Créer un tunnel de vente qui fait tomber les ventes, chaque jour, en automatique. Ce serait le rêve non ? Il suffirait de créer du contenu régulier pour injecter du trafic dans cette machine à vendre et basta… On peut compter les ventes. Ou mieux, investir ses gains en publicité avec Youtube Ads et n’avoir (presque) plus rien à faire à part compter ses bénéfices. Je sais, ça laisse rêveur…

Transformer son trafic web directement en euros sur son compte, tout en se dorant la pilule sur une plage de Phuket un cocktail à la main… Qui n’en a jamais rêvé ? Avouez, ca changerait des plages de La Marana…

Pourtant, la plupart des entrepreneurs du web qui se lancent dans la création de leur tunnel de vente sont loin de ce genre de résultat.

Souvent, ils sont à la tête d’une véritable usine à gaz. Et les ventes automatiques qui tombent à flow ressemblent plus à un pourboire qu’on peut laisser au resto du coin.

Car bien souvent, avant de pouvoir profiter de ventes en automatiques, il faut travailler dur et avec méthode. Et c’est ce dont je souhaite vous parler dans cet article.

Je vais vous livrer 9 conseils pour créer un tunnel de vente automatique qui cartonne vraiment.

1. SAVOIR PRÉCISÉMENT À QUI S’ADRESSE VOTRE TUNNEL DE VENTE

Il n’y a pas de secret là dedans, c’est l’une des bases du marketing. Pour que votre message passe bien auprès de votre audience, vous devez déjà savoir qu’elle est votre audience cible.

Car vous vous doutez bien qu’on ne va pas communiquer de la même façon si on s’adresse à une jeune fille de 20 ans ou à un cinquantenaire. Je vais vous donner un exemple.

Admettons que vous vendiez des sites internet. Aujourd’hui tous les professionnels indépendants ont besoin d’un site internet. Vous pourriez donc créer un tunnel de vente généraliste pour vendre vos sites internet directement en ligne.

Et votre tunnel de vente vous rapportera sûrement autant qu’un dimanche pluvieux dans un vide-grenier.

Il serait plus judicieux de cibler précisément votre audience en créant un ou des personas. Par exemple, créer un tunnel de vente spécifique pour la vente de site internet pour les restaurateurs. Puis de créer un autre tunnel spécifique pour les garagistes.

En ciblant précisément votre client idéal, vous utiliserez des expressions et parlerez des besoins précis de votre client type. Et votre tunnel de vente sera bien plus rentable.

2. S’INSPIRER DE CE QUE FAIT LA CONCURRENCE

J’espère que vous aimez l’aventure, car il est temps pour vous de devenir un véritable espion et de faire de l’infiltration chez la concurrence. Mais attention tout de même, s’inspirer n’est pas plagier sinon vous repartirez les poches vides une fois de plus. Suivez plutôt ce plan d’action que je vous conseille ci-dessous :

  1. Lister les principaux concurrents de votre thématique (au moins 4 ou 5) ;
  2. Analysez les portes d’entrées de leurs tunnels de vente (articles, vidéos, pubs…) ;
  3. Étudiez comment ils captent les emails et inscrivez-vous à leurs listes
  4. Analysez leurs séquences emails (Quelle fréquence ? De quoi parle-t-il ? Quand vendent-ils… ?) ;
  5. Inspirez-vous de ce qui vous a le plus convaincu et faites mieux sur votre propre tunnel de vente.

3. POUR TROUVER LE TRÉSOR, IL SUFFIT DE LIRE LA CARTE

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous souhaitez créer un tunnel de vente qui vous permette de vendre vos produits ou services. C’est l’objectif final de votre tunnel de vente.

Mais avant d’arriver à la vente, votre prospect va devoir passer par différentes étapes qu’il va falloir planifier pour :

  1. Vous simplifier la tâche ;
  2. Créer un cheminement cohérent ;
  3. Ne rien oublier.

Vous allez donc dessiner votre tunnel de vente, comme dans l’exemple ci-dessous réalisé avec Funnelytics .

Cette étape vous semble anecdotique ?

Pour la création de tunnel de vente à plus de 3 étapes, pas vraiment. Il suffit d’oublier un seul élément (comme un email ou un lien) et la fabuleuse machine à vendre en automatique se transforme en un broyeur de crédibilité automatique.

4. LES BONS OUTILS FONT LES BONS OUVRIERS

Beaucoup de web-entrepreneurs qui créent leurs business en ligne sont indépendants. Peut-être que vous aussi ? Si c’est le cas, vous vous êtes sûrement cassé la tête dans le choix de vos outils pour créer votre site internet, puis votre tunnel de vente ?

Car, même si ce ne sont pas vos outils qui rendront un tunnel de vente médiocre en machine à cash, ils pourront quand même vous faciliter la tâche et simplifier votre organisation.

S’il y a encore quelques années, pour vendre sur Internet, il fallait un outil différent pour avoir un site web, un autorépondeur, un système de paiement, héberger son produit… Aujourd’hui il y a des outils puissants tout-en-un spécialisés dans la création des tunnels de vente comme :

Utiliser ce genre d’outils, c’est se simplifier la vie dans la création de ses tunnels, mais ça vous permettra également de mettre en place facilement les conseils que je m’apprête à vous livrer dans les points suivants.

5. NE PAS SE PERDRE DANS LA CRÉATION DE SON TUNNEL DE VENTE

L’essor sur Internet, de la création de la machine à vendre en automatique, a fait tourner la tête de nombreuses personnes et a rempli les poches de certains.

Tout le monde veut apprendre à créer son tunnel, tout le monde veut le dernier outil à la mode, tout le monde veut le template de tunnel qui convertit…

Et tout le monde oublie la base : le contenu.

Car l’important, ce n’est pas temps le nombre d’étapes à franchir avant de passer à l’achat. Ni le nombre d’email à envoyer. Ni s’il faut faire des O.T.O (j’en reparlerais plus tard) ou s’il faut utiliser Clickfunnels ou Systeme.io. Au final tout ça on s’en fou pas mal !

L’important, c’est de savoir quoi mettre et quoi dire à chacune des étapes de son tunnel pour qu’au final, le prospect soit conquis et passe à l’achat. Il faut donc que votre tunnel :

  • Rappelle à votre prospect qu’il a un problème ;
  • Montre à votre prospect que vous avez la solution à ce problème ;
  • Prouve à votre prospect que vous êtes compétent pour l’aider ;
  • Permette de gagner la confiance de votre prospect ;
  • Attise le désir de votre prospect pour votre solution ;
  • Pousse à l’action d’achat votre prospect.

Si vous créez un tunnel de vente qui répond à ces 6 points, je peux vous garantir que vous allez tout cartonner avec. Et ce conseil amène logiquement à mon conseil numéro 6.

6. SIMPLIFIER CE N’EST PAS FAIRE SIMPLE

Quand on se lance sur Internet et qu’on entend parler de la création de système de vente en automatique, on découvre qu’il faut :

    • Segmenter ;
    • Automatiser ;
    • Split/tester.

Bref, un travail qui relève plus de l’architecture que de l’artisanat. Mais quand on n’a pas de résultat avec son tunnel de vente, on est persuadé que la clé se trouve là-dedans.

On se retrouve donc à créer un tunnel de vente de plus en plus complexe. Pour enfin finir par comprendre que la clé se trouve dans la simplicité. Car soyons honnêtes, la segmentation à outrance et le split testing servent ils vraiment à quelques choses quand on peine à réunir 100 visiteurs quotidiens ?

7. CRÉER UN TUNNEL DE VENTE COMME UN GUIDE TOURISTIQUE

Ce conseil, qui peut sembler fantaisiste, à toute son importance. Il faut concevoir son tunnel de vente, comme un guide touristique conçoit son excursion. Le guide construit son trajet en fonction des monuments à voir en ville et fait en sorte de garder le meilleur pour la fin.

Si vous avez un catalogue de produits avec différentes gammes, faites la même chose. Arrangez-vous pour que vos prospects voient votre catalogue de produit.

Faites passer vos prospects dans le tunnel de vente de vos petits produits (moins de 100 €) et quand ils deviennent clients, faites-les passer dans votre tunnel de vente de vos produits intermédiaires (entre 100 et 500€) et s’ils continuent d’être conquis par vos produits, faites-les passer dans le tunnel de vos méga produits (plus de 500€).

C’est une excellente façon de faire monter en gamme vos clients satisfaits et d’exploser votre chiffre d’affaires. Si vous voulez aller plus loin, lisez cet article où j’analyse mon propre tunnel de vente qui utilise cette méthode.

8. UTILISER LES O.T.O SANS FAIRE LE BOURIN

C’est un conseil rabâché sur la toile par les marketeurs, car il permet d’augmenter facilement le panier moyen de ses clients. Une O.T.O, c’est quoi ? Eh bien, c’est une One Time Offer, c’est-à-dire une offre unique proposée uniquement aux clients à un certain moment.

Order bump, Upsells, Downsells, … Ce genre d’offres limitées, démocratisées par les outils comme Clickfunnels ou Systeme.io.

Si ce genre d’offre est bien utilisé, cela peut être intéressant autant pour vous que pour le client. Proposez par exemple un produit complémentaire à celui que votre client vient d’acheter non disponible habituellement sur votre catalogue.

À l’inverse, ce genre d’offre mal utilisé peut transformer votre tunnel de vente en pressoir à audience en envoyant le signal que vous êtes prêt à tout pour vendre toujours plus de produits.

Attention, n’oubliez pas que vous créez un tunnel de vente pour vendre, mais également pour asseoir votre autorité dans votre thématique, pas pour vous décrédibiliser et passer pour un vendeur de tapis.

9. TUNNEL DE VENTE : LE LABORATOIRE À TEST ET À OPTIMISATION

L’intérêt principal de la création de tunnel de vente est la possibilité d’analyser, tester et optimiser chaque étape du processus de vente.

En suivant les statistiques de chacune des étapes de votre tunnel de vente, vous pourrez identifier les points de frictions, c’est-à-dire à quels moments vos prospects quittent votre tunnel.

C’est un atout majeur dans le processus de vente, car il suffit alors de tester de nouvelles choses pour optimiser son tunnel de vente et amener toujours plus de prospects sur ses offres sans pour autant augmenter son trafic.

Vous pourriez tester, par exemple :

  • Votre copywriting (où l’art de vendre plus avec les mots) ;
  • Votre parcours (laps de temps avant de faire une offre, ordre des offres…) ;
  • Vos angles de présentation ;
  • Votre design.

À VOUS DE JOUER

La clé de votre indépendance financière se trouve peut-être derrière votre tunnel de vente, mais on ne va pas se mentir : il va falloir taffer dur.

Avant de pouvoir vraiment profiter de vente en total automatique, il va falloir mettre en place vos offres, vos mailings, l’automatisation… Et systématiquement tout analyser pour ensuite pouvoir l’optimiser.

Une fois que cela sera fait, si vos produits sont bons (car oui, ça reste le strict minimum pour faire des ventes), il n’y aura plus qu’à injecter du trafic à l’entrer de votre tunnel et à réserver votre billet d’avion pour Phuket.

Mais combien de web-entrepreneurs sont vraiment prêts à fournir tous ces efforts ?

Sinon, vous pouvez toujours demander l’aide d’une agence de communication en Corse pour vous accompagner à travers votre projet ! 🙂

Source: Web-Marketing