Vous venez de lancer une page Facebook et songez à l’achat de likes ou de fans ? Votre page est déjà plus ancienne mais stagne en nombre d’abonnés et vous pensez que l’achat de mentions j’aime pourrait être une piste intéressante à étudier ? Voici 5 raisons de ne pas acheter des likes pour votre page Facebook ou celle de votre client.

1- DIFFICULTÉ FUTURE À ENGAGER LES VRAIS ABONNÉS

Le taux d’engagement sur les différentes publications de votre page est l’un des principaux facteurs qui a un impact sur la portée organique de vos futures publications sur Facebook.

En achetant des mentions j’aime, votre taux d’engagement va naturellement baisser car ces nouveaux abonnés seront totalement inactifs sur les publications de votre page.

2- MOINS BON ROI DE VOS ACTIONS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Certes, en achetant des fans, votre nombre d’abonnés augmentera artificiellement de manière plus ou moins importante en fonction du nombre acheté, mais si vous investissez du temps et de l’argent dans vos publications sur Facebook et qu’aucuns prospects réels durement acquis par le passé ne les voient, le ROI réel de vos futures actions non sponsorisées sur Facebook sera proche de 0.

Acheter des likes est ainsi souvent contre-productif car plus vous en achèterez, moins vos abonnés réels verront vos publications et plus vous devrez sponsoriser vos publications pour améliorer leur portée et leur taux d’engagement. Vous pourriez donc finir par devoir systématiquement payer pour obtenir de l’engagement.

3- DES INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES FUTURS MOINS PERTINENTS ET EFFICACES

Si vous souhaitez booster la portée de vos publications en utilisant les options de ciblage de Facebook qui permettent de cibler les internautes qui aiment votre page, ceux qui aiment votre page et leurs amis, ou ceux similaires aux internautes qui aiment votre page, alors que la plupart de vos followers ont été achetés ou ne sont pas qualifiés, vos investissements et campagnes de ce type seront ainsi très peu efficaces.

En effet, dans ce cas pratique, une partie plus ou moins importante de votre budget publicitaire sera alors dilapidé pour tenter d’atteindre des comptes qui n’ont aucun intérêt business pour vous.

4- LES FAUX COMPTES NE SONT PAS ÉTERNELS ET SONT RÉGULIÈREMENT SUPPRIMÉS PAR FACEBOOK

Lorsque vous achetez des likes sur Facebook, la plupart du temps, les plateformes spécialisées proposent l’achat de mentions j’aime grâce à des réseaux internationaux de faux comptes.

Or, Facebook supprime régulièrement des centaines de milliers de faux comptes. En 2019, en seulement 9 mois, Facebook a supprimé pas moins de 5,4 milliards de faux comptes.

Ainsi, au gré des mises à jour de Facebook et des suppressions massives de faux comptes, il est fortement probable qu’une partie plus ou moins importante des likes achetés à un instant T disparaissent au fil du temps…

5- UN RISQUE POUR L’IMAGE DE MARQUE

Si certains internautes ou journalistes spécialisés auditent dans le détail les courbes d’acquisition de mentions j’aime, la provenance géographique des mentions j’aime et la part de faux comptes dans les abonnés d’une page de marque, les résultats de ces analyses pourraient, s’ils étaient relayés sur les réseaux sociaux et massivement repris, risquer de discréditer la marque qui aura eu recours à ce type de pratiques.

Pour éviter tout bad buzz, il est donc bien plus prudent de davantage travailler sa ligne éditoriale et ses contenus afin d’obtenir de vrais likes qui suivront la page dans le temps et deviendrons, pour certains, de vrais ambassadeurs de la marque.

VOUS SOUHAITEZ QUAND MÊME ACHETER DES FANS ET FOLLOWERS ? VOICI UNE PISTE.

Bien que nous ne vous recommandions pas d’avoir recours à l’achat de likes pour vos pages ou celles de vos clients, si vous souhaitez tout de même tester cette pratique, vous pouvez avoir recours à des plateformes en ligne spécialisées comme Fastlikes.fr. Cette plateforme permet (entre autres) d’acheter des likes réels sur Facebook.

Si nous vous parlons de ce site, c’est qu’il se différencie des autres avec une approche spécifique : il demande aux administrateurs de pages les droits annonceur afin de pouvoir gérer pour eux des campagnes sponsorisées d’achat de likes. Les likes engendrés sont donc bien réels et conformes aux règles de Facebook toutefois ces derniers ne seront pas ciblés et pourront donc provenir de n’importe quels pays.

L’ACHAT DE LIKES EN CONCLUSION

Bien que l’achat de likes et de fans apparaisse dans certains cas comme une pratique tentante, elle ne demeure pas moins controversée et surtout désavantageuse dans la plupart des cas à terme.

Pour faire grossir sa communauté, s’il n’existe pas de recette miracle, mettre en place une stratégie social media complète et commencer par partager à intervalle régulier du contenu de qualité vous aidera à atteindre votre objectif sur le long terme.

Source: LePtiDigital