plus facilement vous retrouver lors de leurs recherches, cet outil améliorera aussi votre SEO.
  • Google Page Speed Insights : grâce à cet outil, vous pourrez connaître la rapidité de réponse de votre page web sur téléphone mobile et ordinateur.

Dans tous les cas, nous avons conscience que s’y retrouver dans cette jungle d’informations numériques n’est pas facile pour tout le monde. C’est pour cela que nous accompagnons les entreprises corses depuis une dizaine d’années dans leur stratégie webmarketing mais également à travers une stratégie globale mise en place avec chacun de nos clients.

Vous ne vous engager à rien à en discuter !

Source: Webmarketing-com

Conseils astuces vente en ligne corse
Augmenter votre taux de conversion de votre site e-commerce est primordial

Le taux de conversion est un des nombreux aspects à travailler sur un site e-commerce. C’est l’un des points les plus importants dans la réussite d’une boutique en ligne. Néanmoins, il existe encore beaucoup d’e-commerçants qui négligent cette partie-là. De nombreuses boutiques en ligne ferment chaque jour à cause d’un manque de résultats…

Pourquoi ? Car un certain nombre d’entre eux se concentrent seulement sur l’acquisition de trafic. C’est une erreur qui peut vous coûter très cher sur le long terme. Si vous vous focalisez seulement sur l’obtention de trafic, sur le SEO et sur le référencement, vous aurez certes des résultats au niveau du trafic, mais le nombre de vos ventes ne risque pas d’être avantageux pour vous.

Il est donc primordial si vous souhaitez optimiser le taux de conversion de travailler différents aspects de votre site, c’est-à-dire :

  • L’ergonomie ;
  • L’expérience client ;
  • L’expérience utilisateur ;
  • La communication ;
  • La publicité ;
  • La rédaction.

Nous allons voir juste après comment optimiser tous ces points. Mais avant, voyons ensemble les bases du taux de conversion en e-commerce.

QU’EST-CE QUE LE TAUX DE CONVERSION D’UN E-COMMERCE ?

Le taux de conversion d’un e-commerce est le pourcentage de visiteurs étant passé à l’action sur un événement défini. Dans le cadre d’une boutique en ligne, cette action en question s’apparente à une vente réalisée.

Après, on peut parler de taux de conversion pour une inscription à une newsletter, une demande de devis ou à l’envoi d’un formulaire. Plus les visiteurs passeront à l’action sur une page en particulier, plus cette page aura un taux de transformation/ conversion élevé.

COMMENT CALCULER LE TAUX DE CONVERSION ?

Pour calculer le taux de conversion d’un site ou d’une page, c’est très simple : taux de conversion d’un e-commerce = nombre d’acheteurs / le nombre de visiteurs*100.

Par exemple, si aujourd’hui votre boutique en ligne a généré 8 000 visiteurs et que vous avez généré 400 ventes, (8 000/400)*100 = 5%.

Je vous invite à utiliser Google Analytics pour suivre plus simplement votre taux de conversion et d’autres données concernant votre e-commerce. Couplé à d’autres outils, cela vous permettra de mettre en place un tracking de vos visiteurs efficace afin de suivre au mieux les statistiques de votre site de vente en ligne.

POURQUOI TRAVAILLER SON TAUX DE CONVERSION ?

Pour vendre plus, tout simplement. Comme je l’ai dit plus haut, beaucoup négligent la conversion pour se concentrer sur l’acquisition. Pour moi, c’est une mauvaise stratégie. Je vous conseillerais plus d’être sur du 50/50, voire du 60/40 avec un tout petit peu plus de travail sur l’acquisition. Surtout que l’investissement que vous allez mettre dans l’acquisition va être gâché si vous avez des failles et des erreurs d’optimisation sur votre e-commerce.

De plus, sachant que beaucoup d’e-commerces se concentrent majoritairement sur le trafic, il peut être judicieux de se différencier en ayant une stratégie de conversion optimale et travaillée à 100%.

Alors, concentrez-vous sur l’essentiel : convertir vos visiteurs et faire de votre plateforme un lien où il est facile d’acheter.

Tout ça étant dit, venons-en au vif du sujet.

COMMENT AUGMENTER LE TAUX DE CONVERSION DE SON E-COMMERCE ?

Il existe de nombreuses techniques et points à travailler pour augmenter ses résultats et notamment le taux de conversion de son site marchand. Certains points sont faciles à mettre en place. D’autres demandent déjà une plus grande expérience.

Nous allons voir maintenant comment concrètement optimiser sa boutique en ligne pour augmenter ses conversions.

OPTIMISER LA VITESSE DE CHARGEMENT

52% des acheteurs en ligne affirment que la vitesse de chargement des pages influe sur leur fidélité à un site. Vous l’aurez compris, la vitesse de chargement de votre site est extrêmement importante.

Même une modification de 1 seconde peut avoir de l’impact sur la perception de votre e-commerce aux yeux des clients. Nous sommes dans une aire où les acheteurs veulent aller vite dans leur consommation. Les gens s’attendent de plus en plus à voir des sites charger instantanément. Même un court délai de chargement peut faire fuir un visiteur.

Veillez donc à optimiser la vitesse de chargement de vos pages. Pour cela, il y a plusieurs solutions qui s’offrent à vous :

  • Alléger votre code HTML, CSS, JS… ;
  • Réduire le poids de vos images ;
  • Avoir un hébergement web professionnel ;
  • Alléger vos animations ;
  • Diminuer la taille de vos pages.

En travaillant la vitesse de chargement général de votre site, vous aurez une meilleure expérience utilisateur et donc une meilleure conversion.

Pour savoir si votre site est optimisé au niveau de sa vitesse, Google propose un outil gratuit : Google Speed Insight

CRÉER UN E-COMMERCE ADAPTÉ POUR TÉLÉPHONE ET TABLETTE

74% des utilisateurs sont susceptibles de revenir sur un e-commerce s’il est optimisé pour le mobile. Beaucoup des acheteurs en ligne sont sur téléphone. Si vous n’avez pas un site responsive, c’est-à-dire adapté à tous les formats d’écrans, vous passerez à côté de beaucoup d’argent.

Beaucoup de sites de vente en ligne, encore aujourd’hui, ont des problèmes d’adaptation sur téléphone.

  • Des photos mal redimensionnées ;
  • Des boutons qui ne s’affichent pas correctement ;
  • Un menu mal optimisé ;
  • Des difficultés à mentionner certaines informations.

Votre site e-commerce doit être aussi bien adapté sur ordinateur que sur téléphone. C’est une obligation si vous souhaitez maximiser vos chances de faire plus de ventes.

Pour créer un site e-commerce parfaitement responsive, il vous faut travailler tous les aspects de votre site :

  • Les photos ;
  • Le menu ;
  • La taille du texte ;
  • Le parcours d’achat ;
  • Les moyens de contact ;
  • Le paiement ;
  • Les animations.

Tout doit être retravaillé pour fournir une expérience sur téléphone et tablette parfaite.

SIMPLIFIER ET OPTIMISER LE PARCOURS D’ACHAT

Sur votre site e-commerce, le tunnel d’achat désigne le parcours où le visiteur passe pour accéder à l’étape finale : le paiement. Plus votre tunnel d’achat est simple, court et clair, plus le visiteur ira jusqu’au bout du tunnel. Pour optimiser le taux de conversion de votre parcours d’achat, il va falloir le rendre le plus efficace possible.

Par exemple, n’allez pas obliger votre utilisateur à se créer un compte pour acheter sur votre boutique en ligne. Le mieux est de proposer un accès libre ou au pire des cas lui proposer une connexion rapide via Google ou Facebook.

Comme je l’ai dit précédemment, les acheteurs ont tendance à vouloir aller très vite sur un site. Ils n’ont pas forcément envie de passer par 5 étapes de connexion et de formulaire pour passer à l’action.

De plus, évitez les formulaires à rallonge, cela peut vite faire fuir vos utilisateurs. Allez à l’essentiel, demandez seulement les informations nécessaires pour la facturation (nom, prénom, adresse, mail, coordonnées bancaires…).

Enfin, veillez à ce que vos utilisateurs sachent bien où ils se trouvent à chaque étape de votre tunnel. Pour qu’il voit la fin du tunnel et pour les guider correctement, il est important de ne rien leur cacher de les informer concernant le parcours.

Pour cela, travaillez correctement l’arborescence de votre site, les catégories, les sous-catégories… Placez un fil d’Ariane sur votre e-commerce pour aider vos utilisateurs à mieux se positionner sur votre site et de revenir en arrière plus facilement dans votre parcours d’achat.

En ayant un tunnel d’achat clair et optimisé, vous diminuez le risque qu’un utilisateur parte sans avoir acheté.

PROPOSER DES APPELS À L’ACTION EFFICACES

Cela permettra d’avoir un bon taux de conversion sur votre e-commerce. Il va falloir faire passer à l’action vos visiteurs et les faire sortir de leur zone de spectateur de votre site. Pour cela, quoi de mieux que des Call To Action.

Les boutons d’appels à l’action sur votre e-commerce vont être des solutions que vous allez proposer à vos utilisateurs pour faire une action. Ces boutons peuvent avoir plusieurs formes :

  • Ajouter au panier ;
  • Me contacter ;
  • Accéder à un code promo ;
  • S’inscrire à la newsletter ;
  • Commander ;
  • S’inscrire ;
  • Se connecter ;
  • Passer à la commande ;
  • Télécharger l’e-book.

Tous ces appels à l’action ont pour objectif final de vendre vos produits. Bien évidemment, les appels à l’action les plus importants pour votre e-commerce vont être les « ajouter au panier », « accéder au paiement » ou encore le « passer à la commande ».

Pour créer des appels à l’action efficaces, plusieurs paramètres sont à prendre en considération :

  • Le contraste entre le bouton et le fond : c’est le moment pour utiliser les couleurs, n’hésitez pas utiliser les dégradés. L’objectif ici est de faire ressortir le CTA de votre page sans pour autant agresser vos utilisateurs ;
  • La taille : essayez de proposer une taille qui ressorte du reste de votre page. Il faut que l’on capte le plus rapidement possible que c’est un appel à l’action ;
  • Le wording : faites attention aux mots que vous utilisez. Certaines entreprises arrivent à augmenter leur chiffre d’affaires en changeant un seul mot. C’est le cas d’une grande entreprise qui a augmenté ses ventes de 300 millions de dollars en changeant le texte de son bouton de  »enregistrer » à  »continuer » (source : https://articles.uie.com/three_hund_million_button/). Vous devez tester sur le long terme quels sont les mots qui fonctionnent le mieux ;
  • L’emplacement : choisir où placer son bouton d’appel à l’action n’est pas facile. Tout en haut ? Sur le côté ? En bas de page ? Tout dépend de l’appel à l’action. Néanmoins pour une vente, le bouton d’appel à l’action est plus efficace quand il est directement visible à côté du produit, cela me paraît logique.

Il n’y a pas d’appels à l’action magique. L’objectif est de tester différents CTA pour établir celui qui va fonctionner le mieux pour votre e-commerce.

CRÉER DE LA CONFIANCE

Pour certains acheteurs, c’est le critère numéro 1 qui pousse à l’achat. Il est primordial si vous souhaitez booster votre taux de conversion de créer un climat de confiance sur votre site de vente en ligne.

Pour rassurer vos visiteurs et leur faire comprendre que votre site est professionnel, plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • Créer une FAQ : vous avez la possibilité de créer une FAQ pour répondre à un maximum de questions que peuvent se poser vos potentiels clients. De ce fait, vous aurez plus de chances d’avoir des acheteurs qui vous font confiance, car vous aurez répondu à leurs questions déjà au préalable. Pas besoin de vous contacter. Donc pour avoir une information, tout est déjà mentionné dans votre FAQ ;
  • Établir un design professionnel : créez un design esthétique qui dégage une réelle image de marque. Veillez à développer une charte graphique unique afin de proposer sur votre site une identité visuelle qui soit unique et qui vous démarque de la concurrence ;
  • Soigner vos mentions légales : veillez à être parfaitement en règle sur votre site. Mentionnez bien la confidentialité de leurs données, les cookies, les certificats, les mentions de paiements, etc. ;
  • Mentionner les informations de paiement et de livraison : soyez le plus transparent possible concernant le paiement et la livraison. De plus, mettez en place des garanties avec des visuels forts sans pour autant en abuser ;
  • Afficher les avis clients : c’est peut-être le facteur numéro 1. Les avis clients sont un indispensable sur les sites e-commerce. Plus vous aurez des avis clients, plus vos utilisateurs auront confiance en votre activité et passeront à l’action. Pour ce qui est des avis négatifs, c’est à vous de les gérer, faites en sorte de ne pas en avoir en délivrant vos produits de la meilleure manière qu’il soit ;
  • Humaniser votre site : évitez le plus possible de vous cacher derrière un logo. Le mieux est de paraître authentique et de montrer le côté humain de votre site e-commerce. Cela passe par des photos de votre activité, de votre équipe, de vos bureaux, de votre communication sur les réseaux sociaux, etc.

Prenez donc conscience de l’importance de la confiance sur un site e-commerce dès maintenant. Plus vos visiteurs seront rassurés sur votre site, plus votre taux de conversion augmentera.

METTRE VOS PROMOTIONS ET OFFRES EN VALEUR

Les acheteurs cherchent les promotions, les prix moins chers et les offres uniques. Si vous les mettez en avant sur votre site, vous verrez que vous aurez un bon taux de clics.

Par exemple, si vous mettez en place un carrousel d’une offre avec une date limite, vous allez pouvoir créer un sentiment d’urgence.

Et même au-delà des promotions, il peut être avantageux pour votre conversion de mettre en avant des offres que vous proposez. Cela peut être des garanties, des livraisons gratuites, des packs, des réductions, des suivis, etc.

Jouez sur vos points forts et mettez-les en avant. En vous appuyant sur vos offres, vous vous démarquez de la concurrence à coup sûr.

OPTIMISER SES FICHES PRODUITS

Pour améliorer votre SEO, votre taux de conversion et donc vos ventes, vos fiches produits doivent être entièrement travaillées. Il est important de ne pas commettre d’erreurs.

Il y a de nombreuses bonnes pratiques à respecter sur ses fiches produit pour un taux de conversion optimale.

Une offre une pages, c’est la base, ne mettez surtout pas plusieurs produits sur une seule fiche produit. Bien sûr vous pouvez mettre d’autres produits en prévisualisation en bas de page. Mais gardez en tête que chaque produit doit avoir sa propre page dédiée.

Aussi, créez des urls optimisées, que ce soit pour votre référencement naturel ou pour l’arborescence de votre site, les urls ne sont pas à négliger. Inscrivez bien la catégorie, le nom du produit dans l’url. Évitez les surplus de lettres et de chiffres qui ne servent à rien.

Mettez en place également des photos de qualité. Les photos provenant des banques d’images sont à bannir. Votre site ne paraîtra pas professionnel si vos photos ressemblent à toutes les images des autres sites. Veillez donc à choisir des images bien spécifiques ou à prendre vos photos par vous-même, tout simplement.

De plus, soignez les descriptions de vos produits, placez vos mots-clés principaux, travaillez la sémantique et le champ lexical de vos textes. En inscrivant le plus de détails possible concernant la conception, la provenance, les matières, etc., vous aurez un meilleur taux de conversion.

Évitez à tout prix les contenus dupliqués. Si vous avez deux produits qui se ressemblent, ajoutez leur différenciation, même si elle est minime. Ne mettez pas exactement la même description mot pour mot, c’est très mauvais pour votre référencement et pour la structure de votre site.

Enfin, il peut être judicieux pour vous sur vos pages produits d’insérer des liens pour accéder à d’autres produits. Néanmoins, attention aux produits complémentaires que vous voulez montrer.

Par exemple, imaginez que vous avez un e-commerce concernant les animaux. Sur votre page produit où vous vendez des croquettes pour chat, il va être plus judicieux de mettre en avant en bas de page des produits du genre  »balle pour chat » que  »panier pour chien ». Vous comprenez, il est important de bien personnaliser chaque page pour avoir une cohérence en fonction du comportement de vos utilisateurs.

FAIRE DU RETARGETING

Le retargeting ou remarketing en e-commerce vous permet de cibler et de relancer des visiteurs qui ont visité votre site, mais qui ne sont pas passés à l’achat par exemple.

Grâce aux cookies, vous avez la possibilité de tracker et de suivre les comportements de vos internautes. Grâce à cela, vous pourrez donc relancer à l’aide de publicités ciblées des anciens utilisateurs sur Facebook ou Instagram par exemple.

L’objectif ici n’est pas de spammer tous les utilisateurs qui sont passés sur votre site. Par exemple, si un de vos utilisateurs a visionné trois différentes pages produit de montre sur votre site.

A ce moment-là, il peut être intelligent de placer une pub ciblée sur ce type de comportement en proposant une pub avec une promotion sur les montres que l’utilisateur a vue. Il aura donc plus de chances de revenir par la suite sur le site est de passer à l’action.

METTRE EN PLACE UNE NEWSLETTER OU UN BLOG

Certains de vos utilisateurs ne seront peut-être pas intéressés par vos produits au départ. Seulement, ils peuvent être plus facilement intéressés par le contenu que vous proposez. C’est gratuit et cela apporte de la valeur.

En mettant en place un blog, vous démontrez votre expertise sur le sujet tout en améliorant votre référencement naturel dans les moteurs de recherche. Si vos utilisateurs voient que vous maîtrisez correctement votre sujet, ils auront plus confiance en vous et en votre site e-commerce. Ils sauront qu’ils ont à faire à un expert et à un professionnel.

Pareil pour la newsletter, en élargissant votre liste d’email, vous allez pouvoir proposer du contenu par mails régulièrement. En faisant cela, vous fidélisez votre audience et vous pourrez par la suite leur proposer vos offres.

Grâce à la stratégie de contenu (inbound marketing), vous attirez plus de clients et démontrez votre expertise. Au pire des cas, vous n’aurez pas converti une vente, mais vous aurez gagné un lead et donc un potentiel acheteur.

UTILISER L’A/B TESTING

L’A/B testing est tout particulièrement efficace en e-commerce. L’AB testing consiste à tester deux pages A et B pour ainsi voir quelle page convertit le mieux.

Ces deux pages peuvent avoir une différence au niveau du design, du texte ou de la structure par exemple. L’A/B testing est un excellent moyen de comprendre en profondeur quels sont les différents comportements de vos utilisateurs.

Par exemple, vous pouvez mener une campagne d’A/B testing sur une page produit. La différence entre ces deux pages va être la position du bouton. Ainsi vous allez envoyer le même nombre de visiteurs dans ces deux pages et voir quelle est celle qui convertit le mieux. Vous aurez donc la position de bouton la plus efficace pour vous.

Attention néanmoins, l’AB testing est une technique assez complexe qui demande des compétences et un volume de visiteurs assez conséquent.

CONCLUSION

Augmenter son taux de conversion peut se faire très rapidement si vous n’avez pas un site optimisé de base.

Seulement si vous avez déjà un gros e-commerce de développé, une expertise et des techniques plus avancés doivent être déployés pour augmenter votre taux de conversion.

L’optimisation de l’UX, du contenu, du design, des pages produits, d’arborescence, du cocon sémantique, etc. demande un travail sur le long terme qui va vous permettre d’optimiser votre conversion de manière pérenne.

Source: Webmarketing-com

Déconfinement : Comment l’application StopCovid va-t-elle fonctionner ?

Disponible dans les prochains jours, cette application mobile fonctionnera via la technologie Bluetooth

  • L’application StopCovid sera déployée demain pour accompagner la deuxième phase du déconfinement.
  • Son fonctionnement, basé sur le volontariat, est désormais plus clair.
  • Les personnes diagnostiquées positives au coronavirus pourront notamment entrer un code dans l’application pour alerter les personnes qu’elles ont croisées au cours des deux dernières semaines.

Elle devait être disponible à compter de demain, 2 juin. Si le Parlement donne son feu vert cette semaine, l’application pour smartphone baptisée « StopCovid » devrait finalement pouvoir être téléchargée dès ce week-end, annonce le secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O dans un entretien au Figaro publié ce mardi. Mais en quoi consistera exactement cette appli développée sous l’égide de l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) pour lutter contre la propagation du coronavirus ? On fait le point.

Quel est l’objectif ?

Alors que la deuxième phase du déconfinement doit bientôt débuter, l’application vise à « compléter le dispositif global [de lutte contre le coronavirus], en sus des masques, des tests et des brigades sanitaires », explique Cédric O au Figaro. Concrètement, StopCovid permettra d’informer les personnes utilisatrices qu’elles ont été à proximité de personnes diagnostiquées positives au Covid-19 quelques jours plus tard, pour qu’elles puissent prendre leurs précautions (auto-confinement, tests…).

Basée sur le volontariat et la technologie Bluetooth, l’application repose donc sur le principe de « suivi de contacts », et non de suivi des personnes malades elles-mêmes, soulignait la Cnil dans un premier avis publié en avril, complété par une nouvelle délibération favorable à l’application rendue publique ce mardi.

Comment se signalera-t-on en cas de dépistage positif ?

Selon plusieurs captures d’écran de l’application qui ont été diffusées, les personnes détectées positives au Covid-19 se verront remettre un code unique à entrer dans l’application. Cette dernière informera alors les utilisateurs et utilisatrices ayant été en contact avec les malades « dans un rayon d’un mètre environ, pendant plus de quinze minutes », indique Cédric O. Dans ces conditions, StopCovid « détecte 75 à 80 % » des smartphones environnants, poursuit le secrétaire d’Etat au Numérique. L’application a été notamment testée par 60 militaires au cours des derniers jours. Des portables équipés de l’appli leur ont été fournis pour mettre en œuvre différents scénarios (positionnement, déplacement…), a annoncé lundi le ministère des Armées.

Comment sera-t-on informé d’un contact prolongé avec une personne malade ?

Si vous avez téléchargé l’application, celle-ci vous enverra une notification si vous avez été, pendant plus de quinze minutes, à moins d’un mètre d’une personne malade. « L’application vous invitera donc à vous isoler, à prendre contact avec votre médecin, et vous aurez accès à un test », a détaillé Cédric O devant les députés ce mardi. Selon lui, la prise en compte par les services de santé d’un cas contact identifié par l’application sera « quasi équivalente » à un celle d’un cas identifié par les brigades sanitaires.

Quelles seront les données personnelles conservées ?

C’est l’une des principales inquiétudes liées à l’application. Sur ce point, le secrétaire d’Etat, qui a souligné qu’une partie du code de l’application a été rendu public, a voulu rassurer les députés : « Je ne peux pas vous garantir qu’il y a zéro risque. En revanche, ce que je peux vous garantir, c’est que nous avons pris toutes les garanties. C’est sans doute le fichier de santé le plus sécurisé de la République française ! »

« Son fonctionnement sera anonyme », a notamment signalé Cédric O. Le décret en préparation, qui devrait être rendu public ce mardi soir, selon lui, ne devrait donc pas prévoir l’obligation de renseigner ses nom, prénom et coordonnées dans StopCovid. Chaque smartphone conservera donc en mémoire les identifiants cryptés des smartphones croisés.

« Les données seront en outre effacées au bout de 14 jours. » Dans son avis, la Cnil souligne par ailleurs que l’appli « ne conduira pas à créer une liste des personnes contaminées mais simplement une liste de contacts, pour lesquels toutes les données sont pseudonymisées ». L’autorité administrative indépendante salue les « garanties substantielles » prévues par l’exécutif en matière de protection des données.

StopCovid sera enfin temporaire. « Le décret que nous préparons prévoit qu’elle sera automatiquement désactivée et que les données seront toutes effacées dans les six mois suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire », précise le secrétaire d’Etat.

L’application permettra-t-elle réellement de lutter contre les contaminations ?

« Dès les premiers téléchargements, les applications de [suivi de contacts] évitent des contaminations car elles vont plus vite que les brigades de détection », assure Cédric O. Selon lui, StopCovid aura une « efficacité systémique » à partir de 10 % de personnes qui l’utilisent « dans un bassin de vie ».

Source: 20minutes – By The Web

5 conseils pour adapter sa communication digitale et sa présence en ligne
Vous êtes indépendant, commerçant ou encore artisan ? L’impact de la crise du coronavirus sur votre activité a dû, ou doit encore, très certainement et malheureusement se faire sentir : fermeture administrative, perte ou suspension de contrats, ralentissement de l’activité…

S’ADAPTER EN PÉRIODE DE CRISE

Durant cette période particulière, il est important de s’adapter pour garder le contact avec ses clients, réduire au maximum les pertes et préparer la reprise dans les meilleures conditions.

Voici donc 5 conseils qui peuvent vous aider dans la gestion de votre communication et de votre présence en ligne durant cette période.

1. RESTEZ EN CONTACT AVEC VOS CLIENTS

Même si vous ne pouvez plus recevoir vos clients ou que ces derniers ont dû mettre en pause ou stopper les contrats qui vous lient avec eux à cause de la crise, il est primordial de garder le contact. Maintenez un dialogue avec eux et informez-les sur vos réseaux sociaux de vos nouveaux horaires, des nouvelles conditions d’accueil en magasin, des dates de réouverture, etc.

Vous pouvez aussi envoyer une newsletter à votre base de données. Si vous ne savez pas comment procéder, sachez qu’il existe plusieurs outils pour envoyer en masse des emails comme Sendinblue, l’alternative française à Mailchimp.

2. METTEZ À JOUR VOTRE FICHE GOOGLE MY BUSINESS ET/OU VOTRE SITE

Pensez local avec notamment la mise à jour de votre fiche Google My Business. Google vous permet d’afficher une fermeture temporaire et de publier un post pour informer les internautes qui découvrent votre fiche.

Attention d’ailleurs à ce que votre établissement ne paraisse pas automatiquement fermé suite à la mise à jour que Google a réalisée au début du confinement… Vous pouvez également afficher des attributs spécifiques comme « Livraison » ou « Vente à emporter » par exemple.

Pensez également à modifier les informations sur votre site comme les horaires, les conditions d’accueil… ou indiquez toutes ces informations en lien avec cette crise via un système de popup. Pour WordPress, il existe des extensions comme Popup Maker par exemple.

3. AMÉLIOREZ VOTRE SITE ET SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Il peut être judicieux de profiter de cette période pour faire un “check-up” de votre site et notamment de son référencement naturel (SEO). Faites un audit et profitez-en pour régler les problèmes d’indexation, d’erreurs 404… qui sont apparus sur votre site. Grâce à l’outil Google Search Console, vous pouvez avoir accès à certaines de ces informations très utiles. Toutes ces actions pourraient ainsi vous aider à améliorer et pérenniser le positionnement de votre site dans les résultats de recherche de Google.

Etudiez les données de trafic grâce à Google Analytics. Elles vont vous permettre d’identifier les pages à retravailler au niveau du contenu ou à mettre en avant pour améliorer le taux de conversion de vos visiteurs.

4. ORGANISEZ DES WEBINARS OU DES LIVES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Testez de nouvelles façons de communiquer et de garder le contact en donnant des conseils vidéo ou en adaptant votre offre, si votre activité le permet, par la réalisation de webinars (conférences en ligne). Il existe de nombreux outils pour cela. On peut citer Zoom, Livestorm ou Whereby par exemple. Vous pouvez également organiser des lives sur vos réseaux sociaux professionnels via Facebook ou Instagram, ce qui boostera aussi la portée organique de vos comptes.

5. ACCÉLÉREZ VOTRE TRANSITION NUMÉRIQUE

Une telle période permet de mettre également en lumière l’intérêt de développer une présence digitale et notamment la possibilité de vendre en ligne. Les requêtes Google concernant les commerces alimentaires de proximité comme “drive fermier”, “paniers bio” ou “courses en ligne”, ont littéralement explosé pendant le confinement.

Certains commerçants qui disposaient déjà d’un site de vente en ligne ont pu ainsi “limiter la casse” en proposant un drive ou la livraison à domicile.

Pourquoi donc ne pas profiter de cette période pour créer un site internet ou une boutique en ligne et être ainsi mieux préparé à l’avenir si une telle crise se reproduisait ?

CONCLUSION

Il est primordial de garder ce lien avec vos clients et heureusement les outils digitaux modernes rendent cela possible. En espérant que ces conseils vous permettent de préparer au mieux une reprise de l’activité.

SourceWebmarketing-Com

Comment bien se lancer sur Instagram?

Aujourd’hui, de nombreux entrepreneurs sont présents sur les réseaux sociaux, notamment avec une page Facebook et un compte Linkedin. La plupart d’entre eux y sont très actifs et donnent toute leur énergie pour développer une stratégie. Pourtant, ils pourraient obtenir de bien meilleurs résultats sur d’autres réseaux sociaux comme Instagram compte tenu de leur secteur d’activité ou de leur cible. Utiliser Instagram peut être bien plus avantageux que vous ne le croyez…

QUELQUES RAISONS D’UTILISER INSTAGRAM POUR VOTRE ENTREPRISE

S’il y a quelques années, il n’y avait que des comptes personnels sur Insta, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les entreprises se sont toutes ruées sur la plateforme à la vue de son fort potentiel marketing. Voici quelques raisons qui poussent justement les entreprises à se lancer sur cette plateforme.

LE GRAND SUCCÈS D’INSTAGRAM

Instagram compte aujourd’hui plusieurs millions d’internautes actifs chaque mois et quotidiennement, près de 60% d’entre eux sont connectés. Prenant conscience du potentiel de la plateforme, les entreprises s’y sont installées à leur tour. Aujourd’hui, Instagram compte plus de huit millions d’entreprises.

LE RÉSEAU SUR LEQUEL RÈGNE L’ENGAGEMENT

Si auparavant, vous aviez du mal à gagner l’engagement de votre communauté, sachez que ce ne sera plus le cas avec Instagram. C’est le réseau sur lequel les internautes sont le plus actifs et engagés. Il suffit de quelques astuces pour rentrer en contact rapidement.

UN PUBLIC JEUNE ET FÉMININ

Si votre activité s’adresse principalement aux jeunes et en particulier à la catégorie féminine, dépêchez-vous de créer votre compte Instagram. La plateforme compte près de 65% de femmes et 76% de ceux qui l’utilisent ont moins de 34 ans ;

SE SERVIR DES IMAGES POUR S’ILLUSTRER

Instagram a gagné sa popularité en permettant de partager facilement photos et vidéos. Votre objectif à vous doit être de présenter l’histoire de votre entreprise, de vos produits et services, et vos équipes en images. Et pour cela, vous devez vous montrer créatifs.

INSTAGRAM, UN MARKETING D’INFLUENCE

Si vous désirez collaborer avec des influenceurs, le réseau social Instagram peut être nécessaire à votre stratégie. Le fait est que tous les grands influenceurs y sont présents, aussi bien les youtubeurs, que les blogueurs. Ceux qui ont gagné leur popularité grâce à ce réseau sont appelés les instagrammers. Monter un partenariat avec eux dans le cadre de campagnes de communication peut rapidement avoir des effets.

QUELQUES ÉTAPES POUR SE LANCER SUR INSTAGRAM

Pour réussir à booster son chiffre d’affaires sur Instagram, vous devez vous démarquer. Voici les étapes à suivre pour vous lancer sur Instagram.

CRÉEZ UN COMPTE PROFESSIONNEL

Pour votre entreprise, qu’elle soit B2B ou B2C, vous devez utiliser un compte professionnel. Ce compte vous permet de faire de la publicité Instagram, ce qui n’est pas évident avec les comptes personnels. Il est équipé d’outils d’analyse très efficaces, qui vous permettront de déterminer à quel moment publier un contenu afin de toucher au maximum votre audience.

ECRIVEZ UNE BIOGRAPHIE UNIQUE ET INTÉRESSANTE

La biographie est l’une des premières armes pour impressionner les utilisateurs et montrer qui vous êtes sur Instagram. Elle doit donc être soignée. Votre bio doit donner des éléments sur votre personne, décrire votre activité, contenir des liens renvoyant vers votre boutique, votre blog… Pour résumer, à travers votre bio, on doit savoir qui vous êtes, ce que vous faites et ce que vous avez déjà réalisé. Il est également important d’indiquer à ce moment-là votre site internet.

DÉFINISSEZ VOS OBJECTIFS

Avant de vous lancer sur un réseau social, la première chose à faire est de se fixer des objectifs. La plupart du temps, les objectifs que visent les entreprises sur Instagram sont : Promouvoir leur entreprise, développer sa communauté, élargir leur audience, faire de la publicité, présenter leurs produits et services, se construire une communauté… Une fois les objectifs connus, concentrez-vous en particulier sur l’un ou deux d’entre eux et mettez en places les ressources nécessaires pour les réaliser.

PUBLIEZ SUR VOTRE COMPTE DE FAÇON RÉGULIÈRE

Pour que vos abonnés ne vous oublient pas, vous devez poster régulièrement du contenu. Par contre, vous vous demandez surement quel contenu vous allez pouvoir y mettre et à quelle fréquence. Sur Instagram, vous pouvez publier de belles photos, des vidéos, des collages de photos ou encore des stories. En ce qui concerne la fréquence, elle importe peu. Le plus important est la qualité de ce que vous publiez. Si vous avez la possibilité de publier plusieurs fois par jour, faites-le. Néanmoins, veillez à ne pas ennuyer vos abonnés.

FAITES DES STORIES

Les stories Instagram sont particulièrement bénéfiques aux entreprises. Elles leur permettent de rendre plus humaine la marque, de présenter un événement, de montrer une démo d’un produit, d’annoncer une nouvelle collaboration…

Analysez vos résultats et collaborez avec des influenceurs pour plus de visibilité et de buzz.

DES ASTUCES POUR OBTENIR PLUS D’ABONNÉS

Une fois installé sur Instagram, vous devez réfléchir à comment obtenir plus d’abonnés sur votre comptent comment engager la communauté.  A cet effet, voici quelques astuces :

  • Personnalisez votre profil de manière à captiver vos abonnés et à leur donner envie de vous suivre ;
  • Ajoutez une belle photo de profil (avatar) qui va attirer l’oeil de vos followers ;
  • Choisissez une ou deux personnes qui maitrisent la plateforme et ses fonctionnalités pour gérer votre compte Instagram. Elles peuvent être des membres de votre équipe ;
  • Maitrisez la prise de vue et la retouche photo ;
  • N’oubliez pas d’utiliser l’option hashtag dans vos publications. Je recommande en général à mes clients d’utiliser entre 10 et 15 hashtags par post. Cette technique va vous permettre de gagner des abonnés sur votre ou vos comptes Instagram ;
  • Faites la collection de contenus à publier et rédigez des légendes qui marquent et impressionnent, pour amener vos abonnés à partager vos posts. Ainsi vous gagnerez un temps considérable ;
  • Soyez en interaction avec vos abonnés et avec les autres utilisateurs. Il ne faut pas hésiter à répondre aux commentaires (même si vous recevez un commentaire fake), mais également aux messages que vous pourriez recevoir dans votre boite de réception ;
  • Faites des vidéos en direct régulièrement et partagez des stories Instagram. C’est une stratégie marketing qui va vous permettre d’augmenter votre taux d’engagement mais également de gagner des followers ;
  • Rendez votre profil accessible. En tant qu’entreprise, vous ne devez pas le rendre privé.

Instagram est un social media qui va vous permettre de toucher une audience plus large. Avec la publication de contenus visuels et d’une bonne stratégie SEO, vous aurez la possibilité d’attirer de nouveaux clients potentiels.

Source: WebMarketing-Com